pleins de choses à dire…et si peu en même temps

Le temps file!

il se passe pleins de choses en ce moment dans ma petite vie païenne et profane, qui ne font plus qu’une depuis longtemps.

Je me suis aperçue que cela allait faire un an que j’écrivais quotidiennement dans mon Bullet Journal sans que j’ai pris le temps d’en faire la présentation ici….en même quoi dire de plus que ce que les autres n’auront pas fait?

Mon écriture dans ce journal est très instinctive et regarder et voir ce que je prends la peine d’y noter me parle de moi, de mes rêves, de ma pratqiue aussi!

Alors qu’au départ je faisais apparaître plusieurs onglets ( méditation, yoga, sport, musique, méditation…) je me rends compte que le plus souvent tout est lié ici aussi…

Pour méditer point besoin de m’asseoir au calme…je peux saisir ma guitare et m’y adonner pour la journée et pour moi c’est du pareil au même….l’esprit se relâche, puis se fixe, et tout le reste disparaît…Je connais quelques moments de grâce fugace qui fuient dès que je commence à analyser ce que je vit. C’est impressionnant…tu touches du doigt ce que tu recherches, et quand tu te dis « ça y est j’y suis », déjà c’est finis….

Enfin, tout ça pour dire qu’il reste pour moi très difficile de m’en tenir à des catégories!ça ne marche pas comme cela pour moi.

aviary-image-1504182461003

Collecte de déchets, lors d’une baignade…une fois par semaine n’est pas suffisant pour garder les lieux propres!!!!!

Ma vie actuellement est faites de prises d’engagements envers moi même et d’ancrage constant de pratiques plus anciennes… J’essaie de me concocter au maximum un quotidien en accord avec mes valeurs.

aviary-image-1504182414503

Je passe mon temps aussi à récolter, champignons, fruits….mais je n’ai pas encore réussi à faire des réserves pour l’hiver…aussitôt cueillie aussitôt manger pour le moment!J’aimerai apprendre ( et avoir l’espace et le temps nécessaire) à stocker, faire sécher, conserver, pour savourer l’hiver des bouts de printemps et d’été… faire un peu plus la fourmi que la cigale. Mais je n’en suis pas encore là! A part pour les confitures et quelques herbes magiques….

Une étape à franchir prochainement!

Bon je file!

=> je me suis promis à moi même de m’inscrire à un cours de yoga à côté de chez moi! J’arrête de me trouver des excuses pour repousser ce moment ( prix, pas si cher, emploi du temps pas encore calé, mais avec pleins de possibilités…) et je me lance!!!

Belle journée à tous et toutes…ici les feuilles jaunissent, il fait plus frais, la maison est en courant d’air, ça sent bon le dehors dans le dedans….j’♥

Publicités

Grottes de blanot

Mercredi, comme prévu, exploration de grottes. Malheureusement les grottes d’Azé étaient affiché « complètes » (lol) jusqu’au soir.Qu’à cela ne tienne, direction Blanot et ses grottes.C’est celles de la Claverredière qui se visitent. Elles sont gérées par la commune de Blanot et le guide est un bénévole passionné et extrêmement sensible aux questions de la faune et de la flore…pleins d’informations passionnantes.Pour aménager la grotte et découvrir les salles il leur a fallut évacuer l’argile qui s’y était accumulé depuis des siècles.Le guide nous a offert une boule d’argile, quel cadeau il me faisait là. 



Avec cette petite boule d’argile j’ai eu envie de créer quelque chose en souvenir de cette journée….

Une petite Mut allongée….l’argile est granuleux, rugueux, j’aime son imperfection.Reste à réaliser quelques finitions. 

Récoltes 

Le lien à TELLUS MATER qui doucement se tisse plus solidement. Entre cueillette sauvage et culture du sol, je suis chanceuse de ses trésors glanés au fil des jours. Et au milieu de tout cela, la beauté d’une spirale dessinée au coeur d’une savoureuse pastèque…. la beauté cachée, mais pas à qui sait regarder? 

en vrac…

En ce moment, je regarde…et je vois.

Du mal à faire autre chose…doucement j’essaie de retrouver le lien qui m’unit à ce qui m’entoure….

Je plante, je cueille et tambouille.

J’écoute les oiseaux et les distingue à nouveau.

J’imagine et je ressens, je me tais et j’apprends.

Et très lentement, je crois que je la sens comme avant, là autour de moi, la Terre et ses pulsations.

