un grand flou

 

Je suis dans un grand flou!

Un flou tantôt rageur: que faire, qu’est ce que je peux faire de plus? Quelles cartes ai je en main? Quel dés ne sont pas pipés d’avance?

Un flou parfois désespéré: mais qu’est ce que je fout là? Est ce que ce que je fais à un sens? Vais je trouver ma place?

Un flou artistique: de quoi sera fait demain? On verra bien?

BREF!

Je prends ce qui vient quand ça vient, j’ai l’impression de brasser beaucoup de vent autour de moi.

J’ai souvent la rage… Surtout quand je vois l’état de la nature qui m’entoure se dégrader de jour en jour, que je vais de découvertes en découvertes et que j’ai l’impression d’être la seule à en avoir quelque chose à foutre.

J’écris aux mairies, aux journaux…je vais finir par me poster dans les bois avec un appareil photo pour prendre en direct live des images des porcs qui déversent tout et n’importe quoi au sein de la forêt..je vois d’ici un super compte instagram « garbage inc »  » « porcons »( j’en ai encore jamais fait mais ça devrait être la partie la plus simple de l’affaire…)

Oui carrément, je suis à deux doigts de passer du côté obscure de la force! Délation, piège, m’enchainer à un chêne, gueuler des insanités dans un mégaphone, j’en sais rien, mais j’ai la rage…

Je signe pétitions après pétitions, je fais ma part de colibri, mais ça ne sera jamais assez à ce rythme là!j’ai l’impression d’étouffer, de me noyer sous les ordures.

Je diminue de plus en plus le superflu, je tente une décroissance à la manière de Sia => https://poisonlune.wordpress.com/  

Encore tellement de chemin à parcourir quand d’autres en sont à des milliers de km d’une quelconque prise de conscience.

Je lis « Le dernier homme » de Margaret Atwood….et ce roman d’anticipation me semble vraiment déjà trop proche de ce que nous sommes en train de devenir.

Heureusement que certains jours je lève un peu les yeux de tout ça!

et qu’il reste la musique…Celle d’Ibeyi notamment, voilà quelque chose qui me sort aussi de tout ce marasme inextricable.

 

 

Publicités

361/365: histoires de cycles

CYCLE: Période dont le terme correspond au retour de certains phénomènes astronomiques et, p. ext., intervalle de temps calculé sur la base de phénomènes astronomiques et dont le terme marque le retour d’étapes semblables sur le plan du calendrier :

1. … savez-vous combien ont régné de temps les dix rois antédiluviens de Bérose? Ils ont régné 120 sares, ou 120 fois un cycle de 3 600 ans, c’est-à-dire 432 000 ans. P. Leroux, De l’Humanité,t. 2, 1840, p. 615.
Cycle lunaire. Cycle institué de manière à établir une correspondance entre les lunaisons et le calendrier. En partic. Cycle de Méton. Période comprenant 19 années juliennes et 235 lunaisons au bout desquelles les phases de la lune se reproduisent aux mêmes dates dans le calendrier julien (cf. Guyot 1953).
Cycle pascal (ou victorien). Période de 532 ans établie en multipliant le cycle lunaire par le cycle solaire (cf. infra) et au terme de laquelle la fête de Pâques revient à la même date dans le calendrier julien.
Cycle solaire. Période de 28 années juliennes au terme de laquelle les jours de la semaine se retrouvent aux mêmes dates et, p. méton., rang de chaque année à l’intérieur de cette période (cf. Guyot 1953; Chauve-Bertrand, Question calendrier, 1920, p. 84).

II.− P. anal. Succession de phénomènes présentant un caractère de périodicité dans le temps ou, plus rarement, dans l’espace, et constituant les étapes d’une évolution de l’état initial à l’état final.

A.− [Le mouvement est continu; l’état initial et l’état final sont identiques]

1. [La périodicité se situe dans le temps] Toute sa vie, par cycles, il passa de la violence à la dépression (Maurois, Édouard VII,1933, p. 178).Dans les formes primitives, le cycle vital − de germe à germe − était relativement court (J. Rostand, Vie et ses probl.,1939, p. 166):

2. La période d’activité génitale de la femme est caractérisée par la succession régulière de cycles menstruels qui apparaissent à la puberté, cessent à la ménopause et peuvent être interrompus par la grossesse ou la lactation. Quillet Méd.1965, p. 482.
SYNT. a) Cycle de la nature, des fêtes religieuses, des saisons; cycle de reproduction, de transformation; cycle de l’azote, du carbone; cycle d’érosion. b) Cycle annuel, évolutif, végétatif; cycle alimentaire, biologique, géochimique, géologique; cycle liturgique; cycle infernal. c) Durée, phase d’un cycle. d) Accomplir, parcourir un cycle.
Rare. Révolution d’un astre. La terre tournait, ignorant dans son cycle éperdu ce qui se passe d’un pôle à l’autre (Roy, Bonheur occas.,1945, p. 205).

