91/365: le flair

Je suis sidérée de constater à quel point parler écologie peut mettre les gens en rogne…tu leur parle écologie et te voilà étiqueté emmerdeuse, empêcheuse de tourner en rond, hurluberlue, utopiste, moralisatrice…. chieuse quoi! j’avais rien dis au boulot, depuis octobre…bon j’avais laissé passer quelques indices sur celle que j’étais, de toute façon ils voient ce que je mange, BIO, Végétarien, sans gluten….mes petits autocollants greenpeace dans la voiture, mes engagements, les pétitions…certaines réflexions…mais je ne me suis pas investie plus que ça dans les discussions, et n’ai pas pris les devants…je sentais que c’était chaud, tabou…

Aujourd’hui, confirmation!

Et  ce n’est pas venue de moi!Alors, j’en ai un peu profité…

J’ai écouté, entendu des arguments qui ne tiennent pas debout…lorsque ma tutrice de stage se vantait de jeter ses mégots et autre par terre et d’en avoir rien à battre, j’ai raconté comment moi je les ramasse en forêt, comment je récupère les bouteilles et cannettes dans les bas côtés…et là, regard de dédain, regard qui se détourne, grommellement…puis vient l’attaque! Et ta boite en plastique elle polue, et les couches de ton gosse c’est des lavables?…et blabla bla!

je ne comprends pas pourquoi autant de personne se sentent à ce point attaqué par le mode de vie écolo, végétarien ou bio, à tel point qu’ils se sentent obligés de déconstruire par tous les moyens ce mode de vie, au lieu d’essayer de se remettre en question…et on leur demande même pas ça….juste une mini ouverture d’esprit!mais c’est déjà trop demandé pour beaucoup….

DINGUE!

ça me paraît être la logique même…mais ils ne veulent à aucun prix essayer de réfléchir à ce qui serait le mieux pour eux, pour la planète, pour les générations futures…non on continue à bouffer de la merde, à acheter de la merde, à se comporter en bons moutons, surtout ne changeons rien et continuons à nous faire tondre la laine sur le dos!C’est si bon!

En tout cas, j’ai pas dis grand chose, je deviens de plus en plus « sage » dans le sens ou je vois quand ça sert à rien d’enfoncer le clou…et que déjà, après quelques phrases, les regards ont changés…tiens v’là la greenpeace, l’écolo, la végétarienne qui bouffe son fenouil cru, pouark…ben j’m’en fout…j’ai meilleure mine, je suis bien dans mes basques et j’ai des convictions!oui m’dame!

et je vous merde!

ouh la vilaine! pas très Fehu tout ça! quoi que….ce soir en rentrant j’ai gratté la terre…ça fait du bien de rentrer en plein jour, avec la douceur, et de cueillir de quoi se sustenter le soir…la vie quoi!Un essai également pour faire fondre la résine d’oliban sur le poêle…pour éviter les combustions supplémentaires et moins polluer l’intérieur du foyer…

Enfin….

Envie de bouger mon corps, de danser à l’africaine, de suer, de sentir le rythme m’envahir, de m’essouffler et de rire de mes faux pas….

Publicités

90/365 : Wardruna / Fehu

Feho 001

Fehu

Je tends mes bras

vers le ciel,

j’offre et je reçois…

je suis un axe,

l’axis mundi de

mon propre univers…

rien ne m’appartient,

et tout est mien…

je déploie mes racines

profondément en Terre,et

de mon cœur

monte un cri de joie.

 Plus facile à dire qu’à faire…mais me reconnecter à l’énergie de Fehu ce soir me permet de lâcher prise par rapport à mes soucis terre à terre, basiques, et de forcer mon esprit à ouvrir son horizon…faire rentrer l’air du dehors à l’intérieur, observer les percées de soleil à travers les nuages…laisser encore tout ouvert alors que la nuit tombe, pour la première fois de l’année dans toute la maison…le dehors le dedans, tout se mélange…

89/365: espiègle

Deuxième jour avec Fehu, un regain d’énergie qui s’en vient, de pair avec le changement d’heure et le printemps qui s’installe petit à petit.

