Les herbes folles, un trésor méconnu | ARTE Xenius – YouTube

Assimilées à de mauvaises herbes, les herbes folles finissent souvent aspergées de pesticides. Pourtant, leurs fleurs sont parfois l’unique source d’alimenta…
— À lire sur m.youtube.com/watch

Un petit reportage sur les herbes folles , dont certaines font parties de mes chouchoutes!

Il faut que je trouve l’egopodes.

Semons semons semons!

Et récoltons du sauvage!

Merci à RoWan pour ce partage .

.: orages :.

Hier sur le bord de la route. Je n’ai pu faire autrement que m’arrêter. J’aime l’orage. J’aime sa présence latente et son explosion à venir. J’aime ses promesses de pluie et ses surprises aussi. Grêle , vents , foudres, feu et eau.

J’aime le noir éclairé de soleil qui donne une couleur plus vive à tout ce qui l’entoure. J’aime l’odeur de la Terre après. Je n’ai pas peur de l’orage, je l’appelle plutôt de tous mes vœux comme un soulagement.

L’an passé point d’orage! Ou presque! Une année pauvre. des relevés scientifiques l’attestent. Encore une chose dont nous priverait le changement climatique?!

Alors, chaque orage est un instant bénit!

Encore! J’en veux encore!

Les Rituels Lunaires par Starhawk – Les Portes du Sidh

Les Rituels Lunaires par Starhawk – Les Portes du Sidh
— À lire sur www.le-sidh.org/wicca/esbat/les-rituels-lunaires-par-starhawk/

Un site que j’ai toujours plaisir à parcourir. Des traductions sérieuses et des interprétations intéressantes. Je veux essayer de me procurer spiral dance de Starhawk et enfin tenter une lecture même en anglais. Marre d’attendre une bonne âme qui le traduise enfin! Et cette femme et sa philosophie m’accompagne malgré tout depuis un bout. Il serait temps que je lise ce livre ! Pour la peine je vais lire rêver l’obscure. En ce moment je suis sèche en lecture.

Insatisfaite serait plus le mot.

Lune Noire/ Nouvelle Lune

J’ai mis du temps à trouver les mots.

J’ai eu besoin d’aller chercher quelques confirmations autour de moi, et de collecter des avis et expériences.

C’est l’écriture de certaines affirmations ailleurs qui m’ont interloquées qui ont fait que j’ai eu envie d’écrire un article sur ce sujet.

Les affirmations étaient les suivantes: « L’astrologie est en train de « filer un mauvais coton », jusqu’à ritualiser en Nouvelle Lune », « La nouvelle lune est je le rappelle un moment sans lune et qui n’est pas propice à la magie blanche, bien au contraire »,  » ce qui n’empêche pas d’être vigilant sur son état d’être émotionnel à ce moment là, mais jusqu’à invoquer une Lune invisible dans le ciel, euh! »,  » Pour vous dire que les rituels de la « Nouvelle Lune » font parties des créations d’une pensée éphémère, comme un rêve qui au réveil s’est dissipé, il ne reste que l’ombre fugace d’une intention. » mais quand même à la fin, ouf!  » Il ne suffit pas de prendre l’information pour acquis, cela demande de le vivre en conscience à chaque étape du cycle lunaire. » là j’avoue ça fait du bien de lire ce final.

Tout d’abord, la lune est cachée, mais n’a pas disparu pour autant. Son influence reste vivace, et ce moment est tout à fait propice à toutes les magies, car la magie est ce qu’on en fait! et ne dépend aucunement des phases lunaires. Sa couleur ne varie pas parce la lune est dites noire. Cela serait peut être vrai dans un monde en noir et blanc, manichéen par excellence. Cela est, à mon sens, une superstition véhiculée par des personnes ne pratiquant pas, peu ou mal. ( voir loi du triple retour pour ceux que ça intéresse, le principe de base qui fait qu’on fait attention quand on manipule des énergies, qu’on réalise un travail magique…en connaissance de cause!). Comme le dit si bien une de mes consœur Deaniste au passage :  » À l’époque de Gardner et compagnies, ils se foutaient bien de savoir si ils faisaient de la magie noire selon la lune. » ( Solveig Thémys)

De plus, les pratiques autour de la lune noire sont ancestrales, comme on peut le voir en étudiant les bâtons de lune des femmes qui ont très vite compris que les cycles de la lune et les leurs étaient intimement liés. ( voir la Femme Tambour de Layne Redmond quand elle parle des pratiques liées à ce cycle lunaire, page 123 de l’édition française de 2019, première édition en 1997, et s’appuyant sur des références bibliographiques et historiques sérieuses) Il apparaît que la nouvelle lune était bien souvent le moment où les femmes saignaient ensemble. Dans de nombreuses cultures il semblerait que les femmes se retiraient pour vivre ce moment ensemble, saigner sur la Terre, se purifier, célébrer entre femmes ce moment dans un endroit caché, méditer, battre le tambour, rentrer en soi.( voir aussi Jamie Sams au sujet des pratiques lors de ce moment dans l’introduction à son ouvrage « les 13 Mères Originelles »).

Longtemps j’ai moi même saigné en lune Noire et c’était donc un moment de nettoyage en profondeur. Désormais je suis calée sur la pleine Lune et je ne vis plus ce moment de la même manière.
c’est » la diabolisation » de ce moment, cette association avec la magie noire qui me semble bien plus récente. Chaque cycle lunaire était révéré pour ce qu’il était et l’est encore par celles et ceux qui honore la Déesse et la Vie dans ce qu’elle à de plus magique et sacrée!