Spécialement

a) ÉCON. Ensemble constitué par l’alternance d’une période de prospérité (ou de croissance) avec une période de crise (ou de récession) et destiné à se répéter dans le temps. Cycle court, cycle long :

3. Dans la mesure où le cycle n’est plus considéré comme un mouvement inévitable et incontrôlable, mais bien comme un mouvement soumis à l’action des stabilisateurs automatiques et des politiques anticycliques, une révision du rôle des taux des profits et du taux du profit global, dans l’expansion et dans la contraction, s’impose; … Perroux, L’Écon. du XXes.,1964, p. 637. => source : http://www.cnrtl.fr/definition/cycle
Je ne suis pas une puriste et je pars toujours de l’idée que ce que je ressens moi peut être différent de ce que ressens une autre personne. J’ai relativement de mal avec les calendriers, mais parfois le ressentis colle avec celui-ci. et lorsque l’on parle de cycle, de quel cycle parle t’on? Il en existe tellement…d’une date à une autre, d’une lunaison à une autre, d’une saison à une autre, du lever du jour au coucher du jour…
Je n’apprécie pas qu’on me dise ce que je dois penser, faire, ou dire, sans savoir de quoi je peux viens vouloir parler…d’ailleurs le sais je vraiment moi même? Parfois non, les mots coulent et s’installent comme investis d’une vie propre, et est ce que cela vaut moins qu’une autre perception?
Je me fie à mon instinct, à ce que j’observe, à ce que je ressens.
Il ne me viendrait jamais à l’idée de dire à quelqu’un: TU TE TROMPES. Là est la vérité! « quoi? toi tu sens que c’est le début de quelque chose? Mais quelle idiote tu fais voyons! le cycle c’était il y a dix jours! quelle quiche! »
Je m’en tape le front tellement je suis con!
Bonne journée à tous!
Aucune envie de retourner dans le monde, d’enfiler mon masque social! mais je suis obligée…je crois?

J-21….oh oh oh 

Devant l’égoïsme des adultes et la folie consumériste qui étreint le monde…bien envie d’instaurer un Noam Chomsky day moi aussi ….on se casse le #$& toute l’année a entretenir la magie de noël  (parce qu’on a aimé ÇA et on s’en souvient très bien….) et vla t’y pas que des tentatives de sabotages arrivent par centaines….allé on offre les cadeaux le samedi midi pour qu’ils profitent de leurs jouets? dit merci à mamie! tu as acheté ça où? . ..

Comment vous dire? 

Ce qui compte c’est la magie de l’instant,l’attente, les contes, le don sans attendre en retour…. et être ensemble….non ? 

Envie de boycotter ces fêtes de noël au rabais…..et juste envie de regarder un dessin animé féerique , boire des chocolats chaud, préparer des biscuits pour le père noël, du lichen pour les rennes….feindre d’entendre les grelots dans le ciel, voir les yeux de mon fils pétiller….et le matin la tronche enfarinée decouvrir ensemble les cadeaux…. juste être heureux et s’émerveiller devant les surprises déposées . …écouter le top du père noël et aller se balader  dans le froid de l’hiver….

Au lieu de ça faut se prendre le choux avec on mange quand avec qui et on doit se battre pour que la magie perdure malgré les boulettes…. 

On est un con oui, je sais!!!!

J’aime la magie de noël…j’assume….

Et on fête yule aussi….alors si ca continue il passera le 21 ! ils l’auront bien cherché !  ah ah 

305/365: mais qu’est ce que je fous là?

Bonjour,

Nous accusons réception de votre demande de stage au sein de notre structure et vous en remercions.

Malheureusement, après examen, nous sommes au regret de ne pouvoir donner une réponse positive.

Vous souhaitant bonne chance dans vos recherches,

Veuillez agréer, Madame, nos sincères salutations.