Ce matin, dans la maison, ça sentait les fleurs de la veille ramassée avec amour, celle pour les tisanes, et celles pour décorer un peu et remercier Tellus pour tous ces bienfaits.

Emmener Mishka à l’école ne m’a pas tant coûté que certaines autres journées, malgré l’absence de chaleur et de sourire, de bonjour aussi de l’instit’, lui était aux anges, m’a présenté plein de copains et copines…c’est qu’avec mon rythme de dingue, j’y ai pas trop mis les pieds depuis septembre…un peu par ci par là…mais comme me l’a fait remarqué un jour la directrice : « de toute façon, vous, on vous a jamais vu »…quand je lui ai fait remarqué que nous, parents, n’étions jamais prévenus quand il arrivait quelque chose à Mishka, et que les décisions étaient prises avec la nounou….ENFIN, tout ça pour dire qu’aujourd’hui, mon énergie était assez positive pour que j’arrive à m’en foutre ^^!

Ensuite, de bon matin, sans blouson, j’ai erré un peu en ville, et le reste de la journée a été tellement bien rempli que j’ai l’impression d’avoir vécu deux vies en une!j’en suis pas toujours capable, mais quand c’est le cas, je suis assez satisfaite en fin de journée…c’est bête….^^

J’ai saisie chaque minute telle qu’elle se présentait sans trop y penser, acheté des graines pour le jardin dont les premier rang de radis vont être semés, dormi un peu entre deux trajets de voitures… Carpe diem du matin au soir, avec une énergie pleine d’espièglerie qui m’a fait du bien….

Merci Tellus, Merci Fehu….

IMG_20160329_111127[1]

 

88/365 une journée

des yeux dans le ciel, des ombres, des lumières, des cerfs volants, des violettes et des coucous, des narcisses, des enfants, des chevaux…Une belle journée, prolifique, premier jour en compagnie de Fehu, foisonnante et bruissante…

Un vent qui purifie jusqu’à l’os, l’envie d’être nue et de le laisser s’engouffrer partout….

Une voile de traction qui m’arrive en pleine face…un oeil au beurre noir…

FIN!

87/365 : Oeufs

Symbole de vie antérieur, de vie intra-utérine, de renaissance…Oeuf primordiale sous la coquille duquel se cache les promesses de la Vie à venir. Forme parfaite, incassable sous un certain angle, extrêmement fragile et éphémère sous un autre…

loeuf-de-salavator-dali

Dali

J’ai préparé un petit panier d’œufs colorés avec mon fils, nous les avons emmené au repas de famille de ce jour, en plein Morvan…et comme chaque année nous nous les sommes cassés sur la tête des uns et des autres ^^, pour nous souhaiter bonheur et fertilité pour le reste de l’année, et faire des vœux pour soit et les autres…J’aime cette tradition qui me vient du côté espagnole de ma famille…Et rire devant la perplexité des nouveaux arrivants! Il m’en faut peu pour être heureuse, voyez vous^^

Demain….FEHU!

86/365 : heureux qui comme Ulysse

Petit bout d’enfance.

Une chanson qui sent la liberté et le grand air, le chemin qui crisse sous les pieds, le foin qu’on entasse, le feu qui crépite… des ronds de fumées , l’horizon, un chien qui aboie au loin. Un lac, le ciel entre chien et loup se reflète dedans et petit à petit, tout se confond, on ne sait plus où est le haut et le bas, la Terre et le Ciel…Des pieds nus sur le sol d’une forêt…Des soupirs de bonheurs, la peau qui picote sous les rayons du soleil…tout ça.

J’ai tout un stock de souvenirs musicaux important, chaque période de ma vie est dotée d’une bande son qui lui est propre, et j’aime à transmettre à mon tour ces chansons à mon fils en rêvant à ce qu’elle pourrait représenter pour lui plus tard.

