.:Offrandes à Brighid:.

Il y a peu d’écrits sur Brighid et je les parcours avec parcimonie. Je me rend compte qu’Elle me guide discrètement dans mes choix, dans mes actes. Elle m’a inspirée dans le travail de l’eau, Elle me pousse à explorer certaines plantes et leurs médecines. Et quand je suis mon inspiration je me rend compte après coup de sa patte bien présente!

J’écris quelques textes pour une prochaine Sadhana et je me rend compte qu’un Nom que j’ai choisi pour sa signification est en fait un autre nom de Brighid! je rêve de pissenlits, je suis obnubilée par cette plante ( et d’autres) et j’apprends que c’est son emblème. Je « décide » d’expérimenter avec la pervenche pour la mémoire et le culte des ancêtres et je découvre le lien entre Brighid et la mort…. je fais des allers retours incessants entre l’instinct et l’inspiration et les synchronicités. J’aime apprendre ainsi.

Je continue mes offrandes quand je ressens le besoin, quand je croise une fleur et que ça fait tilt! Quand le moment s’y prête. Aube et crépuscule. Apparition et disparition de la lumière. Lunaison… je me laisse guider avec joie et humilité.

Aujourd’hui aux côtés de Brighid, un élixir de pierres pour un travail sur mes blessures anciennes et mes ombres actuelles. J’ai retiré les tulipes qui étaient fanées.

Les croix de Brighid au couchant… moment que je chéris particulièrement mais que je vois peu, étant dans une cuvette. À cette période de l’année on en profite. Dans la prochaine maison j’aurai le spectacle de tous les soleils couchants sur les collines.

.: harmonisation élément Terre:.

J’adore les rituels de l’Obod. Je viens de clore mon harmonisation a l’élément Terre, et je suis heureuse de pouvoir vivre de tels moments de temps à autre. Je me ressource et j’aime assez cette phrase de Nuinn citée dans un gwers : « le rituel est la poésie dans le monde des gestes ».

Pour mon second degré j’ai envie de me frotter au réel, de poser des actes, de matérialiser concrètement mon cheminement. Le parcours à l’Obod s’entremêle avec celui à l’ordre de Dea créant une tapisserie qui me plaît de plus en plus. Je ne voudrai parfois n’avoir que cela à faire. Étudier et ritualiser, proposer de nouveaux contenus ( refonte de mon DI Terre Mère pour lequel j’ai de nouvelles idées….un projet lié à Brighid qui j’espère va se développer…! L’herbier Deaniste…)

Je suis pleine de gratitude ce soir pour tous ses projets qui me nourrissent et me permettent d’avancer dans la vie avec un autre regard.

Bonus: la rencontre de cet après midi…

.: pervenches :.

Hier, pour s’aérer l’esprit (et pas que après deux jour à laver des couches à la main) on est parti ma petite et moi sur les routes de campagne.

Au loin dans un près , un renard courait de sa démarche ondulante. Je l’apostrophe et il me regarde. Il reprend ensuite sa route en se demandant sûrement ce que je lui voulais…qu’il était beau! Je me gare un peu plus loin en espérant le voir de plus près .

Nous ne l’avons pas revu dans les bois qui jouxtaient le champ, mais j’ai trouvé de belles pervenches.

J’ai lu à leur sujet et j’ai bien hâte d’expérimenter avec elles. Ont les appelles aussi « violette de sorciers, violette des serpents, violette des morts »

Elles sont des aident précieuses pour la mémoire, l’anémie, les affections pulmonaires , en compresses sur les plaies qui cicatrisent mal ( tiens tiens…), en gargarismes et bain de bouches contre les inflammations et ulcérations buccales…une bien belle plante… ( sources : jean palaiseul)

Je devrais retourner en chercher dans les jours qui viennent.

Je pense également leur offrir une place dans le culte des ancêtres.

Merci Renard de nous avoir guidé jusqu’à elles!

.:Élixir:.

De l’eau, un beau quartz rose, une pointe de quartz ( fantôme)

Un peu de soleil matinal, un peu de soleil couchant, un peu de garde sous l’œil attentif de Brighid.

Le cristal de roche pour faire remonter ce qui est enfoui trop profondément, pour stimuler le développement qui correspond à l’être intérieur, revivifier les facultés qu’on croyait perdues, connaissance de soi et dépassement des prétendues limites spirituelles, harmonisation des deux hémisphères.

Le quartz rose pour la douceur et la détermination, apporter douceur et tendresse, ouverture aux autres et désir d’un environnement bienfaisant. Pour accroître l’amour de soi, l’empathie, la capacité d’aimer. Libérer des soucis, et être plus attentive aux besoins élémentaires. L’ici et le maintenant.

C’est Evor qui a rappelé à moi cette pratique. J’ai réalisé un spray à la calcite pour les problèmes de peau de ma toute petite. Et s’en suit quelques expérimentations personnelles pour apaiser mon feu dévorant. Revenir à plus de douceur.

Pleine lune ce week-end …petit élixir en profitera…

Sources: Michael Gienger « Manuel de lithotherapie »

.: Plante maîtresse:.

Ortie sera probablement ma plante maîtresse pour cette année. Elle va m’accompagner en tant que facilitatrice du Changement et en tant que plante nourricière afin de surmonter les coups durs et les moments de fatigue. J’expérimente plusieurs recettes et j’allie l’ortie aux autres plantes que j’étudie et que j’apprivoise.

Ortie et pissenlit + berce :

Le pissenlit vient purifier, drainer, laisser partir ce qui doit partir, décristalliser le corps l’esprit, une situation…et Ortie vient ensuite pour nourrir et permettre un nouveau départ. Cette alliance peut se faire en mangeant les deux plantes alternativement ou ensemble, cuites ou crues ou en alternant une cure de l’une et l’autre en tisane. La berce vient parfaire dans l’assiette les vertus de ses deux plantes car elle possède des caractéristiques proche de chacune. C’est le trio parfait pour cette période entre deux saisons , au sortir de l’hiver…

Ortie et Cynorhodon:

Ortie pour accompagner le changement et donner les forces, cynorhodon pour la vitalité et l’immunité. Ces deux plantes étant très nourrissantes, je les prépare en tisane en versant de l’eau bouillante directement dans la tasse sur les « gratte cul » et les feuilles d’orties séchées. Ensuite je laisse tremper, je bois et je mange le tout.C’est du deux en un!

Ortie et ail des ours

En accompagnement dans les plats pour y mettre un peu de magie et de vie.

Avec la bénédiction de Brighid et Tellus Mater.

Je pense réaliser une association de plante en l’honneur de Brighid. Pour le moment je pense y mettre Berce, ortie, pissenlit, ail des ours, … faire sécher le tout, préparer tout au long de mon second degré pour une consécration au prochain imbolc. Je pense y associer eau et argile verte, et cristal de roche…