Bonjour,

Patate! Je suis en stage dans vos services depuis juin!Vous êtes loin, 50 km, vous êtes au siège, j’entends! Mais tout de même! Et vous croyez pas qu’une réponse un an plus tard c’est…un peu tard? je pense que je n’aurai pas attendu pour chercher et trouver autre chose!

Mais franchement merci, j’ai bien ri!

Bisous, merci, bisous

Signé: la bouche trou de service!même pas gratifiée!


Dommage que je ne puisse pas me lâcher un peu…mais j’ai rêvé une telle réponse en découvrant CE mail de crétin dans ma boite ce soir! Mon stage dans cette association à commencé le 27 juin…depuis j’enchaîne les heures, je bouche les trous, je pallie aux manques, avec le sourire s’il vous plaît, en bouillonnant grave à l’intérieur!

Je n’y arrive plus d’ailleurs!

Aujourd’hui j’ai entendu une mère se faire traiter de salope par une collègue parce qu’elle lui avait posé un lapin! Bon c’était entre nous, mais même, quand on se permet ça! Cette même collègue un peu avant  » il faut qu’elle paye son loyer, sinon moi je fais un signalement pour qu’on lui place ses gosses! » AU SECOURS!!!! EDUCATRICE TOUTE PUISSANTE EN VUE! Je vous le dis, c’est la merde!!!!

Comment garder ma bienveillance, mon self contrôle????

J’appelle mes instincts de guerrière! je vais avoir besoin de ma hache, de mon Labrys, de toute mon énergie, car c’est un vrai combat qui m’attends pour cette dernière année! un combat pour ne pas perdre mon âme…

11082653_850459231681404_6955663567508073902_n

Suite au prochain épisode ( aux prochains épisodes?)

Pour le moment je ressors mes petites pierres, mes grisgris, mes trucs de sorcières…ya pas le choix, aux grands maux….

304/365:période creuse

En ce moment c’est difficile…le stage, les cours, le mémoire qui commence à me travailler, et déjà l’envie de faire autre chose, d’être ailleurs…besoin d’air, d’un souffle nouveau. Je vais avoir besoin de partir quelques jours, je ne sais pas où, je ne sais pas quand, mais vite! bientôt!!!

Marre d’être seule sur mon lieu de stage, sans accompagnement, de voir l’équipe se déliter, les éducs postuler ailleurs…mais pourquoi ont ils accepté de prendre un stagiaire?

Je viens bientôt me retrouver seule au milieu d’une équipe de remplaçants…j’ai une semaine d’heures supplémentaires sur les bras et j’ai pas l’impression que ça intéresse qui que ce soit.

Je dois me battre pour exister dans tout ce marasme et réaliser un stage potable…

Demain je dois me confronter à une collègue avec qui j’anime une activité films et débats, et qui a une conception très étrange de la participation…. Elle impose, elle contrôle, elle infantilise, elle manipule…J’ai pu constater à quel point elle était capable de mentir pour obtenir ce qu’elle voulait…et on m’a conseillé de bien me taire surtout…mais j’y arrive pas! arghhh! donc, demain, je prends mon courage à deux mains et je vais lui dire que le projet que la chef de service a validé c’est le mien, un projet participatif et pas un projet où Mme impose ses choix et censure les films à proposer!

Pour dire…elle a arraché des affiches que j’avais mises vendredi disant à tous les résidents que le choix du film se ferait prochainement, tous ensemble, sur le thème qu’ils ont choisi ( humour) …eh bien j’ai tout réimprimé et recollé lundi alors qu’elle était en congé…je lâcherais rien, mais je sens que je vais grave en baver!!!!

Déesse soutient moi je t’en prie, je t’implore, j’en ai besoin!!

Et à nouveau la gorge qui me serre, sensation bien connue qui ne laisse rien présager de bon!

 

290/365…et des pétitions!

–> http://action.ciwf.fr/ea-action/action?ea.client.id=1758&ea.campaign.id=57044&utm_campaign=labelling&utm_source=actionemail&utm_medium=email&ea.url.id=748147&forwarded=true

Comment pouvons-nous faire des choix plus respectueux du bien-être des animaux, si les étiquettes nous empêchent d’ouvrir les yeux ? Demandez un étiquetage simple et clair selon le mode d’élevage sur les viandes et produits laitiers, pour répondre à la question essentielle que les consommateurs se posent : « comment l’animal a-t-il été élevé ? »

La façon dont sont élevés les animaux dépend de nos choix alimentaires. Les consommateurs sont le levier le plus puissant pour améliorer la vie de millions d’animaux. A condition qu’ils soient informés sur la provenance des produits dans leurs assiettes.

