359/365: bleu-gris

Un bon brouillard épais…pourquoi pas! Pour finir 2016 cela me paraissait de bon ton. Une bonne chape silencieuse, le temps suspendu, les sons qui se répercutent à l’infini, la vision obstruée, et la texture de l’air comme du coton. Oui moi ça m’allait bien. Je suis sortie un peu savourer l’instant le temps de « l’immortaliser » et de respirer l’air épais et frais. Puis je suis rentrée, comme dans un cocon, j’ai dormi, roulée en boule, sur moi même.Une manière douce et réconfortante de laisser couler le temps. Et demain, qu’une nouvelle aube se lève!!!!

aho!

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s