Chant de l’été

Que tout mûrisse

Ou que tout pourrisse

Les dés sont jetés

Voilà l’été !

 ¤

Les blés ondoient dans les champs

Tout est plus vibrant

Les feux brûlent sur la Terre

En l’honneur de Tellus Mater

¤

Aucun sacrifice n’y changera

La récolte sera celle qui sera

Accepter est la clef

Ployer mais ne pas céder

 ¤

Dures leçons que celle de la Vie

De la naissance et de la mort

Profitons du sursis

Cultivons encore et encore

¤

Terrae Matri Sacrum

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s