.: en quête d’équilibre :.

Lundi commence un an de cheminement sur le thème de la maternité sacrée à l’initiative de Rhi.

Débute aussi un nouvel accompagnement en binôme du DI Grande Terre Mère.

Je dois lancer mon exploration de l’élément feu avec l’obod. Pour cela il me faut en créer un, et je n’arrive pas à avoir le temps pour être tranquille pour le faire…a part les nuits mais j’ai tellement besoin de dormir malheureusement ! ^^ pour être au moins une maman potable!

Je plante chaque jour des arbustes que je glane de ci et de là…plusieurs églantiers , pas mal d’osiers, des houx…mon aubépine n’a pas l’air d’avoir repris. Quel dommage ! Et je n’en ai pas revu!

Avec les enfants c’est très dur. J’aurais tellement besoin d’un peu de temps juste pour moi….j’ai le mardi soir , mon cours de deux heures de Lsf plus le trajet de presque autant de temps aller retour…( au prix de l’essence actuellement on fait plus raisonnable…mais c’est ma bouffée d’oxygène)

Je pense que si c’était un peu plus zen Avec ma petite dernière je pourrais mieux encaisser le quotidien….les balades sont des épreuves, les sorties à la médiathèque ou au magasin bio sont des défis, à la maison pas mieux mais elle se sauve pas et n’agresse que nous…. bientôt trois ans et un bon terrible Two coriace. À côté de ça c’est une merveille d’imagination qui nous fait énormément rire!

Et mon grand qui va rentrer au collège! Tout ça en vivant en mobile home et caravane à côté de notre maison qui se retape à un rythme soutenu.

On s’en est lancé des défis!

.: les lieux de Brighid :.

Rivière, forêt, lac, feu, course du soleil dans le ciel, vert de la forêt, touffes de jonc, tressage naturel, voie celte oubliée.

Terre, mousse, herbes, graines, fleurs.

La glace qui se brise…

Chaque fête est un passage, une porte.

Je franchis celle ci avec joie.

Car même si la saison sombre est toujours présente comme nous le rappelle Rhi, les promesses de la saison claire s’annoncent.

.:She changes everything she touches:.

Sous l’impulsion de Mistera, petits rituels liés au changement pour cette Année qui démarre.

J’avais besoin de cet élan après 6mois à être malade, et un peu engluée dans le quotidien, devant la masse de travail qui nous attends chaque jour avant de pouvoir habiter notre nouveau foyer. L’esprit du lieu ne nous facilite pas la tâche. Nous avons encore du chemin avant d’être pleinement acceptés et accueillis ici. De nombreuses graines à planter, prendre soin, offrir, et être patients.

La Terre nous accueille et ne nous appartiens pas.

Faire argile

L’an passé j’avais expérimenté avec l’argile autrement. Je l’avais glané dans la nature, sculpté difficilement car très caillouteux et cuit dans mon poêle à l’arrache. J’aime cette matière.

J’ai envie de partager ici aussi cette émission entendue à l’instant sur France Inter https://www.franceinter.fr/emissions/la-terre-au-carre/la-terre-au-carre-du-vendredi-31-decembre-2021

Et leur site https://www.faireargile.fr

Un de leur pot m’attends… quand j’aurais à nouveau une maison, parce que le kombucha trône déjà dans le mobil home et que la place est maigre. Mais dès que je suis installée je reprends la Terre, je me lance dans la lacto. En attendant , je créer dans ma tête…et dans les cahiers de coloriages de ma fille….^^’

.: période :.

Souvent , le début de la saison sombre est pour moi une longue traversée du désert.

Cette année ne fait pas exception. Même , ça dure! Je suis à un tournant de ma vie à tous niveaux: j’ai quitté mon travail, j’habite un mobil home le temps que nous fassions de gros travaux dans une vieille bâtisse, et la santé qui part en live pour couronner le tout.

J’ai envie de faire un pas de côté , d’être à contre courant, mais ce n’est pas si facile à assumer en réalité.

Yule et ses lumières , je les attends…. j’espère que la flamme et le retour du soleil iront de pair avec un nouveau souffle.

.: 9 ème Mère de clan :.

Watajis, l’étoile du soir.

Les deux roues de médecine que relie une spirale. La connexion avec son orenda. Ne prendre que le nécessaire et porter dans son dos, tout contre soi, sans les voir, les générations à venir. Veiller sur elles, et leur préparer le meilleur avenir possible.

Apprendre à découvrir toutes ses facettes, animus et anima, féminin et masculin, jour et nuit, sombre et lumineux.

Et Tirer la carte du corbeau , lui qui m’a toujours fasciné.

Cartes par Jamie Sams et David Carson

.: ciel :.

Que j’aime cet été, presque écossais! Pas trop chaud, un peu humide, voir un peu plus que ça ( surtout depuis que l’étanchéité du mobile home est un peu plus fiable! J’avoue) . Désolée pour les adeptes du gros soleil qui cogne. Ici en tout cas c’est un été tout doux. J’aime aussi que les ciels soient chargés, pleins de nuages moutonneux. J’ai horreur des ciels bleus uniformes et monotones.

Aujourd’hui, je suis gâtée.

Et les récoltes commencent, chanterelles à tubes et petits bolets tout frais. Je croise aussi de nombreux blobs jaune fluo dans les sous bois.

Je me suis laissée guider par Tellus et Brighid. Et c’était une expérience surprenante.

J’ai encore peu de temps pour moi et la poursuite de mes cheminements , Deaniste et obodiste.

J’espère pouvoir m’y replonger cette semaine avec l’écriture de quelques paragraphes pour la nouvelle leçon de l’EMD. Et ensuite essayer de reprendre mon rythme de « croisière » ?

Et les travaux qui vont débuter sérieusement: detuilage et mur en pierres sèches , débroussailler également….

Article écrit depuis un petit sentier , ici ça capte….

.: en transition :.

En transition je suis.

Perpétuellement. De nouveaux défis. Faire tenir le nécessaire dans un espace réduit.

Faire sans réseau, en trouver un peu sous le cerisier. Rouler en vélo jusqu’en haut de la côte pour capter assez quand il y a de l’orage et appeler les enfants qui étaient gardés le temps de tout caler.

Faire offrande de mes cheveux qui ont bien poussé . Pour remercier d’abord, pour les premiers pas vers la vie nouvelle. Pour faciliter la vie aussi… parce que leur entretien use de l’eau, et prend du temps. Je dois prendre rendez vous chez des coiffeurs qui sont partenaires de fabriquant de perruques en cheveux naturels. Ça fera des heureux j’espère , vu l’épaisseur et la longueur…

Profiter de chaque balades en forêt.

Sous le cerisier…

Ce week-end , j’espère pouvoir terminer d’aménager le Nid.

Et retrouver mes affaires de l’Obod, les tarots …

Et revoir l’étanchéité du toit qui en a pris un coup lors de l’installation…prendre un poteau de téléphone sur le flanc ça m’a un peu endommagé…mais rien qu’on ne puisse arranger!