300/365: d’or et de cuivre

Un paysage doré,  le moment de l’année où je le préfère,  avant que les piquets ne se transforment en cimetière. La vigne est belle ce soir…mais quand je la regarde,  celle là que je connais bien, je ne peux m’empêcher de penser: herbicide,pesticide, cancer,….et alcolisme…

un sentiment paradoxal devant tant de beauté.  Amour et haine, dépit devant ce qu’on fait de ce que nous donne Tellus Mater. Le moment tout pis rien sans queue ni tête du jour…..Après l’émission de Pierre rabbi comment ne pas y penser?  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s