Saponaire

Après toutes ces années à rêver de cette plante présente dans le « Cycle des enfants de la Terre » de Jean Mary AUEL, je vais enfin pouvoir me laver les cheveux dans les torrents glacés avec sa mousse onctueuse et …….VERTE!

La belle au doux parfum!

Il y en a partout!!!!

Elle pousse principalement dans les fossés, de  belles nappes roses en tapissent les bords et le fond….on la nomme communément « savon des fossés » vraiment une fois qu’on la connaît, il est dur de ne pas la remarquer, et il serait dommage de ne pas en profiter!

enfin la saponaire est une plante qui « lave tout » comme dis le dicton, elle nettoie en douceur les linges les plus délicats, les pierres qui aiment l’eau, les fleurs peuvent agrément une huile purificatrice ou entrer dans la composition de mélanges purificateurs pour le bain, je vais également tenter de l’incorporer dans un encens d’autel.

Quelques pousses prélevées dans les chemins attendent patiemment d’être replanté dans mon jardin!
Cette plante est également comestible, les racines séchées permettent de concocter divers remèdes, car la saponaire nettoie aussi de l’intérieur!

Enfin je suis heureuse d’avoir appris à la reconnaitre depuis le temps!

 

 

Publicités

Chant de l’été

Que tout mûrisse

Ou que tout pourrisse

Les dés sont jetés

Voilà l’été !

 ¤

Les blés ondoient dans les champs

Tout est plus vibrant

Les feux brûlent sur la Terre

En l’honneur de Tellus Mater

¤

Aucun sacrifice n’y changera

La récolte sera celle qui sera

Accepter est la clef

Ployer mais ne pas céder

 ¤

Dures leçons que celle de la Vie

De la naissance et de la mort

Profitons du sursis

Cultivons encore et encore

¤

Terrae Matri Sacrum

tu n’es pas ce que tu possèdes….

c’est une évidence….et pourtant….

Quand viendra le temps de l’exploration spatiale, ce sont les société commerciales qui décideront des noms. La Sphère Stellaire IBM. La Galaxie Microsoft. La Planète Starbucks. Comme beaucoup d’autres, j’étais devenu esclave de l’instinct de nidification Ikea. Si je voyais quelque chose d’astucieux, comme une table basse en forme de yin-yang, il me le fallait. Le bureau Klipsk. Le vélo d’appartement Hovetrekke. Ou le canapé Ohamshab avec le motif Strinne à rayures vertes. Même le luminaire Ryslampa et son chaleureux abat-jour de papier brut. Je sautais de catalogue en catalogue me demandant « quel service de table me définit le mieux en tant que personne ? » J’avais tout. Même les bols de verre avec les petites bulles et les petits défauts, preuves qu’ils avaient été fabriqués par d’honnêtes et travailleurs indigènes de n’importe où. Autrefois, on lisait des magazines pornos. Maintenant, c’était le catalogue Horshow.

  Depuis six mois je n’arrivais plus à dormir. Je n’arrivais plus à dormir. Je n’arrivais plus à dormir. Avec l’insomnie, plus rien n’est réel. Tout est lointain. Tout est une copie d’une copie d’une copie. On n’est jamais vraiment endormi. Et jamais vraiment réveillé.

  Tu te réveilles à Sea Tac. SFO. LAX. Tu te réveilles à O’Hare. Dallas Fort Worth. BWI. Pacific. Moutain. Central. Tu perds une heure. Tu en gagnes une. C’est ta vie qui s »‘écoule ainsi une minute après l’autre. Tu te réveilles à Air Harbor International. Si tu te réveilles à un fuseau horaire différent, dans un endroit différent, tu pourrais te réveiller comme une personne différente ? Partout où je voyage, vie en miniature. sucre en dose individuelle et lait en dose individuelle. Plateau-repas micro-ondes. Shampoing deux-en-un. Échantillon de dentifrice. Micro-savonnettes. Les gens que je croise sur chaque vol sont des amis en dose individuelle. Entre décollage et atterrissage, nous sommes ensemble. C’est tout ce à quoi on a droit. A chaque fois que l’avion vire trop sec, je prie pour qu’il arrive un crash ou une collision en plein ciel. N’importe quoi.

