:. Vie .:

La vie suis son cours… avec des épreuves petites qui paraissent grandes comme des montagnes, et qui une fois surmontées deviennent de lointain souvenirs. Avec des couchers de soleils chaleureux, entre deux arbres, des rayons qui traversent la maison et appellent à sortir.

Les démarches qui semblent impossibles mais ne le sont pas, les rêves qui se réalisent quand on ne s’y attend pas… les enfants qui grandissent et qui ne sont pas en sucre…qui ne nous appartiennent pas.

La confrontation avec la société qui n’attend pas, les barrières nécessaires, les limites qu’il faut apprendre à maintenir. Les quelques ponts qu’on laisse ouvert , un peu.

Un feu, le dernier de la saison?

Les sirops : de menthe,de coquelicot, de sureau…

Le kombucha qui fermente, des envies de faire de l’hydromel en l’honneur de Brighid. ( est ce que le dépôt du kombucha pourrait faire l’affaire pour faire fermenter l’hydromel ? est une question qui me taraude actuellement.)

Je trouve des abeilles à remettre dehors, et d’autres pour qui j’arrive trop tard….mais qui arrivent comme un clin d’œil.

Plus que deux mois ici….le temps des cartons s’en vient…celui que je repousse et redoute.

Les projets des jours à venir: tailler mon rhombe de prêtresse abeille, finaliser le sirop de sureau, cueillir toujours plus de coquelicots et refaire du sirop et des pots de pétales séchés. ( un pot et demie pour le moment)

Et….me préparer en mode guerrière pour le boulot jeudi…après 2 ans et demie d’arrêt…et parce que je n’ai pas le choix pour le moment…. mais je réfléchis à une voie de sortie de secours!

( enseignement du castor dont j’ai tiré la carte pour la pleine lune dans le cadre de mon cheminement avec les 13 mères originelles)

Ego le retour:.

Il y a quelques semaines je suis allée voir un hypnotiseur et il m’a apporté une autre vision de l’Ego contre lequel nous sommes nombreux a essayer de lutter. ( il m’a aussi emmené à la rencontre de mon enfant intérieur, et j’ai été bien surprise de ce que j’ai trouvé cette fois là ! Bien différent de toutes mes autres rencontres… peut être dans un autre article..)

Il m’a dit qu’a d’autres moments de notre histoire l’Ego ( je suis) n’était pas vu comme quelque chose de négatif. Au contraire. Qui est la personne la plus importante de notre vie? En vrai? C’est nous. Même si on aurait envie de dire : mes enfants, mes amis, mon compagnon , mes parents…que sais-je?

Non, en vrai la personne la plus importante, c’est nous! Comment être bien avec les autres si nous n’allons pas bien? Comment donner le meilleur de nous sans nous nourrir avant avec le meilleur ?

Il m’a donné une image en faisant un parallèle avec le plexus solaire. Lorsque on prend soin de soi, qu’on se recentre sur soit, on illumine le monde autour de nous. Le plexus solaire en serait le siège. cela m’a beaucoup plu. Au lieu de se faire violence , de se culpabiliser parce que nous avons appris que se centrer sur soi est mal, rangeons le fouet et sortons les plumes. Faisons nous du bien. Pensons d’abord à nous. Et on pourra mieux se donner aux autres…notre bien être se reprendra autour de nous…non? Bon alors par quoi on commence maintenant…

.: l’histoire d’une bougie qu’on souffle :.

C’est l’histoire d’une bougie sacrée qu’on souffle alors qu’elle devait briller encore un peu… éteinte avec la tendresse respectueuse de l’amant qui connaît mes pratiques. Avec une prière aux ancêtres avant de laisser l’air des poumons expulser la flamme de vie à trépas. C’est l’histoire d’une bougie qui fait lâcher le trop plein…et qui après coup fait rire car quand même….si je devais laisser une lumière pour ton retour mon cher…je n’irai pas jusqu’à déposer autour des offrandes et des statuettes. Même si je t’aime… quand même!

Elle est belle la confiance des hommes …. patriarcat tu m’auras paaaaaaaasssss !

…..:Lâche ton ego:…..

De plus en plus, à chaque fois que j’ai envie d’écrire quelque chose ici ou ailleurs, je me demande jusqu’à quel point c’est mon ego qui parle.

Je me questionne beaucoup autour de cette notion d’ego. Et aussi à la notion de vérité. Quelle est la vérité ?Quand un cadrage peux venir sublimer la réalité.Quand on ne dit que les réussites et pas les échecs.Quand on enrobe nos paroles de tout un tas de fioritures.

J’ai bien envie à présent d’essayer d’être la Plus réaliste possible. Quand je fais une photo dans mon village, Ne plus tenter d’effacer le dépôt de travaux publics à ma droite ou la scierie au fond à gauche.

Et surtout, pourquoi je raconte. Pourquoi ? Pour gonfler mon ego ? Alors si la réponse est oui, ne pas écrire. J’ai vraiment envie de lâcher mon ego.

L’autre jour c’est monté comme un mantra.Quand j’ai ressenti une blessure qui n’avait pas lieu d’être. Une blessure d’ego. Je me suis mise à scander: « lâche ton ego,Lâche ton ego,…. lâche ton ego! » Comme si je pouvais expulser de moi quelque chose de visqueux et d’inutile… .

Ça et la colère sont mes deux chantiers actuels… de bon gros morceaux.