Une grande partie de ces chansons me viennent de mes parents, de mes proches, mais aussi de Mlle Kopek qui a été mon instit en CE2. Une petite brunette pétillante qu’on adorait TOUS.Je la soupçonne grandement de nous avoir insufflé une envie de liberté et de révolte…en tout cas elle m’a beaucoup marqué et chacune des mélodies qu’elle nous a transmise est resté ancrée dans ma chair…et en y réfléchissant dernièrement, en rechantant certaines d’entre elles pour mon fiston, j’ai vu une très belle cohérence qui nous disait, à nous enfants de huit ans : révoltez vous, soyez libres, pensez par vous même, soyez simples, aimez votre terre….enfin pleins de choses qui ont fait également celle que je suis aujourd’hui, de plus en plus j’en suis persuadée…..et j’adore transmettre tout ça à mon tour!ayant moi aussi ma petite idée derrière la tête ^^

les hirondelles…

lui -« t’as entendu les hirondelles? » me dit ce vieux jardinier venant prendre son canon de rouge dans le bar du village…

moi-« OUI c’est génial »

lui- » y’a pas de génie là dedans, ça fait 2000 ans que c’est comme ça, y’a rien de miraculeux, c’est comme ça… »

moi- » moi je trouve ça fabuleux, et magique… »

lui-« … » un geste dédaigneux de la main, « t’y connais rien gamine. »

Fuck ♥

85/365 : Equinoxe, lunes rouges, et pleine lune

Equinoxe, lunes rouges et pleine lune, une semaine éprouvante en somme….

Une semaine à saigner, à courir, à très peu dormir…

je ne les attendais pas, pas là….mais la Lune, la Terre, Tellus Mater, en ont décidé autrement…c’était puissant, emportant tout sur son passage, un nettoyage de fond qui me laisse à plat… un weekend de 4 jours devrait me permettre de me requinquer ^^. Je vois cette purification de « hasard » comme une magnifique occasion de reprendre mes runes et de cheminer avec elle…avec le même fonctionnement que les fois précédentes : une semaine avec chaque rune et une semaine blanche entre chaque « famille » de runes.

Sinon, une semaine de lunes rouges comprend obligatoirement un passage par les perpétuelles discussions autour de la cup, des serviettes lavables… et ces réflexions écœurées ( au sens français du terme –> dégoût ) venant de filles à qui on a pas appris à célébrer leur corps de femme et ses manifestations les plus naturelles et sacrées…pour qui toucher leur sang est tabou et qui s’étonnent encore de souffrir mille maux durant leurs lunes…J’y vais en douceur avec elles, ne cherche pas à les convertir,  j’essaie doucement de les décoincer avec humour…mais encore tellement de chemin à parcourir! bien souvent je récolte plus de grimaces dégoutées que de mines intéressées ^^’. Mais je continue à répondre aux questions qui me sont posées.

Je laisse quelques pierres sur la route, derrière moi…rouges sang,elles seront ramassées ou pas, il faudra sûrement un moment pour ce que je sème soit intégrer et digérer, et ça ne me dérange pas d’être celle là, divergente, qui tente de passer ce savoir tout simple…celui de l’acceptation de notre féminité.

merville-tas4

84/365 : on se reconnait…

Au détour d’une phrase, d’un geste, d’un regard…c’est étrange mais c’est comme ça…parfois il suffit d’un signe et voilà.

On sait qu’avec vous, on sait qu’avec elle, ou lui, ça sera possible d’aller plus loin, d’oser se dévoiler un peu, si peu…et de se confirmer les uns aux autres qu’on se comprend, qu’on est sur une longueur d’ondes qui permettra un dialogue sans tabou, sans jugements, ouvert et conscient.

Et petit à petit, sans que cela soit dit, chacun commence à savoir un peu plus jusqu’où l’on peut avancer et il n’est plus besoin de trop en dire, c’est compris!

