226/365: rivière 

Un moment aussi parfait,ou presque, que lors de l’écriture du post 1/365. L’aveyron et son courant contre lequel il n’est pas évident de lutter,des coquillages de rivière striés de noir, des empilements de pierre un peu partout, le soleil qui chauffe enfin vraiment et qu’il ne faut pas braver avec trop de confiance.

 Une colère toute Tellus Materienne m’a tout de même envahie à la vue de deux couches gonflées d’urines posées là à attendre je ne sais quoi et qui embaumaient l’atmosphère de la petite crique où nous avions installé notre bivouac.Ensuite, un paquet de cigarettes écrasé avec son enveloppe plastoque me narguait négligemment …pour finir une bouteille de vin et un paquet de gâteau….proche de la syncope j’ai tout ramassé et suis allée à la poubelle, deux bennes énormes, 5m plus loin! !!!Je ne comprendrais JAMAIS je crois, mais je n’arrêterais jamais non plus de ramasser ces ordures qui traînent…certains me disent qu’ils ne vont pas ramasser la merde des autres, pour ma part je ne me vois pas profiter d’un endroit et laisser ça là …j’essaie de voir çà comme une manière de remercier,de respecter et d’honorer la Terre…de transmettre et de semer quelques graines de bon sens de ci et de là.
Et ensuite,nous n’avons plus eut qu’à profiter de la douceur de l’eau et de la puissance du courant. 

2 réflexions au sujet de « 226/365: rivière  »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s