.:11 ème et 12 ème Mère de Clan:.

J’ai continué avec joie l’exploration de ce chemin des 13 mères de Clan .

Bientôt la fin de cette aventure.

L’absence de réseau dans mon lieu de vie m’a empêché de pouvoir en parler autant que je l’aurai voulu.

La 12 ème mère de Clan est celle qui glorifie. Son histoire je l’ai écouté deux fois d’affilé tellement elle était belle et me parlait de ce que je vivais.

Bientôt la 13 ème mère de Clan.

J’aimerai tant recommencer cette exploration avec mes consœurs l’an prochain car cette année a été écourté et à plusieurs c’est quand même bien plus passionnant!

Je me suis inscrite pour une hutte de sudation le 16 janvier. Je pense que cela sera une belle manière de clôturer ce cheminement et de commencer l’année. Cela sera la deuxième hutte à laquelle je participerai, et j’y emmène mon compagnon! J’en ri d’avance, pour me souvenir de ce que j’avais vécue à la première, cela promet de beaux moments inoubliables ! Entre chants de joie et pleurs de libération, grands moments de douleur aussi….un bon nettoyage en perspective!

.: 10 ème Mère de Clan de JAmie Sams :.

J’ai écouté mercredi le 10 ème conte des 13 mères de clan de Jamie Sams.

Un conte qui m’a de suite parlé de la Gardienne de Rêves et de comment on tisse notre propre toile. Une toile qui attire et retiens le meilleur, ou une toile trop lâche qui ne capture rien et ne nous permet de saisir aucune opportunité.

De partir en quête de nos rêves les plus profonds , ceux que parfois on ose même pas mettre en mots.

Mais mettre en mots est peut être la première petite graine qui permettra aux rêves de se matérialiser , peut être autrement que ce qu’on aurait imaginé.

Le lendemain j’ai fait mon tirage avec le tarot de Jamie Sams et David Carson, et sur les 52 cartes je tombe sur celle ci:

Le jaguar de l’histoire! l’étoile de mer présente sur la carte est aussi dans l’histoire. Merci pour le clin d’œil l’univers!

Je suis à un tournant en ce moment. La période n’est pas tendre, mais le jaguar vient me dire de rester droite dans mon chemin, en accord avec moi même.

De plus, je suis bel et bien en train de réaliser un vieux rêve, et je suis remplie de doutes. Ce conte tombe pile. Et les autres rêves qui commencent à pousser en moi, j’essaie de m’autoriser à les regarder un peu, à les envisager comme d’autres fils de ma toile. Une toile en spirale.

.: 9 ème Mère de clan :.

Watajis, l’étoile du soir.

Les deux roues de médecine que relie une spirale. La connexion avec son orenda. Ne prendre que le nécessaire et porter dans son dos, tout contre soi, sans les voir, les générations à venir. Veiller sur elles, et leur préparer le meilleur avenir possible.

Apprendre à découvrir toutes ses facettes, animus et anima, féminin et masculin, jour et nuit, sombre et lumineux.

Et Tirer la carte du corbeau , lui qui m’a toujours fasciné.

Cartes par Jamie Sams et David Carson

.: 8 ème Mère de Clan :.

L’histoire de la 8 ème Mère de clan, la Guérisseuse, m’accompagne.

Je l’ai écouté tardivement mais avec plaisir et j’ai ressenti toutes les connexions qui s’étaient mises en place pour en arriver à Elle. La figure de la Guérisseuse m’attire depuis mon plus jeune âge. Mais je n’ai jamais voulue pour autant devenir infirmière ou autre. Mon vrai attrait c’est la guérison des campagnes, l’utilisation de simples, d’argile, le savoir des grands mères, des rebouteux, les vieilles recettes, les petites magies du quotidien. La première figure marquante pour moi fut Iza la mère d’adoption d’Ayla dans le cycle des enfants de la Terre de Jean Mary Auel. C’est à partir de là que j’ai voulu apprendre.

Depuis, en apprenant seule ou en échangeant avec d’autres passionnées, souvent Femme il faut le dire, j’ai cheminé doucement et je ne cesse de m’émerveiller et de vouloir en savoir plus.

J’espère un jour pouvoir asseoir ce travail et en vivre en partageant, en transmettant, sur mes vieux jours?

Je poursuis ce cheminement des 13 mères originelles de Jamie Sams connectée à ce qui m’entoure tant bien que mal.

.: la Femme qui voit loin , Mère de clan de la quatrième lune :.

A chaque pleine lune, je tire une carte de l’Oracle de Jamie Sams et David Carson.

Tirage 1ère et 2ème Mères de Clan

La carte de la troisième Mère de Clan était celle du tatou. Et je viens de tirer la carte de Celle qui voit loin…. encore le tatou!

