« Que ça s’éclaire, donnez moi l’éclaircie »

Il pleuvait jour et nuit.Et Heq eut la confirmation que le temps dans ce pays était différent et inconstant.La plupart du temps,ils restaient allongés sous les peaux, et Tewee-soo et Pukiq gardaient le nourrisson entre elles pour le maintenir au chaud et au sec.Il pleurait souvent parce qu’il avait froid.

Une nuit,Tewee-soo se leva.Elle sortit dans la pluie et s’agenouilla nue dans la boue.Ses parents l’observaient avec curiosité depuis l’ouverture de la tente.Elle avait défait sa longue tresse et ses cheveux ruisselaient sur son dos lisse et brun doré.Elle leva le visage vers le ciel lourd et cria:

Ya-ko-o chu-le-ta-le-ye yea ya-ya

Heq regarda sa mère,qui expliqua:-Elle demande l’éclaircie.Ses mots signifient: »que ça s’éclaire,donez moi l’éclaircie. »Peut être que ce sont des mots magiques.Tewee-soo resta à terre.De temps en temps, elle cessait de crier.Alors,en appui sur les genoux et les mains,elle tortillait de façon incitante son derrière nu, comme si elle s’accouplait avec un être invisible.Elle ne prêtait attention ni au froid mordant ni à l’eau qui courait en petit ruisseaux sur ses reins.Ses seins lourds se balançaient sous elle et elle poussait des cris qui pouvaient être soit de douleur soit de plaisir, soit des deux.Ce n’est que lorsque enfin une petit clarté apparut au sud-est qu’elle se leva et rentra dans la tente.Épuisée elle se coucha à côté de Heq afin de ne pas mouiller l’enfant.Il remonta les peaux au-dessus d’elle et sentit avec étonnement que sa peau était chaude.

-A qui as-tu demandé l’éclaircie?chuchota-t-il?

Les yeux noirs de Tewee-soo le fixèrent longtemps,comme si elle cherchait la réponse dans son regard.Finalement elle dit:

-A Ori’lion.Dans ma langue,on dit: »Même le mauvais temps peut tomber malade. »

Immédiatement après, elle sombra dans un profond sommeil.Il était clair qu’elle ne souhait pas répondre aux questions de Heq.Elle dormait encore, d’un sommeil agité,lorsque la pluie peu à peu se calma puis cessa tout à fait.

Jorn Riel
Heq « Le Chant pour celui qui désire vivre 1 »

IMG_3171.jpg_effected-001

 

Publicités

offrande à Tellus Mater

Ma vision de Tellus Mater est très personnelle….pour moi elle n’est pas Romaine à proprement parler, puisqu’elle est la Terre Mère dans toute sa splendeur, et les Romains était bien placés pour savoir que le monde ne se bornait pas à Rome!Tellus Mater était le nom qu’ils donnaient à la Grande Terre Mère, et cela signifie littéralement Terre Mère.Je me sens très libre vis à vis d’Elle!Libre dans son culte, libre dans mes mots et dans mes offrandes, même si j’aime certains aspects typiquement romains de son être, de son essence, Elle va au delà de cela…Elle est très représentative, pour moi, de la diversités des champs d’actions et des domaines qui touchent aux Grandes Terres Mères.

Enfin, tout cela pour dire que je lui ai concocté une offrande pour son autel….une offrande liée à mon cheminement avec les runes, fait avant l’étude du Futhark entreprise avec le forum de la Toile Du Wyrd…mais que je voulais ainsi…faites avec instinct.

IMG_3220on m’a offert un beau morceau d’écorce de bouleau….Ce bel arbre que j’adore avait été foudroyé par un éclair magnifique lors d’un orage….J’adore aussi les orages…..Donc, j’ai fait de ce beau cadeau, une offrande à Tellus.

Chaque chose s’associant parfaitement en mon esprit…le cheminement fut rapide!^^Bouleau+foudre+runes=offrande parfaite!^^

Pour cela, j’ai voulu y représenter tout ce qui pour moi faisait Tellus Mater.Chaque série de runes suit une logique, correspond à des domaines différents, à la médecine de la Grande Terre Mère..pour moi, cela EST Tellus, un chant d’amour à ce qu’Elle est.

Ceci est devenue une plaque d’autel en son honneur.

.:Algiz

IMG_3230Algiz, cachée au creux d’un galet, découvert juste avant d’entamer le travail avec cette rune….ce n’est pas la première fois que celle ci se présente ainsi à moi!

Algiz, ou quand les doutes vous assaillent, et vous assailliront encore, ou quand les peurs compriment votre ventre……vous devez apprendre à ne pas ployer.Poursuivre le chemin entamé, poursuivre malgré tout cela.

Algiz, la force d’être qui l’on est, avec nos envies, nos excentricités, nos délires, sans se soucier du regard d’autrui, oser exprimer notre nature profonde….sans regret.

