.: smudge sauge romarin :.

Quand j’en allume un c’est tout une atmosphère, le sacré s’installe, l’ambiance s’apaise. Cette odeur est pour moi celle de la pratique spirituelle, de la prière qui s’envole, de la méditation et du recueillement. Allumé hier pour un soin… j’espère qu’il sera bénéfique.

Je fais mes smudges moi même.

Cette pratique étant de plus en plus connue et à la mode un marché se développe. On en vend emballé dans du plastique, ça coûte une blinde. Et ça vient de loin. Pour ma part, J’utilise ce qui pousse dans mon jardin, sauge officinale et romarin. quand ça sèche dans la maison, sauge et romarin, ça donne une odeur splendide, ça sent les bougies au sapin, ou ambiance Noël… ce moment deja est magique!

J’aime aussi leur donner des formes , en faire des énormes pour la pratique en extérieur , ou des petites discrets, des tordus, des dodus.

Des feuilles, des branches, du fil de coton enroulé serré et voila, après quelques mois la récompense des volutes de fumées parfumées et purifiantes.

Avec aération quand même pour pas déclencher le détecteur de fumée,… ahah!

.: à ciel ouvert

Alors que la maison se vide , nous faisons des petites balades autour de notre chez nous pour encore quelques semaines.

Nous les avons usés ces chemins, et aussi ces vieilles pierres du prieuré qui ont pris la foudre il y a plus d’un siècle.

Un endroit de jeu, de cachettes, où les chauve souris s’abritent entre les pierres des voûtes romanes.

Plus de dehors, plus de dedans, un endroit hors du temps.

.: Prières et voeux d’anniversaire :.

Sous la glycine, au bord de la rivière

Se cache une alcôve de verdure. Ici furent dispersées les cendres de plusieurs de mes aïeuls. c’est ce lieu que j’ai choisi pour accrocher mes rubans de prières.

Je fût accompagné par quelqu’un qui parlait beaucoup…cela ne m’a pas aidé à me recueillir et à poser mes intentions sereinement. Mais j’ai beaucoup aimé le faire ici, ce jour là.

Un pour les êtres qui me sont chers, certains ont des voeux, des rêves à porter. D’autres Pour prendre soin , pour protéger, pour guider dans l’après, …la rivière glougloutante m’a permis de demander à Brighid de veiller sur ces prières, ces vœux , ces souhaits.

C’était une inauguration… d’autres personnes pourront le faire ici, aujourd’hui nous sommes deux à avoir ressenti l’envie… et je sais que j’y ferai de nombreux passages… je n’hésite plus à formuler et à demander à l’univers, Dea, tout ce qui m’entoure , guidance et abondance…

.: argile de la forêt + graines :.

Il me restait de l’argile de la forêt avec lequel je n’avais pas trouvé le temps de modeler.

Rowan de l’EMD a lancé cette idée de seeds bombs et j’ai donc utilisé les graines qu’elle m’avait envoyé si gentiment pour leur réalisation.

J’ai choisi parmi elles des graines de bouillon blanc que j’aime beaucoup et que je souhaite apprivoiser cette année! Et de calendula…je les utilise dans notre maison actuelle bien que nous partions cet été.

Chaque bombe à graines sera dispersée avec une prière , un merci, une intention.

Je les ai laissé au soleil se chauffer doucement, à la pleine lune se charger toute la nuit. Ce matin je les ai aspergé d’eau de lune. Et toute à l’heure elles seront liiiiiibres.

Une bombe pour dire merci au lieu qui nous aura porter et nourri pendant 12 ans pour moi, qui aura vu naître nos enfants. Une bombe pour demander que les graines de nos projets poussent follement et fortement, une bombe pour ceux que j’aime et qui cheminent à mes côtés, une bombe pour l’Emd, une bombe pour les graines du changement professionnel! Je ne serai pas seule à les lancer donc pour les autres…je ne sais pas.

