:. Vie .:

La vie suis son cours… avec des épreuves petites qui paraissent grandes comme des montagnes, et qui une fois surmontées deviennent de lointain souvenirs. Avec des couchers de soleils chaleureux, entre deux arbres, des rayons qui traversent la maison et appellent à sortir.

Les démarches qui semblent impossibles mais ne le sont pas, les rêves qui se réalisent quand on ne s’y attend pas… les enfants qui grandissent et qui ne sont pas en sucre…qui ne nous appartiennent pas.

La confrontation avec la société qui n’attend pas, les barrières nécessaires, les limites qu’il faut apprendre à maintenir. Les quelques ponts qu’on laisse ouvert , un peu.

Un feu, le dernier de la saison?

Les sirops : de menthe,de coquelicot, de sureau…

Le kombucha qui fermente, des envies de faire de l’hydromel en l’honneur de Brighid. ( est ce que le dépôt du kombucha pourrait faire l’affaire pour faire fermenter l’hydromel ? est une question qui me taraude actuellement.)

Je trouve des abeilles à remettre dehors, et d’autres pour qui j’arrive trop tard….mais qui arrivent comme un clin d’œil.

Plus que deux mois ici….le temps des cartons s’en vient…celui que je repousse et redoute.

Les projets des jours à venir: tailler mon rhombe de prêtresse abeille, finaliser le sirop de sureau, cueillir toujours plus de coquelicots et refaire du sirop et des pots de pétales séchés. ( un pot et demie pour le moment)

Et….me préparer en mode guerrière pour le boulot jeudi…après 2 ans et demie d’arrêt…et parce que je n’ai pas le choix pour le moment…. mais je réfléchis à une voie de sortie de secours!

( enseignement du castor dont j’ai tiré la carte pour la pleine lune dans le cadre de mon cheminement avec les 13 mères originelles)

.: argile de la forêt + feu :.

Comme promis il y a un moment déjà je présente enfin ce que mes expérimentations avec l’argile trouvé dans la forêt, utilisé brut et cuit dans mon poêle à l’arrache, ont donné.

Brighid. Difficile de faire quelque chose en finesse avec cette terre. Mais je suis assez fière du résultat étant donné les matériaux et la technique très brute.

Une Terre Mère, Mut, Doni, telle que je l’ai appelé longtemps. Tellus Mater en somme. Car pour moi elles ne font qu’une! La Terre Mère selon Jean Mary Auel que j’honorais dans mon enfance/jeunesse et Celle dont je suis la prêtresse à présent.

Et pour finir un yoni.

J’ai aimé faire avec ce que j’ai trouvé dans la nature, comme aurait pu le faire nos ancêtres. Juste les mains et les éléments.

.:Argile de la forêt + feu du poêle :.

Expérimentation en cours avec l’argile trouvé en forêt.

Sur son lit de braises.

Ce n’est pas une terre facile à façonner. Je l’ai réhydraté un peu avant de l’utiliser. Peut être y suis allée un peu fort ? Sans parler des cailloux et autres petites feuilles à retirer de temps à autre.

Installer la statuette dans le poêle à aussi été un moment épique. Il a fallut ramener des braises pour que la statuette ne soit pas toute tordue. Même là je ne suis pas sûre qu’elle soit bien installée. Surprise!

Hier j’ai réussi à cuire une statuette mais elle est vraiment brute.

Je suis un peu embêtée de n’avoir pas osé essayer avant quand j’avais de la belle terre du commerce bien rouge. Mais les statuette que je faisais à l’époque j’y passais des jours. Là j’ai pris 15 min et surtout on ne peut espérer faire des détails avec cette terre en l’état. Ou il faut que j’apprenne à l’apprivoiser ! Déjà depuis hier j’ai fait des progrès.

Cuisson, au pifomètre, on verra!

Déposer fusil et bouclier

Aaaaaaahhhh ben voilà!  Je suis enfin légère..Après les épreuves de ce début d’année et toutes les émotions fortes vécues ces derniers temps, je peux dire que je me sens enfin légère. La guerrière peut remballer cinq minutes toutes ses affaires! Enfin j’espère….pour un moment au moins! Quelques jours? Je suis déjà aux anges! J’ai eu mon diplôme! Je suis educatriiiiiice ! Et je me sens satisfaite! j’en étais capable! En 2011 j’avais même pas le niveau bac! Et me vla educatriiiiiice! (OUI ça me rend un tantinet hysterique j’avoue!) Et je bosse à partir de jeudi prochain jusqu’à fin août et j’enchaine en septembre sur un mi temps pendant 10mois! Ce qui me convient pour le moment! Je vais pouvoir me remettre à mes créas! Avec une joie! Et je lis, je lis!!! Autre chose que la relation éducative, les corridors du quotidien, s’il te plait ne m’aide pas! Ouaiii et déjà rien que ça! je vais pouvoir aussi aller lire tous les posts des blogs que j’adore…. loupés ces derniers temps!

Et en attendant, je papillonne de ci de là. …ce week-end,  installation de yarn bombing au festival des quelots folies! 


Pour la semaine 3, un projet collectif

Le voilà le bleu! Un projet de boîte à idée. A la base une boite de bric et de broc…réalisée pour l’occasion. Un peu tristoune, pas fonctionnelle. Apres deux trois modifs personnelles et de la peinture (beaucoup de couches superposées pour un effet usé,  vieilli ) je l’ai rapporté au travail. J’ai proposé aux personnes que j’accompagne de customiser cette boîte avec moi. Pour ça j’ai apporté mon vernis colle, pleins de magazines: Causette, psychologies , l’humanité, Télérama….déjà je me suis bien faites charier! Et ensuite l’inspiration et le plaisir! 

