Imbolc :.

Pas de Fille de la Flamme cette année . Cependant je vais célébrer Brighid chaque jour . À ma façon, suivant l’inspiration. J’essaierai de venir en parler ici. Tout d’abord cela fait un an que je ritualise avec l’eau et je vais boire chaque jour en conscience l’eau de Brighid. Pour cela je rempli chaque jour un pot d’eau dans lequel je glisse un cristal de roche. J’y mets des prières et des intentions au moment du remplissage, dans la journée, et au moment de boire. Je bois cette eau d’un trait en priant pour la guidance de Brighid et en la remerciant pour sa présence. j’essaie de ressentir le parcours de l’eau dans mon corps. Dès qu’un rayon de soleil se présente je pose mon bocal dans la lumière.

Je peux également déposer un petit papier sous le bocal pour des demandes ou un travail précis.

Sinon la plupart du temps ce bocal est dans ma chambre, devant un miroir, déposé sur une tuile en poterie que j’ai réalisé avec un yggdrasil.

Durant ce mois dédiés à Brighid je souhaite:

– Offrir une participation à une hutte de sudation , cérémonie Inipi, à Brighid.

– allumer des feux

– Faire des offrandes tous les jours.

– écrire sur Brighid, chants ou prières.

– fabriquer les Croix de Brighid.

– lire le livre de Bridgit Nightingale et la partie du livre de Mara Freeman qui lui est dédiée.

…et terminer l’écriture de la sadhana à Brighid que nous écrivons avec Evor.

Bel Imbolc, beau passage à tous ceux qui liront ces lignes.

.: 8 ème Mère de Clan :.

L’histoire de la 8 ème Mère de clan, la Guérisseuse, m’accompagne.

Je l’ai écouté tardivement mais avec plaisir et j’ai ressenti toutes les connexions qui s’étaient mises en place pour en arriver à Elle. La figure de la Guérisseuse m’attire depuis mon plus jeune âge. Mais je n’ai jamais voulue pour autant devenir infirmière ou autre. Mon vrai attrait c’est la guérison des campagnes, l’utilisation de simples, d’argile, le savoir des grands mères, des rebouteux, les vieilles recettes, les petites magies du quotidien. La première figure marquante pour moi fut Iza la mère d’adoption d’Ayla dans le cycle des enfants de la Terre de Jean Mary Auel. C’est à partir de là que j’ai voulu apprendre.

Depuis, en apprenant seule ou en échangeant avec d’autres passionnées, souvent Femme il faut le dire, j’ai cheminé doucement et je ne cesse de m’émerveiller et de vouloir en savoir plus.

J’espère un jour pouvoir asseoir ce travail et en vivre en partageant, en transmettant, sur mes vieux jours?

Je poursuis ce cheminement des 13 mères originelles de Jamie Sams connectée à ce qui m’entoure tant bien que mal.

.: lunes rouge de juin :.

35 ans dont 23 ans déjà a vivre les lunes rouge.

J’ai appris à les célébrer, à écouter mon corps tout doucement, au fur et à mesure que je côtoyais d’autres femmes païennes et Deanistes, wicca,

Avant de connaître d’autres femmes vivant avec une spiritualité célébrant le féminin sacré, le cycle de la vie, les règles étaient quelques choses de honteux, de caché.

Un jour, au collège, une prof m’a empêché d’aller aux toilettes changer mes protections. J’en ai foutue partout!

Ma chaise était rouge, rouge! Ça sentait le sang à plein nez. J’ai dû rentrer chez moi, enduite de sang jusqu’aux cuisses! Merci madame!

Je doute que les choses aient beaucoup évoluées. Il est parfois bien dur de trouver des toilettes propres , équipées de lavabo, pour se laver les mains! Et oui! C’est pratique quand on y pense! Un petit lave main !

Enfin!

Mes enfants savent déjà , ce qu’est une cup, les lunes rouges, et ils n’ont pas de tabou par rapport à ça!

Je ne voulais pas cacher mes lingettes qui trempent, ma cup que je fais sécher après stérilisation…

J’affiche aussi ce moment avec de discret bijoux. Pour célébrer le cycle , honorer ma condition de femme.