Il attendait dans sa boîte ce bel argile…quoi de mieux qu’un retour à la Terre chargé de précieux trésors . J’ai mis aussi quelques graines de courge.

.: Mala Deaniste :.

Nouveau départ, nouveau mala. J’ai mis du temps à le réaliser. J’ai coupé les branches de noisetiers à l’automne sur le même arbre qui m’avait permis de réaliser les perles de mon collier de prêtresse. J’ai ensuite fouillé dans mes affaires pour trouver les perles en pierres qui correspondraient à chaque archétype. Je ne voulais pas faire d’achat et j’avais bien tout ce qu’il fallait. J’y suis allée à l’instinct et sans trop intellectualiser.

Une fois toutes les perles sélectionnées et les branches coupées, il m’a fallut débiter mes futures perles en bois. Installée sous la lune à la lueur d’un brasero je m’y suis attelée avec mon sécateur. J’aime les choses brutes donc j’ai tout fait à l’œil.

Ensuite il m’a fallut attendre que mon mari puisse me garder les marmots pour que je puisse percer chaque perle au dremmel. J’ai fait ça dehors sur ma terrasse un jour de grand vent. En tant que gémeaux, fille de l’air, ça m’allait bien.

Et puis encore un peu plus tard, un soir , j’ai pu assembler le tout.

Je suis assez contente, sauf du fil que j’ai dû adapter car aucune des pierres n’ayant le même perçage je galérais sec! Du coup c’est un fil métallique gainé au lieu de mon beau fil naturel…. en tout cas ça ne se défera pas de si tôt! Je pense!

Il y a une perle en bois différentes des autres, faites par ma maman, pour l’héritage, la lignée. En breloques final une clef pour les mystères ( et les neufs clefs) un grelot pour éloigner les énergies négatives.

Je pense rajouter des breloques avec le temps. J’ai un petit crâne qui je pense les rejoindra. Les perles en bois seront peut être gravées au fur et à mesure du temps.

Trois perles en graine de lotus à défaut d’avoir une perle en forme de…

Il est grand! Je peux faire deux tour et le mettre en collier pendant.

A la fin du rituel de consécration

Pour le rituel je n’ai pas pu le faire lors d’une phase de la lune adéquate, suivant les recommandations. Mais comme c’est l’intention qui compte et que dans nos sociétés modernes qui sont ce qu’elles sont, on fait comme on peu, j’ai réaliser le rituel un jour où tout était calme autour de moi… et c’était un moment béni!

.: la petite voix:.

Pendant mes vacances dans le Var j’ai visité une superbe grotte « cabane à Livres » et je suis tombée sur « la petite voix » d’Eileen Caddy. Plusieurs fois je l’avais vu du coin de l’œil chez les éditions le Souffle d’or que j’aime bien…mais je m’étais dit « mouai…. »

Le trouver tout vieux tout corné, dans un coin de Paradis…. je ne pouvais pas l’ignorer plus longtemps.

Une semaine plus tard, ma maman m’envoie ceci:

Cela m’a donné envie de creuser plus avant sur leur travail avec les Deva.

Et cela m’inspire également beaucoup pour mon projet de maison en cours. Et pour quitter aussi la maison que j’habite actuellement dans le respect des énergies du lieu. Car même si on souhaite partir, notre maison nous l’aimons et nous souhaitons le meilleur pour elle qui nous a abriter durant tant d’années. Donc jusqu’au bout, semer et chérir.

Tout sera à faire où nous allons… une belle nature à ensemencer, à réveiller et à protéger…pour ensuite pouvoir la partager! ( mais pas avec les chasseurs!!!)

En tout cas, la petite voix d’eileen Caddy, je ne la suis pas au jour le jour. Je pose une question et j’ouvre au hasard. Ainsi , les paroles que je lis me conviennent bien mieux.

C’est un petit livre humble et plein de sagesses.

J’aime être la suivante à user sa couverture…

.:le plus bel Imbolc:.

