j-35: ça pince

Enfin, enfin le froid!

Enfin le ciel bleu et le vent mordant!

Enfin l’hiver qui commence à s’installer.

Ça pince, ça réveille…je refuse  de mettre un blouson, un manteau, toute couche qui me ferait oublier que c’est l’hiver qui arrive. Je veux le sentir.Je le fait pénétrer dans ma chambre juste avant le coucher. J’aime quand le dedans est froid, un temps, que l’intérieur sent le dehors…un mélange entre l’étrange et le familier… Un rappel que je suis avant tout un animal et que ce contact brut avec la nature m’est nécessaire, même dans le foyer.

un son à ce soir retenu mon attention, un son africain, une musique qui évoque le soleil, certes, mais avant tout pour moi la Terre, et la transe.

Un rythme, une voix, une musicalité qui me fait automatiquement fermer les yeux et qui me permet de me laisser aller à des mouvements différents, qui me permet de reprendre conscience de mon corps…comme la morsure du froid de l’hiver peut également le faire à sa manière…

Publicités

297/365

Merci à Iria, qui m’a appris que ce superbe chant s’appelait le Kulning…Je l’avais découvert avec Gjallarhorn il y à des années de cela, 11 ans déjà, et suis contente d’en apprendre un peu plus sur lui…j’aimerai surtout pouvoir sortir de tels sons de mes petits poumons!Inspirant!

Cela m’aide, ce soir, à me remettre des mes émotions ( retour de walking dead, écœurant dans tous les sens du terme) et de ma journée plus que mouvementée…Puisse ma nuit être portée par ces sons ensorcelants, puissent mes rêves être pleins de neiges, de lacs et de forêts…puissent les vôtres vous apporter la paix et la sérénité.

.:¤Ela Dea Orea¤:.

274/365 : et Othalaz?

J’ai un gros souci avec les trois dernières runes du futhark.

C’est la première fois que cela m’arrive!

je pense que je vais devoir creuser tout cela, et prolonger mon voyage trois semaines supplémentaires! Refaire une semaine de plus pour chacune des trois dernières runes!

Lorsque je travaillais avec ingwaz et Dagaz les deux se superposaient, se confondaient….ensuite je passe la semaine tranquille avec Ingwaz, puis celle avec Dagaz…et j’annonce que ça y est s’est terminé! Je suis complètement bloquée sur cette fin de futhark! je m’emmêle les pinceaux! je ne m’en sors pas!

Au secours!

Je vais aller chercher de l’aide sur la Toile Du Wyrd! Peut être que de vieux compagnons de route me donneront des pistes de compréhensions! et ça sera l’occasion ed créer un nouveau post! tout frais tout neuf! après des années!

252/365:rythme

en cette soirée d’épuisement totale, il me reste encore le rythme, l’envie de me laisser aller à taper dans mes mains , les yeux fermés. J’ai le sentiment d’avoir tout donné, et pourtant me voici devant mon clavier, remplissant mon contrat avec moi même et Dea. Et tout ce qui m’inspire ce soir, c’est une envie d’abandon, à la musique et au rythme. Offrir l’énergie de la danse et du chant, donner ce qu’il y a au plus profond de moi!

Au diable l’esthétisme, ne pas réfléchir et ne faire VRAIMENT plus qu’un. Corps et âme en harmonie, reliés entre Terre et Ciel. J’aime cette sorte de communion, encore plus quand je me noie dans la foule des anonymes…mais seule, ici dans mon salon, pieds nus sur le tapis, cela n’empêche rien.

 

234/365: …juste faire hennir…

La semaine dernière ehwaz était ma compagne, et j’ai passé cette semaine à tenter de maîtriser mes émotions, à méditer sur ce que je ressentais et ce que je devais en montrer ou pas!J’ai eu du mal à me maîtriser, à me détendre, et à ne pas exploser…certains en furent témoins….^^’J’étais un cheval fou ( une jument folle) écumant intérieurement et désirant ruer à n’en plus finir…

aujourd’hui, je me saisis de Mannaz, et je ressens un apaisement, une énergie et une certaine plénitude qui sont un soulagement…quelle paix après la semaine passée.