Vu hier dans l’église Romane de Chapaize. 71

Mercredi déconfit

Allez!!! Direction la madone. Madone aux pierres sorcières avec ma soeurciere et nos enfants. Déposer une offrande. Explorer le bois derrière… un bois mystérieux, des cercles de pierres mis en place par d’autres visiteurs ayant sentie eux aussi l’atmosphère spéciale du lieu…

Tout est vert, tout est sombre, tout est mousse…et le sentier noir serpente.

:…:Tant de choses:…:

Tant de choses se passent…

Des nuits sans sommeil, des colères qui montent et qui tardent à redescendre. Des lunes rouge en lune noire. Des os trouvés autour d’une vieille église du X ème siècle, ainsi qu’une boucle d’oreille en nacre.Une demande pour un soin reiki alors que j’ai toujours pratiqué discrètement sur mes proches. La rencontre avec un geobiologue et apprendre qu’un sous réseau sacré passe dans une église à côté. Y aller et sentir les frissons monter. Jouer du bodhran un peu en rythme enfin.

Bientôt samonios, une de mes fête païenne favorite…

Quelle période qui brasse!

pleins de choses à dire…et si peu en même temps

Le temps file!

il se passe pleins de choses en ce moment dans ma petite vie païenne et profane, qui ne font plus qu’une depuis longtemps.

Je me suis aperçue que cela allait faire un an que j’écrivais quotidiennement dans mon Bullet Journal sans que j’ai pris le temps d’en faire la présentation ici….en même quoi dire de plus que ce que les autres n’auront pas fait?

Mon écriture dans ce journal est très instinctive et regarder et voir ce que je prends la peine d’y noter me parle de moi, de mes rêves, de ma pratqiue aussi!

Alors qu’au départ je faisais apparaître plusieurs onglets ( méditation, yoga, sport, musique, méditation…) je me rends compte que le plus souvent tout est lié ici aussi…

Pour méditer point besoin de m’asseoir au calme…je peux saisir ma guitare et m’y adonner pour la journée et pour moi c’est du pareil au même….l’esprit se relâche, puis se fixe, et tout le reste disparaît…Je connais quelques moments de grâce fugace qui fuient dès que je commence à analyser ce que je vit. C’est impressionnant…tu touches du doigt ce que tu recherches, et quand tu te dis « ça y est j’y suis », déjà c’est finis….

Enfin, tout ça pour dire qu’il reste pour moi très difficile de m’en tenir à des catégories!ça ne marche pas comme cela pour moi.

aviary-image-1504182461003

Collecte de déchets, lors d’une baignade…une fois par semaine n’est pas suffisant pour garder les lieux propres!!!!!

Ma vie actuellement est faites de prises d’engagements envers moi même et d’ancrage constant de pratiques plus anciennes… J’essaie de me concocter au maximum un quotidien en accord avec mes valeurs.

aviary-image-1504182414503

Je passe mon temps aussi à récolter, champignons, fruits….mais je n’ai pas encore réussi à faire des réserves pour l’hiver…aussitôt cueillie aussitôt manger pour le moment!J’aimerai apprendre ( et avoir l’espace et le temps nécessaire) à stocker, faire sécher, conserver, pour savourer l’hiver des bouts de printemps et d’été… faire un peu plus la fourmi que la cigale. Mais je n’en suis pas encore là! A part pour les confitures et quelques herbes magiques….

Une étape à franchir prochainement!

Bon je file!

=> je me suis promis à moi même de m’inscrire à un cours de yoga à côté de chez moi! J’arrête de me trouver des excuses pour repousser ce moment ( prix, pas si cher, emploi du temps pas encore calé, mais avec pleins de possibilités…) et je me lance!!!

Belle journée à tous et toutes…ici les feuilles jaunissent, il fait plus frais, la maison est en courant d’air, ça sent bon le dehors dans le dedans….j’♥

j-34

Ce soir, rien à dire…rien à dire, quand tout part en cacahouète, que rien n’est à sa place.Je cultives mon lâcher prise, j’essaie de voir le positif dans l’instant.

Accepter de ne pas tout maîtriser!

Le collègue qui empiète sur le temps dédié…les interruptions, les imprévus…j’y crois jusqu’au bout mais ça ne sert à rien…quand ça veut pas…ça veut pas!  Alors juste profiter des sourires, du système D, des pop-corns, sucrés ou salés? Tenter de rebondir et proposer autre chose, bientôt! Certains me diront même devant mon désarroi : l’important c’est d’être réunis, tous ensemble…de rire devant les problèmes qui s’accumulent et abandonner au bout d’un moment, parce que trop c’est trop.

Aller tous ensemble déguster un repas…

Participation avant tout…n’est ce pas l’objectif de tout cela? eh bien pour le moment, je n’ai pas encore réussi à les décourager de participer à mon projet…c’est déjà pas mal?!

C’est ce que j’essaie de me dire, ce soir, alors que je viens de rentrer.

Et devant la beauté du ciel étoilé que mes horaires décalés m’ont permis amplement d’admirer, je me dis qu’il y a plus grave… et si ça tombe à l’eau, si vraiment ça veut pas, j’ai d’autres tours dans mon sac.

Du tout pis du rien…du quotidien…des choses jetées en vrac, parce que c’est tout  ce qui me vient… et que dans chaque chose je veux voir une leçon, quelque chose à prendre et à apprendre.