abeille mon amour

 

ça urge…

C’est triste, affligeant…et toujours trop de gens qui en ont vraiment rien à branler!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Publicités

le plastique…c’est fantastique?

24098_turtle1

En 2050, il y aura plus de plastique que de poisson dans nos océans.

C’est une honte. La moitié du plastique que nous fabriquons n’est utilisée qu’une seule fois, puis jetée, étouffant ainsi nos océans et les animaux qui y vivent.

Mais dans quelques jours, nos gouvernements pourraient faire refluer cette marée et s’engager pour des océans propres au cours d’un sommet historique. La pression de l’opinion publique vient de forcer le 2ème pollueur au monde, l’Indonésie, à promettre de réduire de 70% ses déchets plastiques! Aujourd’hui, nous devons forcer la main d’autres grands pollueurs.

Si un million d’entre nous rejoint cet un appel international, le Directeur du Programme des Nations Unies pour l’environnement annoncera notre pétition depuis la tribune du Sommet et oeuvrera à nos côtés afin de pousser les pays à interdire les plastiques à usage unique, pour que nos océans puissent respirer de nouveau.

=> https://secure.avaaz.org/campaign/fr/end_plastic_pollution_loc/?copy

 

Et Sia qui a partagé un lien super intéressant! bien envie de tester ces capsules d’eau!!! Pour faire disparaître les bouteilles en plastique!

=> https://poisonlune.wordpress.com/2017/05/17/65-ecologie/

=> http://www.francetvinfo.fr/economie/tendances/video-des-capsules-d-eau-sans-une-goutte-de-plastique_2142320.html

 

Semaine 6 :opération camouflage…

Pour la bonne cause se saisir de quelques craies,  sèches et grasses, et se rendre sous le pont où passe le TGV.  Sans prétention aucune quand à la qualité du trait, mais avec la conviction que tout vaudra mieux que ces attributs frontistes qui nous débectent depuis trop longtemps déjà. ..

Pas si facile à camoufler… 

Pour plus de fenouil en 2017! 

Pour la semaine 3, un projet collectif

Le voilà le bleu! Un projet de boîte à idée. A la base une boite de bric et de broc…réalisée pour l’occasion. Un peu tristoune, pas fonctionnelle. Apres deux trois modifs personnelles et de la peinture (beaucoup de couches superposées pour un effet usé,  vieilli ) je l’ai rapporté au travail. J’ai proposé aux personnes que j’accompagne de customiser cette boîte avec moi. Pour ça j’ai apporté mon vernis colle, pleins de magazines: Causette, psychologies , l’humanité, Télérama….déjà je me suis bien faites charier! Et ensuite l’inspiration et le plaisir! 

Le plaisir de coller Golum a côté d’une phrase choc, de provoquer un peu, de dire tout haut ce qu’ils pensent souvent tout bas.Rien qu’en regardant les bouts de phrases choisis on a un aperçu de leurs ressentis actuels….All is lost, desintox, liberté,  donner son accord….tellement représentatif de tout ce qui peut transparaitre au quotidien mais dont personne ne se saisit encore….ou l’on a pas trouvé la réponse…à moins que cela soit le problème qui est mal posé?  ( merci Einstein!) 

La participation des personnes,  le développement de leur pouvoir d’agir, sont les thèmes sur lesquels je vais écrire mon mémoire….alors cette semaine, tout se rencontre , tout se lie….comme toujours, mais faut il  encore en avoir conscience! 

365/365: est-ce le début de la fin? Ou la fin du début? 

365 jours/posts plus tard et n’avoir rien à dire ! Des heures derrière le clavier à me creuser la tête, des moments de doutes, de solitude, de partage et de découverte pour en arriver là, ce soir,avec une page blanche et une sensation de ne pas savoir de quoi sera fait demain. Fin du début, début de la fin, je ne sais pas très bien! Mais j’ai pleins d’envies, pleins de projets et d’idées.J’ai envie de relever le « défi « d’aegiale et de me remettre à créer. J’ai un colis à boucler depuis SAmhain qui attens patiemment…des perles à assembler….des carnets à remplir…des collages à réaliser, des papiers à plier , des mobiles à tisser, du bois à graver. ..parfois je n’en trouve pas le sommeil. Mais comme disait Sia il y a peu…moins on en fait.

Dimanche je vais peut être reprendre les chemins de randonnée. …un premier mouvement vers une autre dynamique?J’espère. …

Pour 2017: créer donc, bouger ma couenne, continuer la guitare et le chant, méditer,  faire du yoga avec mishka…tout ça en écrivant mon mémoire et en tentant de ne pas perdre le contact avec Tellus Mater….j’y crois….un peu….

A très vite et merci à tous ceux qui passent ici!

Et je vous lis toujours et encore et toujours avec plus de plaisir…..belle nuit étoilée 

356/365: Profiter du soleil

Comment une petite balade, sous un soleil radieux, se transforme en gros coup de gueule…wp-1482956526696.jpg

Là, une petite récolte bien garnie, alors qu’on a nettoyé un tout petit coin du village, non loin des voies ferrées. Il y a peu il y a eu des travaux sur les voies…et on voit bien où était le coin picnic de ces messieurs. Dernièrement j’ai pu jeter tout ça sur leurs engins…mais là, plus d’engins sur lesquels transmettre le message  » bande de porcs » de manière plus ou moins subtile. Alors on a fait un tas, on s’est baladé, et après avoir récupéré un sac poubelle je suis remontée ramasser tout ça. Il y a encore deux sacs de plâtre éventré, avec leur plastique autour, a aller chercher… Pour ça, peut être une petite lettre à écrire à la mairie…

Et on a pas pu pénétrer la forêt, les chasseurs étaient bien nombreux et les tirs retentissaient…

Drôle de journée sous le soleil….

wp-1482956513081.jpg

353/365: tourbillon…

Tourbillon de pensées,  de réflexions, indigestion programmée. Trop de mots entendus, d’actes posés dont le sens m’échappent.  Je ne suis pas sûre de pouvoir transformer tout cela en quelque chose de constructif. Mais, la bienséance,mon éducation, font que je fais bonne figure et que je ne fais pas de scène….non je me retiens. On m’a dit que j’étais trop « absolue » comme personne…tiens!c’est une première…je réfléchis encore à comment je dois le prendre. 

