la banalité du quotidien

la tête bien remplie, pleine d’idées à réaliser, pleine d’envies à concrétiser…

Et aussi, la banalité du quotidien…

Publicités

Dans la tempête.

A gauche? A droite? Que choisir? Moment crucial ou l’avenir se joue, me voilà bien désorientée. Je tente de prioriser, de surmonter mes craintes. J’apprends surtout à penser de maniere stratégique , a assurer mes arrières, à me menager des portes de sorties, juste au cas oú. 

Lundi j’ai eu 31 ans. J’avais pas envie. Et finalement je n’oublierai jamais ce moment. J’ai eu la chance d’être présente pour accompagner mon arrière grand-mère sur son lit de mort. J’ai recueillie ses derniers mots comme des trésors,  je lui en ai soufflé des reconfortants. Elle m’a entendu, m’a remercié,  a dit de si belles paroles. Nous étions là avec ma mère , et nous lui transmettions tout notre amour. Nous lui avons fait écouter sa musique préférée,  je n’ecouterai plus Franck Sinatra qu’en pensant à elle et à ce moment. Elle nous a offert autant que nous lui avons apporté je pense. C’était magique, calme et beau. Elle avait 92 ans.Elle s’appelait Suzanne. Aujourd’hui elle sera incinérée et finalement je peux être présente. Et cet après midi rassembler ses esprits pour poursuivre le passage des oraux. 

Après tout ÇA je vais dormir une semaine au moins. 

en vrac…

En ce moment, je regarde…et je vois.

Du mal à faire autre chose…doucement j’essaie de retrouver le lien qui m’unit à ce qui m’entoure….

Je plante, je cueille et tambouille.

J’écoute les oiseaux et les distingue à nouveau.

J’imagine et je ressens, je me tais et j’apprends.

Et très lentement, je crois que je la sens comme avant, là autour de moi, la Terre et ses pulsations.

Terrae Matri Sacrum

Penser à autre chose….

Je me dis que cette année n’épargne pas grand monde…et puis finalement ne serait ce pas tout simplement la vie telle qu’elle va? Je ne sais pas….avant il ne me semble pas que je réfléchissais ainsi. C’est à dire que je ne voyais pas les évènements comme une suite logique mais plus des éléments indépendants. Je ne me disais pas :encore! Mais quand est ce que ça va s’arrêter? J’acceptais les choses au moment où elles se présentaient. Je n’attendais pas, fébrile et inquiète, le prochain cataclysme. 
Désormais, les années passent et j’ai l’impression d’attendre une période à venir qui n’arrivera jamais, où nous pourrions vivre un peu tranquilles, d-amour et d’eau fraîche…. bref! Il est temps de se réveiller quoi! 

En tout cas j’ai réalisé un collage en lien avec mon mémoire,dont le thème est : participation et développement du pouvoir d’agir en C.H.R.S. Je pense le faire apparaître en filigrane sur la quatrième de couverture et zoomer sur certaines parties pour illustrer par endroit. Cela m’a permis de penser à autre chose…..

Un nouveau projet se profile. J’ai retrouvé une petite valise en carton ancienne à restaurer que m’avait offerte ma mère. J’ai bien envie de me lancer dans la réalisation d’un autel à trimballer comme en avait présenté Aegiale chez elle! 

Voilà la petite valise!!! J’ai hâte de commencer! 

363/365: ambiance sonore

C’est donc aujourd’hui que je partage ici une ambiance sonore..celle de Bernie Krause, ancien musicien professionnel ayant collaboré avec les Doors ou les Beach Boys, et qui aujourd’hui écoute le maïs pousser, se frotte au puma, et se retrouve au milieu de deux meutes de loups qui hurlent presque par hasard. Tout ça il l’enregistre…et c’est beau!!!!

3 émissions pour le découvrir et s’immerger dans un monde animal d’une sonorité envoûtante :

https://www.franceinter.fr/embed/player/aod/80cf2b26-f7a3-4aba-b0fe-819eac0540ea

https://www.franceinter.fr/embed/player/aod/a3133423-17a6-4124-afd8-1c5ffc1beb76

https://www.franceinter.fr/embed/player/aod/6f2837c2-468a-424d-8730-536dcf508ad2

Il va aussi écouter la mer:

son site avec pleins d’enregistrement de plusieurs minutes…tous splendides!

=> http://www.wildsanctuary.com/

351/365: Don? Poison? Noël?

Je n’ai jamais trouvé d’homme si généreux

et si large à nourrir ses hôtes
que « recevoir ne fût pas reçu »,
ni d’homme si… (l’adjectif manque)
de son bien
que recevoir en retour lui fût désagréable.

Avec des armes et des vêtements
les amis doivent se faire plaisir ;
chacun le sait de par lui-même
Ceux qui se rendent mutuellement les cadeaux
sont le plus longtemps amis,
si les choses réussissent à prendre bonne tournure.

On doit être un ami
pour son ami
et rendre cadeau pour cadeau ;
on doit avoir
rire pour rire
et dol pour mensonge.

Tu le sais, si tu as un ami
en qui tu as confiance
et si tu veux obtenir un bon résultat
il faut mêler ton âme à la sienne
et échanger les cadeaux
et lui rendre souvent visite.

Mais si tu en a s un autre
de qui tu te défies
et si tu veux arriver à un bon résultat,
il faut lui dire de belles paroles
mais avoir des pensées fausses
et rendre dol pour mensonge.