Une seule et même carte pour la troisième et la quatrième Mère de Clan.

Le tatou parle des limites à faire respecter, de ce qu’on accepte au cœur de notre Cercle sacré, de bouclier impénétrable.

Cet oracle touche juste à chaque fois, le fait de tirer le tatou à nouveau ne m’étonne pas tellement car je sens bien que le travail commencé au cycle précédent est toujours en cours. Je dois aussi apprendre à composer avec les limites des autres…

Je m’apprête à réaliser le rituel du bol de médecine pour la première fois grâce à l’impulsion de Sia. j’ai l’impression de savoir ce que je vais y trouver… j’ai compris ce que signifiais le changement de regard , sans besoin de rituel ou d’outil. Le bol médecine est en nous. Mais j’ai quand même nettoyé mon chaudron!

Hey!

.: danser mes ombres:. Transition entre la deuxième Mère originelle et la troisième

La nuit Avant la nouvelle lune, je ne trouvais pas le sommeil. Je décidais de me saisir de mon tambour afin de tenter un voyage dans le monde d’en bas afin de partir à la rencontre de mes ombres.

Tout est allé très vite. Je me suis installée sans préparation aucune que ma ferme volonté. J’ai saisi mon bodhran, ma mailloche qui est en fait le stick du bodhran avec une chaussette dessus ( c’est dans mes choses à faire du moment, une mailloche digne de ce nom). Je me suis assise au centre d’un tapis circulaire représentant le yin et le yang. J’ai commencé à frapper mon rythme et j’ai fermé les yeux.

Je rampe dans un goulot, comme celui d’un terrier de renard. J’avance péniblement. Je griffe la terre de mes ongles cassants. Je me vois devenir grise, aux yeux jaunes, Mi humaine mi-féline monstrueuse. Je fait peur à voir. Je deviens petit à petit une belle panthère noire. La terre fuit sous les pattes et le goulot finis par s’effondrer vers le bas et je tombe dans une belle clairière. Une fois au sol je n’ai pas le temps de prendre mes marques que je me transforme en phœnix blanc. Je m’envole et me brûle les ailes au soleil. Je retombe et me retrouve sous forme humaine. Nue. Mais on ne voit pas mes attributs féminins ils sont comme floutés, censurés.Je suis asexuée. devant moi apparaisse mes parents tous les deux asexués également même si je les reconnais pour ce qu’ils sont.

Je sens que je dois affirmer qui je suis devant eux: une femme! Vous me vouliez garçon, je suis fille! Et c’est comme ça. Je leur crie cela, ils ne réagissent pas.

Je souhaite mettre fin à l’expérience, je n’avais rien prévu de tout cela, je suis un peu perdue. Je danse dans la clairière pour remercier et promettre mon retour prochain.

Je remonte en panthère le long du goulot dont je trouve vite l’entrée. Je ressors et reviens à moi.

Le lendemain, je lis la carte de la panthère des Cartes Médecine de Jamie Sams et David Carson. Et je suis soufflée par la description que je lis!

Ô Jaguar de minuit, purifie moi de ton courage.

Avec ta grâce, emmène moi

Afin que je puisse connaître

La vraie valeur du vide du temps et de l’espace.

Montre moi tes enseignements,

Comment faire face aux ténèbres.

Puis, laisse moi sauter bravement

Dans l’ombre de l’inconnu, seul.

« La Médecine de la Panthère Noire permet aux êtres humains d’affronter leurs peurs et leurs comportements négatifs, explorant ces aspects ténébreux de leur êtres. »

« La Panthère Noire nous enseigne, à travers nos rêves, à fouiller à l’intérieur de notre être pour trouver les aspects ayant besoin de guérison. »

A minuit je suis remontée afin d’espérer trouver le sommeil. Brièvement il m’est venu pour un rêve qui s’est gravé en moi.

Je suis invitée à une cérémonie d’Umbanda. J’arrive et me retrouve devant deux cellule, à droite elle est vide, à gauche des danseurs d’Umbanda tous de blanc vêtu. A mes côtés le maître de cérémonie. Il m’initie à leurs pratiques mais je ne peux me laisser aller, je n’arrive pas à me joindre aux danseurs, ils sont encagés et cela me dérange. Mes efforts pour me joindre à la danse sont vain, je bouge de gauche à droite tristement. Je me dis que cela ne doit pas ressembler à cela normalement que quelque chose ne va pas.

