un grand flou

 

Je suis dans un grand flou!

Un flou tantôt rageur: que faire, qu’est ce que je peux faire de plus? Quelles cartes ai je en main? Quel dés ne sont pas pipés d’avance?

Un flou parfois désespéré: mais qu’est ce que je fout là? Est ce que ce que je fais à un sens? Vais je trouver ma place?

Un flou artistique: de quoi sera fait demain? On verra bien?

BREF!

Je prends ce qui vient quand ça vient, j’ai l’impression de brasser beaucoup de vent autour de moi.

J’ai souvent la rage… Surtout quand je vois l’état de la nature qui m’entoure se dégrader de jour en jour, que je vais de découvertes en découvertes et que j’ai l’impression d’être la seule à en avoir quelque chose à foutre.

J’écris aux mairies, aux journaux…je vais finir par me poster dans les bois avec un appareil photo pour prendre en direct live des images des porcs qui déversent tout et n’importe quoi au sein de la forêt..je vois d’ici un super compte instagram « garbage inc »  » « porcons »( j’en ai encore jamais fait mais ça devrait être la partie la plus simple de l’affaire…)

Oui carrément, je suis à deux doigts de passer du côté obscure de la force! Délation, piège, m’enchainer à un chêne, gueuler des insanités dans un mégaphone, j’en sais rien, mais j’ai la rage…

Je signe pétitions après pétitions, je fais ma part de colibri, mais ça ne sera jamais assez à ce rythme là!j’ai l’impression d’étouffer, de me noyer sous les ordures.

Je diminue de plus en plus le superflu, je tente une décroissance à la manière de Sia => https://poisonlune.wordpress.com/  

Encore tellement de chemin à parcourir quand d’autres en sont à des milliers de km d’une quelconque prise de conscience.

Je lis « Le dernier homme » de Margaret Atwood….et ce roman d’anticipation me semble vraiment déjà trop proche de ce que nous sommes en train de devenir.

Heureusement que certains jours je lève un peu les yeux de tout ça!

et qu’il reste la musique…Celle d’Ibeyi notamment, voilà quelque chose qui me sort aussi de tout ce marasme inextricable.

 

 

Publicités

pleins de choses à dire…et si peu en même temps

Le temps file!

il se passe pleins de choses en ce moment dans ma petite vie païenne et profane, qui ne font plus qu’une depuis longtemps.

Je me suis aperçue que cela allait faire un an que j’écrivais quotidiennement dans mon Bullet Journal sans que j’ai pris le temps d’en faire la présentation ici….en même quoi dire de plus que ce que les autres n’auront pas fait?

Mon écriture dans ce journal est très instinctive et regarder et voir ce que je prends la peine d’y noter me parle de moi, de mes rêves, de ma pratqiue aussi!

Alors qu’au départ je faisais apparaître plusieurs onglets ( méditation, yoga, sport, musique, méditation…) je me rends compte que le plus souvent tout est lié ici aussi…

Pour méditer point besoin de m’asseoir au calme…je peux saisir ma guitare et m’y adonner pour la journée et pour moi c’est du pareil au même….l’esprit se relâche, puis se fixe, et tout le reste disparaît…Je connais quelques moments de grâce fugace qui fuient dès que je commence à analyser ce que je vit. C’est impressionnant…tu touches du doigt ce que tu recherches, et quand tu te dis « ça y est j’y suis », déjà c’est finis….

Enfin, tout ça pour dire qu’il reste pour moi très difficile de m’en tenir à des catégories!ça ne marche pas comme cela pour moi.

aviary-image-1504182461003

Collecte de déchets, lors d’une baignade…une fois par semaine n’est pas suffisant pour garder les lieux propres!!!!!

Ma vie actuellement est faites de prises d’engagements envers moi même et d’ancrage constant de pratiques plus anciennes… J’essaie de me concocter au maximum un quotidien en accord avec mes valeurs.

aviary-image-1504182414503

Je passe mon temps aussi à récolter, champignons, fruits….mais je n’ai pas encore réussi à faire des réserves pour l’hiver…aussitôt cueillie aussitôt manger pour le moment!J’aimerai apprendre ( et avoir l’espace et le temps nécessaire) à stocker, faire sécher, conserver, pour savourer l’hiver des bouts de printemps et d’été… faire un peu plus la fourmi que la cigale. Mais je n’en suis pas encore là! A part pour les confitures et quelques herbes magiques….

Une étape à franchir prochainement!

Bon je file!

=> je me suis promis à moi même de m’inscrire à un cours de yoga à côté de chez moi! J’arrête de me trouver des excuses pour repousser ce moment ( prix, pas si cher, emploi du temps pas encore calé, mais avec pleins de possibilités…) et je me lance!!!

Belle journée à tous et toutes…ici les feuilles jaunissent, il fait plus frais, la maison est en courant d’air, ça sent bon le dehors dans le dedans….j’♥

Le Chaudron de Tellus

Cela sent déjà l’automne par ici!

les bois sont remplis de champignons, les matinées se rafraichissent, certains arbres perdent déjà leurs feuilles.