Brighid a frappé à ma porte, il y a 9 ans de cela. Je n’ai pas bien entendu….

Voilà qu’elle se manifeste à nouveau et je ne peux plus ne pas la voir!

Grâce aux propositions d’une de ses Filles, je suis Gardienne de sa Flamme pour un temps. Et c’est le plus bel Imbolc qui m’est donné de vivre!!!!

Je suis pleine de gratitude pour ça! Même si le quotidien est hardos en ce moment… sa lumière vient bercer mes nuits et guider mes journées.

Lampe à huile de Brighid
Pour le jour
Pour la nuit

Sa flamme me suit, je la veille, la surveille , la médite, l’ancre en moi quand je pars, je la nourrie, je la garde, je lui parle, je m’évade, je la partage, ….

.:une reconnexion :.

Depuis quelques mois, c’est là. Bien présent. Je tente une reconnexion. Cela me semble long et il est dur pour moi de m’apercevoir à quel point je me suis coupée, isolée retranchée…

Aujourd’hui, il ne suffit pas d’un claquement de doigts pour que cela reparte. Pour que les mains sentent, que les yeux fermés je vois, que les frissons se manifestent..

Mais je reprends du début…Avec un nouveau cheminement que j’ai bien du mal à suivre car je me sens seule devant les pages, au cœur du cercle.

Je lis et j’envie le chemin d’autres qui est jalonné de rencontres et d’opportunités, d’expériences hors normes. J’ai besoin de plus…de partage, de mains a serrer, d’énergie à effleurer, de temps pour méditer…j’aspire à tellement…

Je reprends du début, et mes premiers amours, les plantes et les pierres….je porte mon collier de prêtresse fait avec amour, des perles de noisetier et ma pierre totem : l’agathe mousse. Je dors avec une améthyste, je retrouve la citrine de ma grand-mère et elle me porte. Je fabrique des smudges de sauge, de romarin…j’ai envie d’essayer des mélanges, un smudges d’ortie pourquoi pas?

Mais vraiment, le premier acte que j’ai posé c’est de purifier mon foyer…cela à été le premier acte magique de reconnexion. C’était pour Samhain. Et j’ai envie de recommencer.

Je salue la lune et le soleil,je transmets à mes enfants.

Des actes posés au quotidien… J’aimerai croiser quelqu’un cependant, au détour du chemin, quelqu’un pour explorer, pour donner et recevoir, pour être guidée.

Nouveau départ

Ne faire qu’Un avec le Grand Tout
Être eau et s’écouler doucement
Être feu et brûler avec ardeur
Être air et se diluer dans le vent
Être terre et s’enfoncer profondément
Être tout et rien à la fois
Être ici ou être là
Mais toujours être sûre que je fais partie de l’Univers, de ce Grand Tout
Je suis lui et il est moi
Jamais seule, une et indivisible
Je me confond dans la nuit étoilée qui m’appelle, me réclame
Je me brûle aux rayons du soleil, et je vois loin.

 

Puise la Déesse aux mille visages veiller sur vous, sur votre sommeil, sur vos jours, sur vos amours.
Puisse t’Elle étendre ses ailes au dessus de vous et guider vos âmes avec sa torche portée haut et droit devant.

 

ma petite wonder woman…

une semaine et demie que sa voiture est allée percuter un pont à 90 km à l’heure…et déjà elle rit depuis son lit d’hôpital à Besançon. Une wonder woman ma cousine…blonde plantureuse de 22 ans qui a à présent un regard canaille un peu balafré, une colonne rafistolée, une jambe moulinée, des doigts recousu par-ci et par là, des douleurs en veux tu en voilà! Mais elle est là, elle va remarcher, elle va se retaper! déjà les cicatrices rosissent doucement. Bientôt, pourras t’elle remanger normalement? J’espère, j’espère, même si je sais qu’il va en falloir du temps!

Une pensée pour elle! Si forte!2012_06_24 MazenayANN CaroFrancoise_071CN