Cauri et goutte de sang en cristal de bohème.

Quand je mets cette boucle chacun sait ce que je vis. J’ai remarqué dernièrement des changements dans mon cycle , mon corps se préparerait il à la suite de ma vie de femme? Je le crois!

Donc je l’écoute, je ramasse de la sauge, je rentre en silence dans mon intérieur sacré et j’accueille.

.: la Femme qui voit loin , Mère de clan de la quatrième lune :.

A chaque pleine lune, je tire une carte de l’Oracle de Jamie Sams et David Carson.

Tirage 1ère et 2ème Mères de Clan

La carte de la troisième Mère de Clan était celle du tatou. Et je viens de tirer la carte de Celle qui voit loin…. encore le tatou!

Une seule et même carte pour la troisième et la quatrième Mère de Clan.

Le tatou parle des limites à faire respecter, de ce qu’on accepte au cœur de notre Cercle sacré, de bouclier impénétrable.

Cet oracle touche juste à chaque fois, le fait de tirer le tatou à nouveau ne m’étonne pas tellement car je sens bien que le travail commencé au cycle précédent est toujours en cours. Je dois aussi apprendre à composer avec les limites des autres…

Je m’apprête à réaliser le rituel du bol de médecine pour la première fois grâce à l’impulsion de Sia. j’ai l’impression de savoir ce que je vais y trouver… j’ai compris ce que signifiais le changement de regard , sans besoin de rituel ou d’outil. Le bol médecine est en nous. Mais j’ai quand même nettoyé mon chaudron!

Hey!

.: habiter :.

Bientôt , un nouveau lieu. J’ai hâte et peur à la fois. J’ai horreur des déménagements pour en avoir trop subit sûrement. Celui là devrait être le dernier. Car le lieu que nous avons choisi est selon notre idéal. Proche de la forêt , beaucoup de terrain pour installer des vergers , des bosquets sacrés , avoir des poules, quelques chèvres?… peu de voisin, pas de vis à vis ou si peu.

Un puit…. déjà 3 châtaigniers sur nos terrains! Dont un superbe et très ancien!

Derrière , malheureusement, un voisin…

Ce changement de lieu de vie devrait avoir lieu cet été, et la maison étant inhabitable en l’état, nous allons devoir passer par une phase en habitat léger….mobile home et caravane. La législation n’étant pas très clair à ce sujet il va nous falloir filouter un brin.

Il y a aussi sur le terrain une maisonnette que je souhaite m’approprier , retaper de mes mains et créer un petit sanctuaire Deaniste, dédié aux cultes de la Déesse.

Ça peut faire peur….. !

Je prie pour que ce projet se réalise au mieux et dans les meilleurs délais…

Mon cheminement spirituel et sa réalisation sont étroitement liés. Cela sera aussi un retour aux sources car c’est le lieu où j’ai passé la plus grande partie de mon enfance. Et où une partie de mes ancêtres a vécu plusieurs générations.

Plus ou moins Secrètement, j’avais émis le désir de pouvoir y vivre à nouveau un jour. J’ai toujours eu cela en moi.

Les 13 mères originelles :.: la Gardienne de la Sagesse

La rencontre avec la deuxième Mère m’est moins évidente.

Je crois que la seule Mère avec qui je me sentirai en accord ces jours serait une Mère Sombre, Dévorante, une guerrière de la colère?

C’est dur de l’accepter , de le dire.

J’ai besoin d’évasion, d’un temps avec moi même , seule,… c’est peut être ça mon message…avoir la sagesse de m’octroyer ça? Et pas seulement pendant les siestes occasionnelles de ma petite?

Ce matin il y avait une émission sur le burn out parental sur France Inter…alors que ce mot commençait à germer doucement en moi depuis notre retour de vacances…je commençais à me demander si je n’en étais pas arriver là… synchronicité de l’existence qui vient confirmer mes pensées?

Je n’ai pas pu écouter cette émission ce matin…je vais essayer de l’écouter dans la journée.