Terrae Matri Sacrum

Kit de pétitions contre le glyphosate

Cette semaine j’ai rien bricolé.Je me suis concentrée sur la dernière ligne droite de ma formation.Ensuite j’ai planté des pieds de tomates, de courgettes, de concombres, de potimarrons…j’ai tergiversé pas mal pour les élections présidentielles (abstention? Blanc? Nul? ….Macron?) et profité d’une journée de soleil. Enfin bref! 

J’ai surtout décidé de m’engager pour une initiative citoyenne contre le glyphosate et j’ai reçu mon kit de pétitions samedi. A faire signer pour le 13 mai. Je vais emmener tout cela vers les collègues de promo… la première fois que je vais au delà de la signature en ligne que je fais ensuite gentiment tourner par mail. Kit envoyé depuis l’Allemagne. Il suffit de faire signer et de poster! Facile? Je vais voir! La part de colibri de la semaine! 

Bon dimanche à tous…c’est calme par ici! Une pensée pour le nemn, quoi de 9?, Aegiale, as tu créé ces derniers jours? Cara! Comment vas tu? Je ne sais meme plus si tu passes ici apres ton dernier post! Et Branwen, douces pensées! 

Je m’interroge beaucoup ces temps ci…envie de faire du vide, de supprimer le superflu. ..mais qu’est ce qui est superflu? 

images créatives de la semaine

Petits Mishka en vacances, alors on a fait des petits poissons…pour offrir à sa mamie et pour lui un collier..

20170429_181855

Visite d’une galerie de céramistes, et prise de contacts pour un stage Raku, cet été?

Et retrouvaille avec un prototype qui conviendrait parfaitement pour un autel portatif! Il faut que je me remette sur ma scie à chantourner!

Je rends mon mémoire dans 12 jours….bientôt du temps, du temps! Pour combien de temps? alors il faudra en profiter!

Déjà ce weekend, alors que les écrits sont terminés et qu’il ne reste qu’à fignoler, j’en ai profité pour préparer le jardin, rêver, flâner au soleil…ça faisait tellement longtemps.

 

Semaine 13….des arbres

La semaine dernière les premiers soleils, les premières chaleures , ont été un appel.  Je pensais avoir du temps pour un land art, une création de pleine air mais non. Mon corps, encrassé après ces mois passés à taper mon mémoire, demandait un effort. J’avais un besoin fou de bouger, de suer, de me fatiguer.Je suis donc partie pour une rando de 30 km. Et comme toujours, j’en suis revenue épuisée et la tête pleine d’images splendides. J’ai découvert des lieux à deux pas de chez moi, des lieux que je ne soupçonnais pas. 

Et la présence d’un ami futur bûcheron m’a permis de parfaire mes connaissances des arbres. Et moi de lui transmettre ce que je savais de certaines plantes. Nous avons pris notre temps. Nous avons humer les aiguilles de pin, celle des Douglas, respiré l’odeur de la fleur de l’épinette, croqué les feuilles craquantes du charme, touché le gras visqueux des jeunes pousses de châtaignier….

et c’était bien!

Semaine 11

En ce moment, entre les mains et sous mes doigts, seuls les mots aparaissent. Les mots qui se suivent, les pages qui s’accumulent et qui annonent la fin de la formation. Alors cette après midi de printemps,  alors que le passage à l’heure d’été est tout frais, j’ai pu faire quelque chose que je n’avais fait depuis longtemps….mettre les mains dans la terre. J’ai gratté,  semé,  fouillé la terre et l’humus.  Et dans une maison propre et aérée j’ai essayé de faire rentrer un peu de Tellus Mater,  un peu de printemps. 

J’ai pleins d’envies et d’idées à venir mais je laisse s’exprimer les possibilités qui se présentent. …je ne m’impose aucun support, aucune matière. …aujourd’hui j’ai sculpté la végétation, et fais le lien entre le dehors et le dedans….un bon nettoyage de printemps. Et c’est très bien.

Ma manière de célébrer cette saison de renaissance.

Semaine 10…totems 

 des totems en forme de mains ouvertes,  des axes reliant la terre au ciel. Dressés là et que plus personne ne voit. Magnifiques pourtant, dignes et forts. 

Et j’imagine ce qu’ils seraient si personne ne s’evertuait à les tailler ainsi. Comme ils seraient haut, et comme leurs branches s’étendraient loin, plus loin. Il y a une route à quelques kilomètres d’ici où les platanes sont libres de pousser comme leur nature le leur demande.Et, ce qu’ils sont beaux! Mais ici, ils sont totemiques…leurs mains tendus semblent avoir beaucoup à offrir.