Je retrouve la joie de pouvoir disposer de mon temps pour sortir dès que je le peux, pour glaner et pour tambouiller dans mes chaudrons ( oui poêle, mais ça le fait quand même vachement moins bien).

Une de mes envie, il à 6 ans, lorsque j’ai décidé de me consacrer à Tellus Mater officiellement, était de connaitre la nature qui m’entoure toujours un peu plus. Les plantes qui guérissent, qui se mangent, les champignons et fruits sauvages, … mes activités favorites sont la cueillette et la maraude….^^ connaitre les bons coins à asperges sauvages, à noix, à mûres….

Petit à petit mes connaissances s’étoffent et c’est une vrai joie pour moi de constater cela!

Cette année j’ai fait la connaissance de Valériane…mais quelle tristesse, je supporte TRES mal son odeur! C’est genre ma cryptonite  à moi! Mais bon, en faisant un GROS effort, elle peut me permettre de me détendre si besoin.

Avoir eu enfin un salaire en juillet ( après trois ans d’études) m’a permis aussi de reprendre l’habitude de faire des jus de fruits et légumes…bio cela va sans dire…je me le permets avant que le budget re-diminue ( mi-temps à partir de septembre). Je glane aussi de ci delà des poires et pêches chez des personnes qui ne savent plus quoi en faire! J’ai la chance d’avoir un extracteur de jus.^^! Quelle différence la vie quand on peut boire de tels breuvages! J’ai l’impression de sentir leurs bienfaits de manière instantanée! Derniers breuvages en date : pastèque, poivron rouge, gingembre, carotte, pomme! et carotte, poivron rouge, pêche et poire….

un régal….

 

 

 

Récoltes 

Le lien à TELLUS MATER qui doucement se tisse plus solidement. Entre cueillette sauvage et culture du sol, je suis chanceuse de ses trésors glanés au fil des jours. Et au milieu de tout cela, la beauté d’une spirale dessinée au coeur d’une savoureuse pastèque…. la beauté cachée, mais pas à qui sait regarder? 

en vrac…

En ce moment, je regarde…et je vois.

Du mal à faire autre chose…doucement j’essaie de retrouver le lien qui m’unit à ce qui m’entoure….

Je plante, je cueille et tambouille.

J’écoute les oiseaux et les distingue à nouveau.

J’imagine et je ressens, je me tais et j’apprends.

Et très lentement, je crois que je la sens comme avant, là autour de moi, la Terre et ses pulsations.

Terrae Matri Sacrum

363/365: ambiance sonore

C’est donc aujourd’hui que je partage ici une ambiance sonore..celle de Bernie Krause, ancien musicien professionnel ayant collaboré avec les Doors ou les Beach Boys, et qui aujourd’hui écoute le maïs pousser, se frotte au puma, et se retrouve au milieu de deux meutes de loups qui hurlent presque par hasard. Tout ça il l’enregistre…et c’est beau!!!!

3 émissions pour le découvrir et s’immerger dans un monde animal d’une sonorité envoûtante :

https://www.franceinter.fr/embed/player/aod/80cf2b26-f7a3-4aba-b0fe-819eac0540ea

https://www.franceinter.fr/embed/player/aod/a3133423-17a6-4124-afd8-1c5ffc1beb76

https://www.franceinter.fr/embed/player/aod/6f2837c2-468a-424d-8730-536dcf508ad2

Il va aussi écouter la mer:

son site avec pleins d’enregistrement de plusieurs minutes…tous splendides!

=> http://www.wildsanctuary.com/

360/365: premier jour

au jour 1, Tellus Mater se para de mille éclats de verre et de minuscules paillettes de givre. Lorsqu’elle en eu assez , elle se laissa effleurer par les rayons du soleil et elle souffla sur le voile de brume qui l’avait enveloppé jusqu’à présent.Elle fit revenir la vie en petites gouttelettes, elle remua son dos et s’ébroua…et ce bruit là, ce bruit là était magique.

Que ce nouveau cycle soit fructueux pour tous ceux qui liront ces quelques lignes.

Ela Dea Orea

Terrae Matri Sacrum

359/365: bleu-gris

Un bon brouillard épais…pourquoi pas! Pour finir 2016 cela me paraissait de bon ton. Une bonne chape silencieuse, le temps suspendu, les sons qui se répercutent à l’infini, la vision obstruée, et la texture de l’air comme du coton. Oui moi ça m’allait bien. Je suis sortie un peu savourer l’instant le temps de « l’immortaliser » et de respirer l’air épais et frais. Puis je suis rentrée, comme dans un cocon, j’ai dormi, roulée en boule, sur moi même.Une manière douce et réconfortante de laisser couler le temps. Et demain, qu’une nouvelle aube se lève!!!!

aho!