chant de pouvoir

Dans le cadre de mon second degré, je travail avec les chants de pouvoir…surtout un, très apaisant que j’ai découvert enfant, dans un Cd de Dan Gibson….il me suit depuis, et je l’ai retrouvé il y à peu dans un Film Inuit « Atanarjuat, la légende de l’homme rapide », le même!Même syllabes, intonations…si beau et puissant.

Je découvre également ceux ci avec joie :

Plus qu’à essayer de créer les miens ^^

J’ai d’ailleurs commencer à noter les mélodies que je joue à la flûte dans un cahier, cela pourra peut être me servir de base, bien que ce que je créer ressemble plus à une musique celtisante…un beau mélange entre ce que je suis et ce qui me parle aux tripes.

Publicités

Tellus Mater, le culte des ancêtres, et moi.

Tellus Mater est la Grande Terre Mère.

Elle est ceci est tant d’autre chose encore pour moi.

Elle n’est pas que fertilité, compassion, abondance, …..Elle est la dévoreuse, la fin du cycle, le début d’un nouveau, Elle nous accueille et nous transforme…

Elle est le sol que l’on foule et la Gardienne des esprits des ancêtres,des gestes qu’ils ont effectué, que l’on a oublié, ou que l’on reproduis.

Quels sont mes ancêtres?

Cette question m’a toujours travaillé, mais aujourd’hui je comprend beaucoup de choses…J’ai une vision assez particulière de cela, et je me sens lié à des lieux d’une manière tellement forte, j’y suis chez moi, et j’ai reconnue là la Terre de mes ancêtres

cela n’a rien de chauvin, c’est dans mes tripes….

Tellus Mater à renforcé ce besoin, ce lien, cette envie de les connaître, de me connecter à cette Terre qui nous est commune, reconnaître dans mon sang le bouillonnement du leur.

Ils sont les Aedui, les Eduens, ils vivaient sur cette Terre qui est la mienne, ils étaient appelés « Amis de César », bien que certains des leurs se soient farouchement opposé à Rome. Leur capitale était Bibrax, ou Bibracte, c’est un lieux tellement chargé encore!dès que je le pourrai je ferais un petit autel à mes ancêtres, sans oublier les familiaux, mais je n’ai pas le même rapport avec eux….Et tous n’apparaitront pas, un seul en fait….que je sens toujours proche de moi.

Je me dis que cela à peut être un lien avec le travail que je poursuis sur la Voie de la Chamane, les esprits des ancêtres, la sacralité de la Terre, le lien avec ce qui nous entoure….

Bibracte, Uchon, sont mes chez moi, mes véritables chez moi, je m’y rend, et là bas je songe à eux, je me gorge de la vision de ce qui m’entoure, je célèbre ma vie, et leur passé.