Après je me retrouve dans une assemblée,assise aux côtés du maître de cérémonie qui m’explique le programme du lendemain et les thèmes des danses à venir ( j’ai fait un mélange dans mon rêve entre deux choses: la BIODANZA et l’Umbanda, qui sont largement évoqués dans les livres que je lis actuellement, les ouvrages de Philippe LENAIF). Un thème me saute aux yeux, il est écrit Méchante. Je pointe du doigt et je lui dis que je serais là demain pour danser ce thème car il me parle ( en disant cela je pense à ma mère, rien que l’écrire ici me fait culpabiliser, mais je lui en veut beaucoup d’avoir été méchante, et parfois j’ai peur de l’être à mon tour). Je demande ensuite si les enfants peuvent être présent à la cérémonie ( mon enfant intérieur afin de me voir danser la méchante? Exorciser la Méchante? ou mes enfants? Je ne suis pas sûre).

Je suis réveillée à ce moment là.

J’ai hâte de commencer la route avec la troisième Mère de Clan : Celle qui pèse la vérité…

Je ne serais jamais suffisamment prête.

.: Dans la grotte :.

Le chemin de la grotte

Depuis mon dernier passage des personnes sont venus peindre dans la grotte…des mains à la manière de nos ancêtres, des choses plus modernes. J’ai trouvé ça un peu dommage …mais j’ai essayé de ne pas être trop dans le jugement.

Rapidement j’ai fait abstraction et me suis laissée bercée par Elle. J’ai eu envie de chanter et de l’entendre me répondre.

Je me suis assise face à une autre formation rocheuse , le dos lové dans une cavité et j’ai eu l’impression d’avoir en face une tête de cobra. ou un clitoris. ou les deux.

Le cobra clitoris

Mon fils m’accompagnait et partager ce moment était apaisant. Vous avons bu de l’eau de la roche dans nos tisanes verveine orties. Puis nous en avons mis sur nos visage. Cette eau de sagesse coule en nous. Puisse t’elle nous guider pour l’amener dans nos vies bien mouvementées.

L’eau de sagesse

:.:La Gardienne de la Sagesse:.:

Durant mon évasions matinale de ce matin, j’ai décidé d’aller en forêt, celle de mon village que je côtoie depuis 12 ans avec assiduité mais de manière plutôt âpre. J’ai jamais su l’apprécier a sa juste valeur. Elle est là, dans sa beauté blessée car exploitée régulièrement et sûrement.

Son sol n’est pas le lit des champignons que j’adore…

MAIS il m’aura fallut tout ce temps et du travail pour découvrir ses trésors ! Et peut être l’aide de la Gardienne de la Sagesse.

Des veines d’argiles, de la bruyère magnifique, et …des morceaux de jaspe rouge et jaune sous nos pieds…partout!

Jaspe rouge et jaune de la forêt

J’ai pu en profiter…seule.

Juste à me soucier de moi et de mon sac de cailloux, des petites boules d’argile que j’ai ramené pour faire une statuette… et prendre le temps d’écouter la sève se remettre en mouvement.

Les 13 mères originelles :.: la Gardienne de la Sagesse

La rencontre avec la deuxième Mère m’est moins évidente.

Je crois que la seule Mère avec qui je me sentirai en accord ces jours serait une Mère Sombre, Dévorante, une guerrière de la colère?

C’est dur de l’accepter , de le dire.

J’ai besoin d’évasion, d’un temps avec moi même , seule,… c’est peut être ça mon message…avoir la sagesse de m’octroyer ça? Et pas seulement pendant les siestes occasionnelles de ma petite?

Ce matin il y avait une émission sur le burn out parental sur France Inter…alors que ce mot commençait à germer doucement en moi depuis notre retour de vacances…je commençais à me demander si je n’en étais pas arriver là… synchronicité de l’existence qui vient confirmer mes pensées?

Je n’ai pas pu écouter cette émission ce matin…je vais essayer de l’écouter dans la journée.

En vrai , j’en peux plus!

Ma spiritualité me porte , elle a fait son retour dans ma vie au moment où j’en avais le plus besoin. Je rêve de me retirer dans un lieu de méditation et de tout lâcher pendant des semaines, des mois? Faire le vide, me centrer, cheminer dans mes profondeurs, m’immerger la tête sous l’eau et écouter les bruits étouffés du monde et de mon être.

Les 13 Mères Originelles

Étude qui commence depuis hier grâce à l’impulsion de Sia.

J’ai vécu une première journée avec celle qui parle à ses proches…

J’ai croisé plusieurs frères faucons, de magnifiques chênes, une sœur musaraigne morte dans un champ, une plantation de trembles , des églantines que j’ai pu recueillir, une sœur buse…

C’était aussi le jour du soin de ma fille chez un magnétiseur génial, qui ne s’est pas présenté sur mon chemin par hasard….

Donc une journée magique, sacrée, avec les yeux et les sens tous ouverts…

Merci