Nous pouvons en trouver des exemples à la lecture de Vivienne O’Regan, dans le Pilier d’Isis, car aucun cycle lunaire n’est mis au dessus des autres. Certaines Déesses sont directement associées à la Lune Noire, telle que Inanna ( Bulug, merci) et Hékate, qui est la Déesse de la Lune Noire et du premier croissant. Hécate est très intéressante à ce sujet. Elle est « la sage, l’aînée, celle qui conduit et qui enseigne, celle qui dispense son expérience.[…] Protectrice des lieux sauvages et lointains, Hécate est aussi la gardienne des carrefours. »

Ce dernier point à été relevé plusieurs fois lors des retours qu’ont pu me faire les Deanistes à qui j’ai posé la question. La lune Noire est pour beaucoup d’entre nous un temps liminal, un seuil entre 2 cycles. ( Sia ^^) Un moment lié aux mystères de la Déesse,

En échangeant avec d’autres personnes pour qui ce moment est un moment sacré/ magique/ puissant au même titre que toutes les autres phases de la lune, de la vie… il apparaît que nous sommes bien nombreux et nombreuses à pratiquer depuis bien plus de 10 ans, comme le laissait entendre la personne ayant écrit le billet qui m’a dérangé. Selon une prêtresse de L’ordre, et j’ai bien aimé cette remarque, « Mais c’est effectivement une tradition récente (année 1990) avec l’arrivée du New Age qui voue un culte au côté lumineux en éclipsant le côté sombre de la vie que nous allons voir une émergence de deux camps sur le mythe de la lune noire = magie noire ou le contraire. » Il semble que ça soit plutôt l’association Lune Noire = magie Noire qui soit récente et soit arrivé avec le New Age!

Comme dit Solveig Thémys, nous sommes d’accord que nous ne sommes pas d’accord…oui au final, quel besoin de lire dans un livre, de trouver des preuves ( oui je l’ai fait j’avoue! j’ai mon Miranda Gray grand ouvert, j’ai feuilleté mon Scott Cuningham,oui bon!)

Nous pouvons très bien avoir des pratiques qui ne semblent pas valides à d’autres, elles résonnent pour nous, c’est ce qui compte!

En fait, ce que je déteste je crois, c’est les affirmations sans fondement, les « connaissances » ( croyances?) qui écrasent et enferment.

Cette année la Nouvelle Lune est pour moi le moment où je passe d’une Mère de Clan à une autre, ( Merci à Sia pour cette belle opportunité d’explorer ensemble ce chemin) et quelle belle manière découvrir une nouvelle histoire initiatique de Jamie Sams.

merci à Evor, Sarah Lazarey, Solveig Thémys, Makalysia, Bulug Nammu, Rowan, ( Rhi j’ai hâte de te lire à ce sujet! bon si tu as le temps!^^)

.: habiter :.

Bientôt , un nouveau lieu. J’ai hâte et peur à la fois. J’ai horreur des déménagements pour en avoir trop subit sûrement. Celui là devrait être le dernier. Car le lieu que nous avons choisi est selon notre idéal. Proche de la forêt , beaucoup de terrain pour installer des vergers , des bosquets sacrés , avoir des poules, quelques chèvres?… peu de voisin, pas de vis à vis ou si peu.

Un puit…. déjà 3 châtaigniers sur nos terrains! Dont un superbe et très ancien!

Derrière , malheureusement, un voisin…

Ce changement de lieu de vie devrait avoir lieu cet été, et la maison étant inhabitable en l’état, nous allons devoir passer par une phase en habitat léger….mobile home et caravane. La législation n’étant pas très clair à ce sujet il va nous falloir filouter un brin.

Il y a aussi sur le terrain une maisonnette que je souhaite m’approprier , retaper de mes mains et créer un petit sanctuaire Deaniste, dédié aux cultes de la Déesse.

Ça peut faire peur….. !

Je prie pour que ce projet se réalise au mieux et dans les meilleurs délais…

Mon cheminement spirituel et sa réalisation sont étroitement liés. Cela sera aussi un retour aux sources car c’est le lieu où j’ai passé la plus grande partie de mon enfance. Et où une partie de mes ancêtres a vécu plusieurs générations.

Plus ou moins Secrètement, j’avais émis le désir de pouvoir y vivre à nouveau un jour. J’ai toujours eu cela en moi.

.: Dans la grotte :.

Le chemin de la grotte

Depuis mon dernier passage des personnes sont venus peindre dans la grotte…des mains à la manière de nos ancêtres, des choses plus modernes. J’ai trouvé ça un peu dommage …mais j’ai essayé de ne pas être trop dans le jugement.

Rapidement j’ai fait abstraction et me suis laissée bercée par Elle. J’ai eu envie de chanter et de l’entendre me répondre.

Je me suis assise face à une autre formation rocheuse , le dos lové dans une cavité et j’ai eu l’impression d’avoir en face une tête de cobra. ou un clitoris. ou les deux.

Le cobra clitoris

Mon fils m’accompagnait et partager ce moment était apaisant. Vous avons bu de l’eau de la roche dans nos tisanes verveine orties. Puis nous en avons mis sur nos visage. Cette eau de sagesse coule en nous. Puisse t’elle nous guider pour l’amener dans nos vies bien mouvementées.

L’eau de sagesse