  « Si vous êtes assis près d’une sortie de secours et que vous n’avez pas envie ou vous sentez incapable d’effectuer les manœuvres de sécurité, demandez au personnel de bord de vous trouver une autre place ». Procédure d’évacuation d’urgence à 10 000 mètres. L’illusion de la sécurité. Sais-tu pourquoi ils mettent des masques à oxygène sur les avions ? L’oxygène te fait planer. En cas de catastrophe, dans la panique,  tu te mets à respirer vite et fort. Te voilà soudain euphorique, docile. Tu acceptes ton destin. Amerrissage d’urgence à  800 à l’heure : visages impassible, calmes comme des vaches hindoues.

  Quand tu achètes des meubles, tu te dis « Voilà ! » Voilà le canapé dont j’avais besoin. Quoiqu’il arrive désormais, la question du canapé est réglée. J’avais tout. J’avais une stéréo parfaitement décente. Une garde-robe qui devenait respectable. Je n’étais pas loin d’être achevé. Nous sommes des consommateurs. Nous sommes le résultat d’une obsession du style de vie. Meurtre, crime, pauvreté, cela ne me concerne pas. Ce qui me concerne ce sont les magazines people, une télévision à 500 canaux, le nom d’un mec sur mes sous-vêtements. Rogaine. Viagra. Olestra. Martha Stewart. J’encule les canapés et les motifs Strinne à rayures vertes. Je dis ne sois jamais achevé. Je dis cesse d’être parfait. Je dis évoluons. Laisse la neige tomber. Les choses que tu possèdes finissent par te posséder.

 Ca va faire plus mal que n’importe quelle brûlure et ça va laisser une cicatrice. Ne cherche pas à évacuer la douleur.  Sans douleur ni sacrifice, nous n’obtenons rien. Voilà ta douleur. Voilà ta main en feu. C’est ici et maintenant. Ne fait pas comme font ceux qui sont déjà morts. Sois là. C’est le plus grand moment de ton existence et tu es ailleurs.   Tu n’es pas ton boulot. Tu n’es pas le montant de ton compte en banque. Tu n’es pas la voiture que tu conduis. Tu n’es pas le contenu de  ton porte-monnaie. Tu n’es pas ton putain de futal ! Tu es le caca heureux du monde.

J’aime ce film, j’aime ces auto collants que je croise un peu partout et qui me rappellent que ‘je ne suis pas ce que je possède »….

Mon activisme est quotidien, je réfléchis, j’essaye d’agir, je me trompe, je rectifie, je tente de supprimer ce qui n’est pas nécessaire, j’ai des principes je m’y tiens…je tente de faire de mes actes des actes de sens, j’essaye d’être consciente de ce qui m’entoure, je ne ferme pas les yeux sur le monde, je ne suis pas un bisounours même si parfois j’ai l’impression que je pourrai le devenir!Je tente de laisser la place à la guerrière.Ma guerrière a pour arme Boycott, sac poubelle, mitigeur, compost, jardin, pétition, micro don, sensibilisation, allaitement, achats raisonnés, tri….je fais avec mes moyens, je fais avec mes connaissances, mais je fais!

Se soigner, un acte magique…..

je me suis fait cette réflexion, et depuis que la présence de Tellus Mater dans ma vie se fait de plus en plus intense cela devient une évidence.

Lorsque je me soigne, que je soigne, je considère cela comme un acte magique, que ce soit un rhume ou autre….toujours mes gestes s’accompagnent d’énergies, de reiki, de plantes, de préparations de ma main faites en pleine conscience et en harmonie autant qu’il est possible avec ce qui m’entoure.

