Festival de la Terre Noire

L’année dernière, j’avais confié à la Terre mes projets, mes envies, mes buts, et aussi tout ce qui devait mourir…..La Terre a tout dévorer, les projets, comme tout ce qui ne devait plus être.Elle n’a pas fait de détail, et même si j’ai pu croire à certains sursauts cette année, tout a finis par périr…Mais toutes ces graines, ces plantes qui ont grandie puis dépéri, ont constitué le terreau qui me nourrit aujourd’hui, qui me permet de renaître, et d’avoir un regard neuf sur l’avenir.

Je suis actuellement en pleine construction d’une nouvelle vie, je pars de presque rien, et j’espère arriver quelque part….j’y crois, j’ai enfin à nouveau la foi et je suis bien dans ce que je fais.

Je ne sais pas si cela m’était déjà vraiment arrivé auparavant et pour ces nouvelles possibilités,je remercie la Grande Terre Mère.IMG_3194

 

Publicités