j-53: champignons, et Léonard Cohen

Tu parles d’un titre…mais le vlà parti le poète à la voix de velours que mon père m’a fait découvrir en jouant ses morceaux à la guitare quand j’étais gamine…nous chantions ensemble « Suzanne »…et ce morceau évoque pour moi la chaleur du foyer et les après midis de week-end passés simplement, entre membre du clan.

Son dernier album me faisait bien envie d’ailleurs…derrière en fond sonore, la soirée France Inter qui lui est consacrée, jusqu’à une heure du matin.

Et les champignons qui mijotent tout doucement en attendant d’être savourés demain. Un 11 novembre suspendu hors du temps, dans la forêt de mon enfance, qui est toujours comme un retour au foyer. Le seul et unique?

wp-1478896251140.jpg

Et pour finir un chouette court métrage très inspirant sur lequel je suis tombé par hasard…avec des ailes, des os, une hirondelle

2 réflexions au sujet de « j-53: champignons, et Léonard Cohen »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s