L’origine France, une information insuffisante

Environ 80% des animaux élevés en France sont dans des élevages intensifs. Beaucoup l’ignorent et les informations dont nous disposons sont celles que l’on trouve sur l’étiquette. Mais l’étiquetage des viandes et produits laitiers ne répond pas à la question essentielle : « comment l’animal a-t-il été élevé ? ».

S’il est utile de connaitre l’origine géographique (lieu de naissance, d’élevage et d’abattage), pour s’assurer que l’animal n’a pas subi de transports sur de longues distances, cela ne nous apprend rien sur les conditions d’élevage et d’abattage. L’origine France, dont l’industrie agroalimentaire et le gouvernement se targuent, ne contient aucun critère relatif au respect du bien-être animal au-delà de la règlementation minimale.

De même, les allégations du type Produit du terroir, 100% Naturel, De nos campagnes ou encore À l’ancienne ne vous disent rien des conditions d’élevage.

Comment pouvons-nous faire des choix plus respectueux du bien-être des animaux, si les étiquettes ne donnent pas l’information adéquate ? Exigez l’étiquetage du mode d’élevage sur les viandes et produits laitiers, à l’instar de ce qui existe pour les œufs.

L’introduction de l’étiquetage des œufs, avec mention « œufs de poules élevées en cage », « au sol », « plein air » ou « biologique », fut une réussite en termes de transparence pour les consommateurs et a contribué à l’augmentation des ventes d’œufs plein air. Demandez un étiquetage similaire pour les produits carnés et laitiers.

ouietiquetagemodeelevage

Personnellement j’ai fait le choix il y a 17 ans de ne plus manger de viandes, poissons, animaux morts… mais je signe, pour tous les autres consommateurs, qu’ils ne puissent plus faire l’autruche et qu’ils achètent en conscience! Un premier pas, l’étiquetage, l’affichage, la vérité inscrite sur les paquets! et pas ce marketing trompeur: paquet vert et compagnie…

ensuite, dans le même ton, parce que y’a pas autre chose à promouvoir bordel? Et quelle viande justement? Et l’école va peut être pas manipuler nos gosses pour en faire des bons consommateurs à la con, déjà qu’elle essaye bien souvent d’en faire des moutons!

–> https://www.change.org/p/najatvb-non-au-lobby-de-la-viande-%C3%A0-l-%C3%A9cole

Du 3 octobre et jusqu’au 3 février 2017, l’association interprofessionnelle en charge de la promotion de la viande et du bétail (Interbev) interviendra dans 1.500 écoles primaires françaises.

Objectif : faire la publicité de la viande auprès des petits…225.000 élèves sont concernés par cette opération, qui se déroulera dans les cantines scolaires essentiellement.

Des kits d’animation pour faire la promotion de la viande, des chapeaux rigolos, des posters, des tatouages à l’eau, des magazines distribués aux enfants, qui font la promotion de la consommation de viande (boeuf et veau uniquement), mais occultent bien entendu, la réalité du fonctionnement des élevages industriels et des abattoirs.

Parents, professeurs, citoyens, élus, refusez que les actions de lobbying ciblent nos enfants et viennent jusque dans les écoles, refusez que l’Interbev viennent organiser une action marketing dans votre école.

Moi je dis NON!!!!

288/365: soirée activiste..

de l’activisme de canapé, mais de l’activisme quand même…Greenpeace est la seule Ong à qui je donne depuis plus de 5 ans une petite somme tous les mois…même quand les temps sont durs, très durs…je donne 5 euros, c’est mes 5 petits euros à moi…parce que je n’ai pas encore trouvé mieux à faire…enfin si, je fais des gestes réguliers au quotidien, ma tambouille perso. J’ai essayé plusieurs fois de m’engager plus avant dans le bénévolat et des actions ponctuelles, mais ça n’a jamais pris, et je n’ai pas trouvé encore ce qui me correspondait. Alors je fais ce qui me semble important, à mon niveau. Et ce soir, j’ai signé le manifeste pour sauver  » le coeur de l’amazonie »…J’ai fait ma part, la part du colibri.

Quand le dernier arbre aura été abattu,

quand la dernière rivière aura été empoisonnée,

quand le dernier poisson aura été péché,

alors on saura que l’argent ne se mange pas.