Algiz, y aller, continuer, tenir, oser.

 

 

Hagalaz, Naudhiz, Isa,Jera,Eihwaz et Perthro ………

Tout ce temps et toutes ces runes déjà?

je n’en reviens pas!Plus j’avance avec cet atelier et plus ma technique devient primitive…enfin, je suis en pleine confiance et j’accepte ce qui doit venir…je m’abandonne au pouvoir des runes tout simplement…

Je ne lis pas sur la rune avant, je la prend avec moi, et elle ne me quitte plus vraiment pendant la semaine.Je vis et je reste attentive à tout ce qui m’entoure, les signes, mes envies, et je laisse venir ce qui doit.

Vraiment les runes me conviennent comme jamais rien ne m’a convenu avant!Je ne sais pas si c’est la manière de procéder ou les runes elles mêmes qui induisent cela.

Une fois la semaine passé, avec son lot de routine, de surprises, de questionnements, de réflexions, je fais le point, et tout devient limpide sur l’influence de la rune et le message à recevoir.Parfois dès que je me saisis de la rune c’est flagrant, d’autre fois c’est plus subtile….

En tout cas voilà six semaines que je n’ai pas consignés mes avancés,Alors allons y!

Hagalaz:.

Avec Hagalaz les surprises furent de tailles!elle a mis ma capacité d’adaptation à l’épreuve!!J’ai cru quelques jours qu’il ne se passait rien…quand….boum!elle vous tombe dessus, et il n’y a plus qu’à s’adapter!Je me suis retrouvée à cheminer aux côtés des premiers hommes,  à imaginer leurs vies, autant que faire se peut et me suis rendue compte de ma vulnérabilité….Rien ne se prévoit, on a beau faire des plans, vouloir que tout soit carré, au final, on fait avec ce qu’on a, et on doit continuer à avancer malgré tout!même si c’est moins évident en ces temps de conforts relatifs, il fut une époque ou tout cela était question de survie…..

Naudhiz:.

Naudhiz, ce fut le moment de me rendre compte de ce qui est superflus, et de poursuivre la réflexion entamée…de quoi ai je besoin, ai je besoin de plus?à quoi cela sers?J’ai été mise à l’épreuve, j’ai vu jusqu’où j’étais prête à aller…je me suis trompée, mais je l’accepte, car c’était la leçon que je devais recevoir!c’est ce qui est flagrant avec les runes!mon chemin est ponctué de synchronicité plus surprenantes les unes que les autres, et je m’y jette à corps perdus, je suis confiante, et même mes erreurs sont à prendre pour ce qu’elles sont!!!

Isa:.

Voilà ce que j’ai écris sur Isa sur « la Toile du Wyrd »:la glace en attente des premiers rayons de soleils, d’amour du soleil, avant de fondre et de libérer son pouvoir nourricier sur la terre…
Dans cette glace des trésors sont enfouis, graines, projets, secrets, …..ils attendent le bon moment pour exposer leurs couleurs et leurs potentiels .
en attendant Isa est un miroir, un moment figé, ou tout se suspend, avant de dévaler les collines pour se répandre sur le monde.
Isa m’a donné la force de tenir, même si je me trompe, même si je prend parfois un chemin tortueux, je tiens, en attendant de rebondir?

Isa peut trancher dans le vif aussi, les idées reçues, les mauvais choix, c’est pour moi un moment ou je peux trancher les liens, les peurs du passé, pour envisager un autre chemin.

Isa, la glace figée, qui attend la fonte, le miroir pour se voir tel que l’on est, le couperet qui tranche les liens de l’ignorance(//bouddhisme)

Jera:.

je voyais une pierre qui roulait….pierre qui roule n’amasse pas mousse?Je ne savais pas vraiment ou cela me mènerait, mais je me suis un peu fracassée en contre bas….tout est mort à ce moment là, je me suis vidée de tout ce que je croyais être vrai, être concret, être mon avenir…pour tout devoir reconsidérer…un nouveau cycle est en gestation.Cela m’a permis de ne pas avoir de regret…je devais vivre tout ce que j’ai vécu, pour en arriver là et pouvoir connaître un nouveau départ?!

Eihwaz:.

Se sentir neuve et allez enfin vers ce qui est ma vraie nature!Mourir pour mieux renaître…mais apprendre à temporiser.

Perthro:.

Une semaine passée sous le signe de l’inspiration, du lâcher prise et de la voix…..placer sa voix, se faire entendre, laisser sa voix s’exprimer, et trouver sa voie…..un moment de pur bonheur, d’improvisation, ou le sang s’exprime à travers le chant…et où mon fils m’écoute, l’oreille sur mon torse, essayent de reproduire mes « mots » mes sons, joignant sa voix à ma mélopée.

Et me voilà en plein travail avec Algiz……..Elle que je croise si souvent!dans les galets, sur  les feuilles….elle qui a tant à me dire….mais que je n’entends pas encore distinctement.