4851f772999cd757ded9b2071b90a67a

B.froud

Je ressens les liens avec ceux qui m’entoure et à nouveau j’ai le besoin d’en prendre soin. J’ai envie de faire vibrer les cordes sensibles qui nous relient les uns aux autres sans trop les tirailler, sans trop tester leur résistance, à nouveau je les caresse et je tente de les faire sonner harmonieusement sans les faire friser, couiner.
En parlant de cordes qui frisent, je me demande quand je vais avoir le temps de répéter le morceau de Johnny Cash qu’on joue samedi…
Et Higelin m’accompagne et enchante la fin de ma journée de sa folle poésie.
Voici mon message
Cauchemars, fantômes et squelettes
Laissez flotter vos idées noires
Près de la mare aux oubliettes
Tenue du suaire obligatoire

J’en suis rendue à 234 post depuis janvier, et je regarde le chemin parcouru sans trop y croire…cette aventure me plaît, et il n’est pas toujours facile de s’y tenir coûte que coûte…ET QUE LE TEMPS PASSE VITE!

 

223/365: s’il te plaît, dessine moi une vulve….

Lu dans le causette numéro 69 à la page 35…dessinons,dessinons… partons en exploration… suffisamment de verge, de gland, de bourses!place au yoni, à ses plis et à  ses replis, à sa toison, à sa couleur du brun au vermillon,quelques touches de fuschia…pourquoi pas! Il est toujours temps de partir à sa rencontre et de porter haut et fort des couleurs!ahah!


Rendons le visible, faisons le connaître, faisons le sortir de l’ombre…et ce clitoris encore trop peu connu! Ya du chemin!encore à parcourir! Et en attendant il y a PJ harvey et sa Sheela na gig!

220/365:juste après tiwaz

Après tiwaz vient berkana…j’ai du mal à laisser tiwaz. Et mishka ce matin avait lui aussi saisi une rune dans son jeu, sans m’en parler…c’était tiwaz.J’ai pu lui en dire quelques mots,qui ont eu l’air de le captiver. Je sens que je ferais à nouveau appel à elle très bientôt. 

Tiwaz m’a d’ailleurs donné envie de me refaire un tatouage très bientôt, me le refaire avec du materiel sommaire, deux aiguilles et de l’encre de chine. Après avoir pris cette résolution, j’ai rêvé toute la nuit de tiwaz et algiz…je ramassais des pierres sur un chemin et , en les disposant côte à côte, algiz répétée plusieurs fois comme les traces de pattes d’un oiseau faisait son apparition. Ensuite une flèche en relief était gravée dans une autre roche. Dans le rêve je me disait que c’était un signe, très positif, et j’en étais transportée. 
Je me donne la semaine pour réaliser ce tatouage….ces? Algiz sur les pieds,tiwaz sur une main, poignet. 

Et ce premier jour avec berkana était placé sous le signe du prendre soin, prendre son temps…

Un lieu où le nemn et moi on était allé attendre que nos pizzas soient prêtes. …il y a cinq ans de cela! Nemn, pensée vers toi!l’eau était haute, chaude, il y avait peu de monde, comme toujours … et le soleil jouait dans les nuages,  comme la dernière fois! Et le vent. ..j’ai pensé « tous les éléments présents…le feu du soleil, l’air du vent de terre, la terre, et l’eau du lac….  » parfait. 

Que Tellus soir remerciée pour cette journée ….et pour les leçons qui ne cessent de se présenter jour après jour et que j’ai à coeur d’entendre et recevoir…. 

187/365 : en compagnie de Perthro

Cette semaine je saigne….une joie que de les voir enfin arriver ces lunes rouges! deux semaines de migraines et de maux de ventre…à me dire, ça y est ça vient, ça y est, ça vient….et rien! et quand le matin le rouge se pointe! yatah! enfin! la délivrance!La célébration et la fascination…

Et cette semaine je la passe avec Perthro, et encore une fois j’adore l’illustration de B.Froud qui la représente( que Brume m’avait fait découvrir https://leafyisle.wordpress.com/ )

Et encore plus cette fois ci que les précédente.Tout y est, le feu, le coffre, l’oeuf, la fumée, autant de symboles que j’affectionne particulièrement.14-perthroPerthro est à nouveau un moment où ma voix se positionne, où l’envie de chanter , de hurler, de sentir les sons vibrer en moi se fait plus forte…

En 2013 je parlais de trouver ma voie et ma voix…..aujourd’hui je ressens la même chose, et j’ai même la sensation d’avoir beaucoup progressé.

c’est là dessus que je m’éclate en ce moment ^^.