En vrai , j’en peux plus!

Ma spiritualité me porte , elle a fait son retour dans ma vie au moment où j’en avais le plus besoin. Je rêve de me retirer dans un lieu de méditation et de tout lâcher pendant des semaines, des mois? Faire le vide, me centrer, cheminer dans mes profondeurs, m’immerger la tête sous l’eau et écouter les bruits étouffés du monde et de mon être.

…..:Lâche ton ego:…..

De plus en plus, à chaque fois que j’ai envie d’écrire quelque chose ici ou ailleurs, je me demande jusqu’à quel point c’est mon ego qui parle.

Je me questionne beaucoup autour de cette notion d’ego. Et aussi à la notion de vérité. Quelle est la vérité ?Quand un cadrage peux venir sublimer la réalité.Quand on ne dit que les réussites et pas les échecs.Quand on enrobe nos paroles de tout un tas de fioritures.

J’ai bien envie à présent d’essayer d’être la Plus réaliste possible. Quand je fais une photo dans mon village, Ne plus tenter d’effacer le dépôt de travaux publics à ma droite ou la scierie au fond à gauche.

Et surtout, pourquoi je raconte. Pourquoi ? Pour gonfler mon ego ? Alors si la réponse est oui, ne pas écrire. J’ai vraiment envie de lâcher mon ego.

L’autre jour c’est monté comme un mantra.Quand j’ai ressenti une blessure qui n’avait pas lieu d’être. Une blessure d’ego. Je me suis mise à scander: « lâche ton ego,Lâche ton ego,…. lâche ton ego! » Comme si je pouvais expulser de moi quelque chose de visqueux et d’inutile… .

Ça et la colère sont mes deux chantiers actuels… de bon gros morceaux.

Vu hier dans l’église Romane de Chapaize. 71

Les 13 Mères Originelles

Étude qui commence depuis hier grâce à l’impulsion de Sia.

J’ai vécu une première journée avec celle qui parle à ses proches…

J’ai croisé plusieurs frères faucons, de magnifiques chênes, une sœur musaraigne morte dans un champ, une plantation de trembles , des églantines que j’ai pu recueillir, une sœur buse…

C’était aussi le jour du soin de ma fille chez un magnétiseur génial, qui ne s’est pas présenté sur mon chemin par hasard….

Donc une journée magique, sacrée, avec les yeux et les sens tous ouverts…

Merci

.:une reconnexion :.

Depuis quelques mois, c’est là. Bien présent. Je tente une reconnexion. Cela me semble long et il est dur pour moi de m’apercevoir à quel point je me suis coupée, isolée retranchée…

Aujourd’hui, il ne suffit pas d’un claquement de doigts pour que cela reparte. Pour que les mains sentent, que les yeux fermés je vois, que les frissons se manifestent..

Mais je reprends du début…Avec un nouveau cheminement que j’ai bien du mal à suivre car je me sens seule devant les pages, au cœur du cercle.

Je lis et j’envie le chemin d’autres qui est jalonné de rencontres et d’opportunités, d’expériences hors normes. J’ai besoin de plus…de partage, de mains a serrer, d’énergie à effleurer, de temps pour méditer…j’aspire à tellement…

Je reprends du début, et mes premiers amours, les plantes et les pierres….je porte mon collier de prêtresse fait avec amour, des perles de noisetier et ma pierre totem : l’agathe mousse. Je dors avec une améthyste, je retrouve la citrine de ma grand-mère et elle me porte. Je fabrique des smudges de sauge, de romarin…j’ai envie d’essayer des mélanges, un smudges d’ortie pourquoi pas?

Mais vraiment, le premier acte que j’ai posé c’est de purifier mon foyer…cela à été le premier acte magique de reconnexion. C’était pour Samhain. Et j’ai envie de recommencer.

Je salue la lune et le soleil,je transmets à mes enfants.

Des actes posés au quotidien… J’aimerai croiser quelqu’un cependant, au détour du chemin, quelqu’un pour explorer, pour donner et recevoir, pour être guidée.