Il en est ainsi de celui
en qui tu n’as pas confiance
et dont tu suspectes les sentiments,
il faut lui sourire
mais parler contre cœur ;
les cadeaux rendus doivent être semblables aux cadeaux reçus.

Les hommes généreux et valeureux
ont la meilleure vie ;
ils n’ont point de crainte.
Mais un poltron a peur de tout ;
l’avare a toujours peur des cadeaux.

Strophes de l’Havamàl, poème de l’Edda scandinave, cité par Marcel Mauss dans son « Essai sur le don: forme et raison de l’échange dans les sociétés archaïques », extrait traduit par Maurice Cahen.

Quelle lecture! juste avant noël…  » Du don et en particulier de l’obligation à rendre les présents », « les échanges et les contrats se font sous forme de cadeaux, en théorie volontaires, en réalité obligatoirement faits et rendus. »wp-1482523372591.jpg

quelle merveille que cet essai sur le don…un peu plus loin, je lis quelques lignes, page 255 pour être précise, qui me rappelle la rune Gebo, avec le don qui peut avoir un double tranchant… don ou poison.

De quoi réfléchir en ces périodes de fêtes, et de quoi éclairer le malaise que je peux parfois ressentir et qui m’a fait choisir cette année de ne pas me rendre dans certains repas…afin de ne pas me retrouver « empoissonnée » et prise au piège dans une contractualisation de la relation que je ne souhaitais pas! Merci Marcel!

et pour finir, la strophe 145 du même texte de l’Havamàl:

Il vaut mieux ne pas prier ( demander)

que de sacrifier trop (aux dieux)

Un cadeau donné attends toujours un cadeau en retour.

Il vaut mieux ne pas apporter d’offrande

que d’en dépenser trop.

Alors celle là, elle me parle!!!!Encore plus que tout le reste!

j-18: maman…on médite?

Pas prévu ça ce soir…je suis malade, une semaine de cours dans les pattes…oraux blancs ce matin et tous les dossiers à rendre aujourd’hui.Mais c’est les vacances! Alors déjà on a commencé par prendre du temps ensemble!

Au moment du coucher, vlà mon petit loup qui attrape le pingouin de la crèche et qui dit

«  je le prend, il m’apaise, quand je le tient contre moi je me sens tout calme… »

fais mon chtit! fais comme tu le sent.

Puis nous voilà dans sa chambre, il est calme, pas comme d’habitude… Il s’assoit en tailleur avec le pingouin devant lui.

« Viens, assieds toi, fais comme moi maman… »

Je mime sa position du lotus, parfaite, même un genre de mudra vient s’installer là, entre ses doigts…

je m’exécute, et le vlà t’y pas qui se lève et qui chante « Om mani Padme Hum » tout en tournant lentement autour de moi.

Je me laisse faire, j’ouvre un œil de temps à autre pour le plaisir de voir ses petits pieds en chaussettes bleues qui passent à intervalles réguliers devant moi.

 » maintenant à mon tour! »

Bon d’accord, je fais comme toi petit homme, je tourne, je chante, je lui parle d’énergie..tu sens l’énergie quand je passe autour de toi?

Le cercle se forme, je le visualise, je visualise pleins de choses en ce moment juste parfait que mon fils et Dea m’offrent ce soir.

Tout cela c’est fini par un massage de petons, et de jambes.

 » on refera ça maman! quand je serai grand j’emporterai le pingouin, parce que il m’aide à méditer, et je travaillerai beaucoup en méditation… »

J’espère mon fils! j’espère!

j-27: ?

Pleins de questions…

Pour favoriser le développement du pouvoir d’agir, le sien, mais avant tout celui des personnes que j’accompagne, dois je pour cela avoir l’adhésion de l’équipe? Dois je attendre une validation? Une acceptation?

Je viens de comprendre que mon rôle, plutôt que de tenter de convaincre, de faire changer, de voir changer le monde, c’est d’être une empêcheuse de « penser en rond » comme le dit Yann Le Bossé…Avoir une posture favorisant le développement du pouvoir d’agir, tenir cette posture, réfléchir autrement, et maintenir ce cap. Continuer de parler de bonne proximité au lieu de bonne distance, continuer de favoriser l’expression des compétences de chacun, défendre l’expertise des personnes accompagnées et ne pas cautionner le mythe de l’éducateur tout sachant et tout puissant!

Travailler en alliance, ne pas faire à la place, ne pas faire sans, ne pas faire pour…faire ensemble, et guider vers le faire sans l’éduc….

ne pas dévier de mon cap!

j’y crois, va falloir que ça me suffise…..12573748_10208696998290385_5208148147118844686_n

J-29:une crèche décomplexée 

avec une famille inuit….

Et la mystérieuse Isis…l’occasion de parler des mythes, des divinités, mais également de l’arbre de vie qui s’érige dans notre foyer sous les traits d’un beau sapin…on fait notre sauce sans complexe,ça nous parle,ça nous amuse et je montre aussi a mishka que d’autres interprétations sont possible. Pas de vérité unique. 

Pleins de symboles à décrypter et son avis est souvent si poétique… sous ses yeux tout devient plus instinctif…et j’entretiens cela dès que je le peux. que mon fiston se sente libre de croire,de rêver et d’imaginer, un monde qui lui ressemble….qu’il puisse aussi posséder les clefs de compréhension de celui qu’il n’aura peut être pas choisi…..