Go away from my window
Leave at your own chosen speed
I’m not the one you want, babe
I’m not the one you need
You say you’re lookin’ for someone
Who’s never weak but always strong
To protect you and defend you
Whether you are right or wrong
Someone to open each and every door

Chorus:
But it ain’t me babe
No, no, no, it ain’t me babe
It ain’t me you’re lookin’ for, babe

Go lightly from the ledge, babe
Go lightly on the ground
I’m not the one you want, babe
I’ll only let you down
You say you’re lookin’ for someone
Who’ll promise never to part
Someone to close his eyes to you
Someone to close his heart
Someone to die for you and more

Chorus

You say you’re lookin’ for someone
To pick you up each time you fall
To gather flowers constantly
And to come each time you call
And will love you for your life
And nothin’ more

Chorus

Chanson de Bob Dylan♫

169/365: work in progress

Je prépare mon passage…le passage dans la trentaine. Demain c’est le grand jour. Du coup je joue ma kitchen witch et je prépare en musique, en dansant, quelques tartes au fromage blanc et épices, des salades de fruits jolies jolies… Je règle les derniers détails de ma playlist ( 19 heures de musique, je suis frustrée de savoir qu’on écoutera pas tout et j’ai envie d’en mettre encore et encore!) et de l’organisation. Cette après midi on monte le chapiteau marocain et les guirlandes ginguettes multicolores. L’endroit est paradisiaque, en pleine campagne, en haut de la colline, un espace clôt avec salle des fêtes qui ressemble à une petite maisonnette, plein de terrain pour camper. Autour : près et forêt, vue à couper le souffle! manque plus que le soleil, mais il est là de temps à autre, on s’en contentera.

Je rêve d’allumer un grand feu, et c’est possible, il y a une dalle!

Je me prépare à ces instants comme avant un rituel, envie de me purifier, de me vider et de m’emplir à nouveau…. J’espère aussi transmettre un peu de moi, offrir beaucoup à tout ceux qui seront là…que chacun puisse être celui qu’il est, dans un instant hors du temps! on ne sera pas en cours, au boulot, en stage, en famille ou entre ami, mais dans un espèce de meltingpot  duquel pourront naître beaucoup de surprises.

j’espère que rien ne manquera.

Mon amie sorcière me rejoins demain en début d’aprem pour arranger une atmosphère propice et accueillante! je lui fais confiance pour m’épauler et y mettre encore plus de magie. On a pas tous les jours 30 ans, et l’occasion de se réunir ainsi! Je pense rapporter quelques jolies photos de l’ambiance à partager ici.

Et la danse, et le partage…

Je me sens sorcière en préparant ce moment… tellement!

4026612050_73fe10801a

Emilie Balivet

163/365

222342540_7adcf8ab24_m

ce soir, festival de danse trad’ à la grange rouge…un rendez vous que je n’aime pas manquer.

Je dédie cette soirée et chacun des pas de danses effectués à Dea et à tous ces visages, mais surtout à la Grande Terre Mère. Le lieu du festival est en pleine nature, les installations en bois, en toile, de vrais parquets de danse.

Comme d’habitude, je n’ai réussi à convaincre personne de nous accompagner, mais quelque part ça m’est égal! je n’aurais pas  à me soucier d’autrui et je pourrai être moi même et m’abandonner aux rythmes, et aux personnes avec qui je danserais…lâcher prise /lâcher prise! je vais essayer cette année de me laisser guider!lol, pas gagné!

La danse trad’ est pour moi une métaphore de la vie, des cycles, des relations humaines…

on s’enroule, on se déroule, on se rencontre, on s’éloigne, en cercle: serrés ou relâchés, en duo, en trio, seule, on se jauge, on s’accepte, on s’oublie, on se rejette…

Enfin, à chaque fois je me sens transformé le temps d’une soirée.

♫♪