91/365: le flair

Je suis sidérée de constater à quel point parler écologie peut mettre les gens en rogne…tu leur parle écologie et te voilà étiqueté emmerdeuse, empêcheuse de tourner en rond, hurluberlue, utopiste, moralisatrice…. chieuse quoi! j’avais rien dis au boulot, depuis octobre…bon j’avais laissé passer quelques indices sur celle que j’étais, de toute façon ils voient ce que je mange, BIO, Végétarien, sans gluten….mes petits autocollants greenpeace dans la voiture, mes engagements, les pétitions…certaines réflexions…mais je ne me suis pas investie plus que ça dans les discussions, et n’ai pas pris les devants…je sentais que c’était chaud, tabou…

Aujourd’hui, confirmation!

Et  ce n’est pas venue de moi!Alors, j’en ai un peu profité…

J’ai écouté, entendu des arguments qui ne tiennent pas debout…lorsque ma tutrice de stage se vantait de jeter ses mégots et autre par terre et d’en avoir rien à battre, j’ai raconté comment moi je les ramasse en forêt, comment je récupère les bouteilles et cannettes dans les bas côtés…et là, regard de dédain, regard qui se détourne, grommellement…puis vient l’attaque! Et ta boite en plastique elle polue, et les couches de ton gosse c’est des lavables?…et blabla bla!

je ne comprends pas pourquoi autant de personne se sentent à ce point attaqué par le mode de vie écolo, végétarien ou bio, à tel point qu’ils se sentent obligés de déconstruire par tous les moyens ce mode de vie, au lieu d’essayer de se remettre en question…et on leur demande même pas ça….juste une mini ouverture d’esprit!mais c’est déjà trop demandé pour beaucoup….

DINGUE!

ça me paraît être la logique même…mais ils ne veulent à aucun prix essayer de réfléchir à ce qui serait le mieux pour eux, pour la planète, pour les générations futures…non on continue à bouffer de la merde, à acheter de la merde, à se comporter en bons moutons, surtout ne changeons rien et continuons à nous faire tondre la laine sur le dos!C’est si bon!

En tout cas, j’ai pas dis grand chose, je deviens de plus en plus « sage » dans le sens ou je vois quand ça sert à rien d’enfoncer le clou…et que déjà, après quelques phrases, les regards ont changés…tiens v’là la greenpeace, l’écolo, la végétarienne qui bouffe son fenouil cru, pouark…ben j’m’en fout…j’ai meilleure mine, je suis bien dans mes basques et j’ai des convictions!oui m’dame!

et je vous merde!

ouh la vilaine! pas très Fehu tout ça! quoi que….ce soir en rentrant j’ai gratté la terre…ça fait du bien de rentrer en plein jour, avec la douceur, et de cueillir de quoi se sustenter le soir…la vie quoi!Un essai également pour faire fondre la résine d’oliban sur le poêle…pour éviter les combustions supplémentaires et moins polluer l’intérieur du foyer…

Enfin….

Envie de bouger mon corps, de danser à l’africaine, de suer, de sentir le rythme m’envahir, de m’essouffler et de rire de mes faux pas….

4 réflexions au sujet de « 91/365: le flair »

  1. c’est affligeant en effet, j’ai pu remarquer que pour une partie de ces gens, c’est la peur qui les fait réagir si fort. ça me fait penser aux fumeurs qui sont fiers de l’être… ils ont parfaitement conscience mais préfèrent rester dans un mode de fonctionnement connu qui les rassure.
    Faire la lumière sur leur comportement serait trop douloureux à ce moment là.
    Et j’ai parfois la sensation que l’agressivité de certains s’érige en protection du système, reconnaître leur incapacité à réagir, à agir, les rend trop inconfortables et/ou vulnérable… ça leur monterait leur propre sensibilité souvent jugée, mal accueillie et ridiculisée.
    et en attendant les mégots s’amoncellent… j’ai eu une discussion comme ça avec un homme qui m’a tenu ce discourt: « ouais mais moi j’m’en fout dans 50 ans je serais mort d’un cancer » …. le désespoir avec lequel il se traite, et donc traite le monde, m’avait vraiment été douloureux.

    • oui je pense que tu as raison, il y a aussi de la peur!
      peur de quitter ce qui est connu?
      d’être dans l’inconfort, de devoir faire un bilan de leurs actions, pas tout rose?
      Merci pour ton commentaire ♪

  2. S’ils sont si aggressifs c’est qu’ils ne sont pas en accord avec leur conscience ^^ Tant pis pour eux !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s