En rentrant, la fumée d’une usine se découpait sur le ciel noir tout en se reflétant dans l’eau du lac …un moment parfait, suspendu , étrange, paradoxale comme je les aime. Ça m’a fait du bien cette vision pure, cette chose simple et poétique qui ne demande rien…

Et à présent,exténuée et malade, avachie dans un fauteuil à côté du feu, je suis là et absente à la fois, les chats miaulent au loin….trop loin….je ne suis plus là pour personne.

A nouveau:

j-27: ?

Pleins de questions…

Pour favoriser le développement du pouvoir d’agir, le sien, mais avant tout celui des personnes que j’accompagne, dois je pour cela avoir l’adhésion de l’équipe? Dois je attendre une validation? Une acceptation?

Je viens de comprendre que mon rôle, plutôt que de tenter de convaincre, de faire changer, de voir changer le monde, c’est d’être une empêcheuse de « penser en rond » comme le dit Yann Le Bossé…Avoir une posture favorisant le développement du pouvoir d’agir, tenir cette posture, réfléchir autrement, et maintenir ce cap. Continuer de parler de bonne proximité au lieu de bonne distance, continuer de favoriser l’expression des compétences de chacun, défendre l’expertise des personnes accompagnées et ne pas cautionner le mythe de l’éducateur tout sachant et tout puissant!

Travailler en alliance, ne pas faire à la place, ne pas faire sans, ne pas faire pour…faire ensemble, et guider vers le faire sans l’éduc….

ne pas dévier de mon cap!

j’y crois, va falloir que ça me suffise…..12573748_10208696998290385_5208148147118844686_n

j-36: lui dites pas…

  • Lui dites pas trop que vous êtes fiers de lui,
  • lui expliquez pas tout comme ça, ça sert à rien!
  • Il vous appelle par vos prénoms parfois? je n’accepterais pas ça si j’étais vous!
  • Arrête de pleurer ou ta maman elle s’en va!
  • Touche pas, regarde pas
  • Mais il écoute rien!
  • Faut lui serrer la vis un peu
  • nan laissez le tranquille, si il veut pas dire au revoir c’est pas grave

J’adore les deux dernières, émanant de la même personne et qui  sont si délicieusement paradoxales! entre laisser faire et serrer la vis…où est le juste milieu? Quelle place est laissée aux parents?

Après avoir passé une matinée dans un box d’hôpital à bouillir en entendant les parents du box d’à côté galérer avec leur fils paniqué..devant l’absence de dialogue et la seule préoccupation étant la gène que ses hurlements pourraient provoquer autour de lui ( bon c’est vrai, c’était insupportable j’avoue)…et surtout, mesdames les infirmières, messieurs du personnel soignant, ne venez pas les aider! non surtout! ça serait trop simple! Ce que votre intervention externe pourrait venir apaiser..inutile! Ce que vos mots d’experts pourraient venir rassurer…

Nan franchement, Sainte Marthe a bien veillé sur Mimi, mais notre éthique en a pris un petit coup ( un de plus) devant la folie marchande qui régnait dans cette clinique privée, où tout à un coût exorbitant…finalement, ces deux parents, ils n’avaient peut être pas les moyens, pas pris l’option infirmière puéricultrice attentionnée?

Et au passage du chirurgien, vite vite, payé, sans ordre ça fait rien j’ai un tampon…et le chèque hop, dans la poche!

Heureusement qu’on a pas respecté le règlement et fait entré de la nourriture sous le manteau! le plateau de collation à 7 euros…il aurait laissé comme un vide dans l’estomac du marmot ( et de ses parents parce que les snikers à 1.20, en plus d’être tout autre chose qu’une denrée comestible…non merci!) heureusement que des compotes, bananes, petits cœurs au chocolat sans gluten sont venus agrémenter ce frugale repas…

Mais je divague…j’en étais tout d’abord à toutes ces injonctions parasites qui me bouffent l’air à longueur de temps…j’ai cessé( un peu) d’argumenter, mais je me demande comment on peut être autant à côté de la plaque!

Eh oh!!!!

ce sont des personnes, pas des enfants/objets dans l’attente de vos ordres, de vos mensonges, de maigres miettes d’attention! oui ils ont besoin qu’on leur parle! L’histoire l’a pourtant démontré à maintes reprises! et je suis heureuse de voir mon enfant aller confiant, ne pas être terrorisé, savoir où il va, pouvoir parler et regarder son zizi fraichement opéré! Pouvoir dire qu’il le trouve moche mais qu’il sache que ça va passer!

et à quoi ça sert ce fameux gland qu’il va pouvoir enfin apercevoir?!

Ben oui, je lui dit! oui il a 5 ans! mais l’adaptation n’est elle pas le maitre mot? Point besoin de mentir, il suffit de traduire, de rendre accessible. De dire l’essentiel et de temporiser, d’admettre, surtout, ne pas tout savoir…

2014_10_01-lepuley-mishka-etlaballe-100mm_24