Géronimo

 

286/365: les cons ça ose tout

spéciale dédicace à Branwen!

Après avoir lu son coup de gueule contre Fesse de bouc…

Fesse de bouc, qui a sûrement de bons côtés, mais pour moi les mauvais l’emportent encore et toujours sur le reste! La manipulation, le voyeurisme, le conformisme, et SURTOUT la mort des forums!!!! Je suis aussi touchée que ma chère Branwen sur l’impact qu’a eu Fesse de bouc sur les forums…combien sont ils à avoir dû fermer leurs portes parce que ce nouvel outil supplante tout le reste? Je suis peut être vieillotte, mais j’ai bien de la peine à voir des lieux où j’ai passé tant d’heures, qui sont devenus des mines d’or de renseignements, de savoirs, de mutualisation et de partage, disparaitre devant ce fourre tout gigantesque où l’on se perd, et où l’on s’égare…je freine toujours des quatre fers et refuse de participer! même si on m’y incite forcément…parfois mise à l’écart, mais je résiste! Et j’espère pouvoir garder mon indépendance face à tout cela! encore longtemps!

Alors que je lui écrivais il y a quelques minutes que les braises de notre foyer/forum ne demandaient qu’un peu de lichen et de petits bois pour repartir de plus belle, voilà que le feu derrière moi repart…alors qu’à 18h30, je n’avais fais que mettre un peu de papier pour le rallumer plus tard, peut être, si j’avais le courage…eh bien, quelque part, dans le poêle, il devait reste une braise, une seule! Et tout de suite, un magnifique brasier! Calcifer n’est pas mort! il vit encore! Comme quoi, il suffit de peu de chose pour faire repartir la flamme…je vois cela comme un signe!

 

279/365:art ?

Enterrer des restes de repas? des bouteilles de plastique, des tripes, des sachets de chips entamés? L’art de polluer la nature? je suis restée pantoise devant cette performance…et que des hurluberlus n’aient que ça à faire d’aller déterrer tout ce merdier! remarquez! ça aura le mérite de dépolluer en partie le jardin de ce pauvre lieux! enfin chai pas…j’ai pas le courage de tout regarder en entier, y’a peut être un message derrière tout ça?


une pensée pour Tellus qui a tenté de digérer tout cela des années durant!

Burps!

behq3-scmaaix4_

245/365: to be or not to be

That’s the question….

La gniak j’l’ai pu ce soir. Un mignon petit exéma s’installe entre mes doigts! Somatise pas qu’y disait! Facile à dire, quand on est et qu’on reste une espèce de feu follet virevoltant, toujours avec une préoccupation en tête, un peu trop speed et à fleur de peau… Tout est important ce soir! du vomit du chat qui m’a empêché de plancher alors que j’avais des heures seule devant moi, à la toux du fiston qui ne se calme pas ( la rentrée quoi!), au linge qui s’accumule derrière moi, au ménage qui attend en roulant sa poussière et poils de chats, à la journée de demain riche en anniversaires, et donc en dépenses quand l’argent vous file entre les doigts, à tout ce que je voudrais faire et qui ne tient jamais dans une seule journée, à mon envie de relativiser mes petites misères quand je vois celles de ceux que j’accompagne, sans un bout de pain à se mettre sous la dent, qui dépendent entièrement de nous et de notre badge ouvrant le frigo divin…tout se mélange et devient une espèce de bouillit informe!

Et voilà, qu’après des années de partage et de cheminement j’en viens à me demander où est ma place…Arrêter, poursuivre? Tenir, céder?Dois je tourner le dos à des années de cheminement, à toute une communauté? où dois je me fondre dans le moule pour ne plus sentir l’isolement? pourquoi est ce si dur pour moi de me rallier à la majorité? je veux garder ma liberté, ma particularité! Solitude!

que me dirait Laguz de tout cela? ma douce, ma bleue, ma rune du moment?Lol…elle me dit que le chercheur rencontre l’incertitude et des moments de doutes qui donnent le sentiment de ne plus gouverner sa vie. Elle me dit qu’il faut lutter et tenter de garder la tête hors de l’eau, de nager, vers un rivage qui ne sera peut être pas celui attendu.Mais rien n’est définitif, et ces épreuves sont la voie du wyrd…ce qui doit être, EST, ce qui est à vivre doit être vécu.J’en ressortirai polis, ronde et douce? ou plus à vif? La voie est sous mes pieds dirait Bouddha, advienne que pourra!

une chanson pour Laguz