Alors on s’appuie les uns sur les autres, par delà les croyances, on partage et on s’entraide, un soutien s’installe, tacite.

Je suis toujours un peu étonné de constater ce mécanisme, cette reconnaissance que j’expérimente régulièrement, et surtout encore plus étonnée que, sans avoir trop dit, certaines personnes viennent me consulter, me demander des conseils ou de l’aide….pas plus tard que cette semaine une fille de ma promo, chrétienne et très intéressée à tout ce qui touche toutes les spiritualités mais encore plus le bouddhisme et le féminin sacré, vient me parler de souci avec des ressentis qu’elle avait, souhaitant des conseils pour se protéger de ceux ci et savoir quoi faire avec…On a parlé pendule, bouclier, protection…

Elle m’a demandé de lui apprendre à se servir de son pendule…je lui ai expliqué ma vision de la chose, comment moi je faisais, et qu’il fallait qu’elle se fasse confiance avant tout et que sa manière d’utiliser son pendule lui ressemble avant toute chose. On a fait ça discrètement, en aparté, avant le début d’un séminaire sur la souffrance psychique…Et ça fait du bien de se dire qu’on est pas si seul, et que encore une fois, on se ressemble plus qu’on le croit…

Ambiance Beau Dommage…pas étonnant que le Québec m’ait toujours fait rêver, étant bercée avec ces mélodies depuis le berceau…cet accent…. j’aime la musique québecoise, c’est écœurant!  ah ah !♪

Le monde est fou, c’est c’qu’on a dit
Mon chum puis moi, mon chum puis moi
On n’est pas fou, moi puis mon chum
Le squelette du géant Beaupré

C’est un bon gars, le squelette du géant Beaupré
Lui y change pas
Debout, un peu penché comme un grand gars gêné
Y faiblit pas

Moi j’ai vieilli, mon uniforme est dev’nu trop grand
Ou moi trop petit
Quand j’ai fini de faire ma ronde, j’suis ben content
D’être avec lui

Le monde est fou, c’est c’qu’on a dit
Mon chum puis moi, mon chum puis moi
On n’est pas fou, moi puis mon chum
Le squelette du géant Beaupré

Des fois, rarement, y a des gens qui viennent pour le voir
Y’en reviennent pas
Mais ça c’est rien, y devraient l’voir ben tard le soir
Y est plus grand qu’ça

Y a des soirs ben tranquilles on écoute la radio
On en r’vient pas
On est content d’être à l’abri d’être ben au chaud
Loin de c’monde-là

Le monde est fou, c’est c’qu’on a dit
Mon chum puis moi, mon chum puis moi
On n’est pas fou, moi puis mon chum
Le squelette du géant Beaupré

J’espère qu’un jour y vont finir par m’empailler
Comme le géant
Debout, tous les deux dans nos vitrines on va jaser
Tout comme avant

 

83/365 : Réincarnation

Depuis que Mishka est né je lui chante un certain nombre de chants païens, sacrés, ou venant de mon enfance.Parmi ceux ci le fameux We all come from the goddess dont je ne me lasse pas.

Je lui explique le sens, les paroles, décortique les mots, traduis de l’anglais au français en vulgarisant quelque peu et me voilà en train de devoir lui expliquer le concept de  réincarnation…très intéressé il m’écoute et tout à coup son visage s’illumine….

« mais alors je pourrais revenir sous la forme d’une chèvre!  »

qui sait?

C’est marrant, qu’il se soit pris d’amour pour cet animal…ce n’est pas la première fois qu’il m’évoque son désir de devenir une chèvre ( mdr)…la dernière fois sa question était:

 » est ce qu’un magicien pourrait me transformer en chèvre? »

Quand je lui ai répondu que non, ça m’étonnerait que cela soit possible,  » tu imagines le pouvoir qu’aurait une telle personne? si elle pouvait changer quiconque en animal? »  il a fondu en larme…

Être mère, la plus belle aventure qui soit!

IMG_20160222_152436_1[1]