Le plaisir de coller Golum a côté d’une phrase choc, de provoquer un peu, de dire tout haut ce qu’ils pensent souvent tout bas.Rien qu’en regardant les bouts de phrases choisis on a un aperçu de leurs ressentis actuels….All is lost, desintox, liberté,  donner son accord….tellement représentatif de tout ce qui peut transparaitre au quotidien mais dont personne ne se saisit encore….ou l’on a pas trouvé la réponse…à moins que cela soit le problème qui est mal posé?  ( merci Einstein!) 

La participation des personnes,  le développement de leur pouvoir d’agir, sont les thèmes sur lesquels je vais écrire mon mémoire….alors cette semaine, tout se rencontre , tout se lie….comme toujours, mais faut il  encore en avoir conscience! 

offrande à Tellus Mater

Ma vision de Tellus Mater est très personnelle….pour moi elle n’est pas Romaine à proprement parler, puisqu’elle est la Terre Mère dans toute sa splendeur, et les Romains était bien placés pour savoir que le monde ne se bornait pas à Rome!Tellus Mater était le nom qu’ils donnaient à la Grande Terre Mère, et cela signifie littéralement Terre Mère.Je me sens très libre vis à vis d’Elle!Libre dans son culte, libre dans mes mots et dans mes offrandes, même si j’aime certains aspects typiquement romains de son être, de son essence, Elle va au delà de cela…Elle est très représentative, pour moi, de la diversités des champs d’actions et des domaines qui touchent aux Grandes Terres Mères.

Enfin, tout cela pour dire que je lui ai concocté une offrande pour son autel….une offrande liée à mon cheminement avec les runes, fait avant l’étude du Futhark entreprise avec le forum de la Toile Du Wyrd…mais que je voulais ainsi…faites avec instinct.

IMG_3220on m’a offert un beau morceau d’écorce de bouleau….Ce bel arbre que j’adore avait été foudroyé par un éclair magnifique lors d’un orage….J’adore aussi les orages…..Donc, j’ai fait de ce beau cadeau, une offrande à Tellus.

Chaque chose s’associant parfaitement en mon esprit…le cheminement fut rapide!^^Bouleau+foudre+runes=offrande parfaite!^^

Pour cela, j’ai voulu y représenter tout ce qui pour moi faisait Tellus Mater.Chaque série de runes suit une logique, correspond à des domaines différents, à la médecine de la Grande Terre Mère..pour moi, cela EST Tellus, un chant d’amour à ce qu’Elle est.

Ceci est devenue une plaque d’autel en son honneur.

le Tricot de rue!!!!!!!ou encore tricote’art, bon en vrai: Yarn Bombing…..

Oui j’ai changé le nom, je l’ai francisé, et puis Yarn Bombing, bon, j’ai toujours du mal à m’en souvenir….Une manière de redonner de la couleurs à nos vies, à nos villes, d’apporter du beau, d’éveiller la sacralité de la Terre, de mettre un petit bout de soit, de donner de sa personne et de faire du bien à ceux qui y posent les yeux….

Une manière de résister, de donner, de faire passer des messages, si poétiques!Après je commence à rêver à des drapeaux de prières tricoter façon païenne, avec pleins de symboles, pour apporter paix, force, amour ( gloire) beauté, à un lieu….j’y vois pleins de possibilités et une nouvelles manières d’exprimer celle que je suis….

http://unefilleadilemmes.wordpress.com/2012/03/21/yo-tricot-de-rue-aka-yarn-bombing-feat-mc-street-knitting-are-in-da-city/

art-publicite-ishknits-yarn-bombing-2

yarm bombing PasteuryarnBombing01-1

parcmètrecabineMS-bus1plots

yarm bombing

http://www.aureliemathigot.com/

de l’activisme comme je l’aime!

MWikipedia: M is the thirteenth letter of the ISO basic Latin alphabet.

¤se connecter à l’énergie du féminin sacré¤

Lors d’une période de doutes j’ai ressentie le besoin de créer quelque chose qui me permette de me reconnecter avec le féminin sacré, avec Dea, …

 

IMG_1618

 

IMG_1619

Ingrédients:

Verveine citronnée

Verveine officinale

Lavande vraie

Sauge officinale

Fleurs de basilic

Menthe sauvage

Fleurs de Jasmin

Rose

Hysope

Tournesol

ce mélange est propre à celle que je suis, à ma vision de Dea, des différents archétypes, et de mes plantes alliées….il sent divinement bon, une respiration de celui ci et déjà je me sens connectée, liée, apaisée…Il peut se porter en sachet, venir agrémenter une huile, un sel,ou être simplement respiré, et offert aux divinités, à la Grande Déesse, à Tellus Mater…Il contient dix herbes, pour les 10 archétypes que nous reconnaissons désormais au sein de l’Ordre de Dea.Il manque une plante qui représenterais la grande Déesse, mais déjà en le disant je sais ce que je vais y ajouter de suite, une racine de lotus séchée.

Ainsi le mélange est complet.

.:Runes:.

un premier post d’une longue série je pense, sur les runes, leur univers….Voilà des années que je repousse cette étude, je sentais que cela allait m’accaparer et je ne me trompais pas….

je suis aspirée par leur univers, leurs messages, leurs énergie, leur essence.

Et j’ai envie de créer, et de créer…d’entretenir ce lien que je sens déjà si fort.IMG_1843IMG_1846les runes me visitent en rêve, se dissimulent dans mon quotidien, au creux d’une pierre, dans les plis d’une feuille, Isa, Algiz, Feoh, me murmurent leurs messages, doucement, timidement.

Les runes de la Grande Terre Mère se mettent en place lentement.