.: ciel :.

Que j’aime cet été, presque écossais! Pas trop chaud, un peu humide, voir un peu plus que ça ( surtout depuis que l’étanchéité du mobile home est un peu plus fiable! J’avoue) . Désolée pour les adeptes du gros soleil qui cogne. Ici en tout cas c’est un été tout doux. J’aime aussi que les ciels soient chargés, pleins de nuages moutonneux. J’ai horreur des ciels bleus uniformes et monotones.

Aujourd’hui, je suis gâtée.

Et les récoltes commencent, chanterelles à tubes et petits bolets tout frais. Je croise aussi de nombreux blobs jaune fluo dans les sous bois.

Je me suis laissée guider par Tellus et Brighid. Et c’était une expérience surprenante.

J’ai encore peu de temps pour moi et la poursuite de mes cheminements , Deaniste et obodiste.

J’espère pouvoir m’y replonger cette semaine avec l’écriture de quelques paragraphes pour la nouvelle leçon de l’EMD. Et ensuite essayer de reprendre mon rythme de « croisière » ?

Et les travaux qui vont débuter sérieusement: detuilage et mur en pierres sèches , débroussailler également….

Article écrit depuis un petit sentier , ici ça capte….

.: harmonisation élément Terre:.

J’adore les rituels de l’Obod. Je viens de clore mon harmonisation a l’élément Terre, et je suis heureuse de pouvoir vivre de tels moments de temps à autre. Je me ressource et j’aime assez cette phrase de Nuinn citée dans un gwers : « le rituel est la poésie dans le monde des gestes ».

Pour mon second degré j’ai envie de me frotter au réel, de poser des actes, de matérialiser concrètement mon cheminement. Le parcours à l’Obod s’entremêle avec celui à l’ordre de Dea créant une tapisserie qui me plaît de plus en plus. Je ne voudrai parfois n’avoir que cela à faire. Étudier et ritualiser, proposer de nouveaux contenus ( refonte de mon DI Terre Mère pour lequel j’ai de nouvelles idées….un projet lié à Brighid qui j’espère va se développer…! L’herbier Deaniste…)

Je suis pleine de gratitude ce soir pour tous ses projets qui me nourrissent et me permettent d’avancer dans la vie avec un autre regard.

Bonus: la rencontre de cet après midi…

.:Rituel de connexion à l’élément Terre:.

J’écris cet article pieds nus, assise sur une petite plaque d’ardoise sur le sol de mon jardin. Il est bientôt 15h. Ma petite dort dans son lit dont elle vient de gribouiller les draps en rose et vert…( je n’avais pas eu le cœur de lui reprendre les stylos feutre des mains après la tétée….)

Le feu brûle encore dans le brasero.

La pierre trouée du Loch Ness est retournée sur son muret.

Je frisonne un peu…

Le moment n’était pas le meilleur. Mais j’ai décidé de faire les choses quand et comment elle se présentaient. Remettre à plus tard , on ne sait jamais quand ça sera…

L’odeur de la Terre est bonne après la neige qui est tombée samedi en grande quantité ( depuis bien longtemps on n’en avait eu autant! 10 ans?)

Je partage ici ces instants suspendus…il y a quand même le bruit de la route, celui de la scierie non loin! Rien n’est idyllique… mais la magie est partout!

Errances

Je bataille à présent avec le temps…le temps que j’ai, celui que je prends, celui que je donne…

Une notion relative et obsédante quand on est maman, quand on veut faire le mieux, quand on a aussi des aspirations, des rêves, en une envie immense de progresser sur le Chemin…

La frustration est toujours présente à la fin de la journée.

Je rêve de Pérou, de cérémonie de l’Ayahuasca. Je rêve de diéter, de partir dans la nuit, au milieu de la Mer de Pierres, de prier et de jeûner, de jeûner et de prier, en quête d’une vision. Cela rien ne m’en empêche. La Mer de Pierres est tout près, elle attends que je sois disposée à sacrifier le peu de sommeil qu’il me reste. Ne pouvant partir actuellement, devant oublier mon envie de retourner pratiquer la hutte de sudation, je recherche en moi et autour de moi les ressources pour continuer ma quête. Ma quête de moi même, de la vie que je veux mener, des capacités que je veux éveiller, des déités que je veux honorer. J’ai envie de quitter ma peau trop étroite, de la laisser derrière moi, de renaître.

Expérimenter autre chose.

Écarter mes bras et sentir le vent autour de moi. Lui parler, le retrouver.

Grandir, m’étendre à toucher les étoiles, soulever le voile.

M’offrir nue aux éléments, chanter et danser

Me mettre en mouvement

Faire de chaque journée un instant sacré

Comme avant, comme avant

Premiers pas:.

Depuis que j’ai pris la décision de cheminer à l’Obod un certain nombres de choses sont venues me saluer sur le chemin. Des signes, des clins d’œil, des offrandes de la terre mère : crâne d’oiseau, plumes de rapaces, pierres brillantes, et visite de mante religieuse… tout cela en deux jours !

Sans parler du mot druide qui surgit sans cesse, et des retrouvailles avec un tarot ( de Philipp et Stéphanie Carr Gomm … je ne savais pas qui il était quand une gentille myesis m’en a fait cadeau il y a 9ans! )

Et un article avec interview de Philipp Carr Gomm au sujet du druidisme dans le magasine hapinnez que je lis enfin ce matin ( a l’époque les illustrations que je trouvais niaises m’avait fait le survoler…)

Beaucoup de synchronicités! Cela m’avait manqué ! Je me sens alignée même si j’ai le sentiment de manquer de temps , pour moi, être avec mes pensées…. je prends ce qui vient ! Le reste suivra… j’espère! En attendant je rêve littéralement que je choisis mes arbres pour mon futur bosquet sacré…