J’ai eu envie de donner ici quelques unes de mes incontournables trucs pour guérir naturellement les soucis quotidiens.

huile essentielle de Raventsara : cette huile se lape, une goutte sur le poignet que l’on lèche ensuite, pour tous problèmes ORL comme on dis, pour les maux de gorges….royal, fort en goût, espacer quand même les prises de trois heures minimum d’intervalles, mais en général une utilisation suffit amplement!une goutte!^^

Argile verte :  en cataplasme pour les douleurs musculaire, pour les infections, genre une pointe rouillée dans le pied, j’applique un cataplasme d’argile avec quelques gouttes d’huile essentielles de lavande par exemple.

Chélidoine : ou appeler herbe à verrues, le meilleure remède contre les verrues pour moi!!j’ai tout essayé vraiment!

Bruyère/queue de cerises/Cramberrie : l’un ou l’autre pour les infections urinaires!

Petit grain bigarade : découvert grâce à Maïa, pour s’apaiser lors des coups de stress intempestifs!!!et Déesse qu’il y en à ^^

huile de lavande : faire macérer des poignées de fleurs de lavande dans l’huile d’olive, renouveler les fleurs jusqu’à ce que l’huile fleur bon…c’est ainsi que j’ai utilisé ma récolte(qui soit dit en passant m’a pris trois jours!!je comprend pourquoi l’huile essentielle de lavande coûte ce prix là!)…lors de migraines quelques gouttes sur un sucre, pour les insomnie également et pour connaître un apaisement lors de période de stress et de fatigue.

Sauge : en infusion, pour digérer, pour lutter contre l’écœurement, pour les soucis féminins(lunes mal réglées…)…les diarrhées du nourrisson, sauge est la plante médicinale par excellence!on en dis  » pourquoi mourrait on lorsque qu’on cultive la sauge, si ce n’est qu’aucune plante des jardins n’est assez forte contre la mort? »

Menthe : pour digérer, contre les migraines, pour avoir les idées claires.En association avec la sauge après les repas!

Cannelle : un précieux allié encore que la cannelle! elle stimule la libido, aide à digérer( à mettre en fin de cuisson pour ne pas altérer les effets), aide  en cas de grippe….elle à une quantité d’utilité!!!

Basilic :  contre les angoisses, les insomnies, la constipation, les migraines, c’est un tranquillisant naturel et non toxique!abusons en ! en plus c’est bon!

Avoine: pour calmer les nerfs! c’est royal!!!!Merci Moonflower qui m’en avait envoyé lors des trésors de Déa!

Huile essentielle d’arbre à thé: j’en ai toujours sur moi comme celle de Raventsara! Pour les plaies, les petits aphtes et autres joyeusetés! Pour désinfecter.

le Tilleul: contre les insomnie, les migraines, pour s’apaiser….

Plus j’avance plus je me rend compte que mes alliés sont très personnels, que oui je suis une personne stressée, angoissée, agitée, qui dors mal mdr….

Bon je continue avec la……

Verveine:  cicatrisante,contre les règles douloureuses et irrégulières, pour digérer, contre les migraines.

Thym: lors de rhumes je mélange Thym, citron et miel….souverain!

il y à encore Fraisier, framboisier, ronce, Achillée mille feuille……..et la bourrache va bientôt les rejoindre toutes…mais cela résume assez bien ma pharmacopée, mes incontournables….auxquels j’associe rituels, prières et énergies curatives….

Pour ce qui est des propriétés magiques de ces divers éléments et de toutes les plantes en générales, il est intéressant de connaître les vertus médicinales, car toujours, ou presque, les propriétés magiques en découlent!

Pour le plaisir des yeux, les volutes végétales prises par le fameux photographe: Monsieur Blossfeldt dont j’admire le travail! il illustre parfaitement la beauté de Notre Grande Terre Mère et ce qu’elle à de plus beaux à nous offrir.

 

Je rajoute que les huiles essentielles sont à éviter lorsque l’on est enceinte ou que l’on allaite!et qu’utiliser des plantes que l’ont cueillent ne se fait pas à la légère bien sur, il faut être certain de ce que l’on fait.

Pour ma part je ne m’amuse pas à utiliser des plantes que je sais être toxique après un certain dosage ou selon l’utilisation, j’y vais en confiance avec ce que je connais, ce n’est pas un jeu.