176/365 : une bonne paire de claques…

j’adore ce morceau…jouissif….un goût d’enfance, je me revois à chanter cette chanson, dans la voiture familiale…. ça me faisait un bien fou!

en tout cas, en parlant de bonne paire de claques dans la gueule, c’est un peu mon lot depuis le week end dernier et j’ai du mal à apaiser mon quotidien. Le besoin de ritualiser se fait sentir. Chez moi c’est très rare, mais ça correspond toujours à des passages, à des moments clefs où j’ai besoin de me tendre toute entière vers un seul but. Ritualiser est une manière de me recentrer, de m’arrêter le temps d’un rituel (et avant de sa préparation), à me concentrer sur l’atteinte d’un objectif. c’est tout à fait salvateur pour quelqu’un comme moi qui papillonne sans arrêt.

J’ai débuté un nouveau stage, un stage dans l’exclusion et en cours on m’avait évoqué ces structures dégueulasses où on accueille des personnes de la rue, en grande souffrance psychique, complètements démunies, dans des conditions où on accepterait pas de vivre…eh bien, m’y vlà!

Première semaine à nettoyer les logements des résidents à leur place ( pour la plupart) et à marcher sur des blattes! Une désinsectisation a eu lieu jeudi, c’est la troisième, et cela ne sera pas suffisant!

Et ce matin, pendant que je nettoyais encore, que je pliais les draps propres avec la maitresse de maison, le directeur général était dans les locaux pour son pot de départ. Les stagiaires conviées? le personnel d’entretien? Les maitresses de maison? NON! alors imaginez un peu…les résidents? les premiers concernés? que dalle! même pas au courant! et Môssieur n’a pas daigné venir les saluer!!!

par contre on leur en donne du vouvoiement, du monsieur machin, du madame truc…mais chacun à sa place s’il vous plaît! on mélange pas les torchons et les serviettes!

Et on ne déplacera pas cette dame qui vit dans un logement avec une colonie de cafards, cette dame très fragile qui va se faire opérer du cœur bientôt, qui n’en peut plus, et qui vit dans ce taudis avec son ado…. non!!!on a bien un logement ou deux de vide! mais ce n’est PAS la procédure!!!

je vais t’en coller des procédures! moi!

je me suis pris baffes sur baffes…je comprends pas ce monde dans lequel je suis tombée…

Alors je pense à ces paroles qu’on ma dites un jour :  » quand le monde te paraît absurde, moche, compliqué, concentre toi sur le mouvement des arbres, sur le chant d’un oiseau, sur les formes des nuages dans le ciel, sur un beau couché de soleil, sur la mélodie de la pluie qui tape contre le toit, sur l’odeur de terre mouillé en été….c’est ça la vie! le reste n’est que pure création de l’homme »

ce soir, ici, le tonnerre gronde…la Terre est à mon image, prête à craquer et ressentant le besoin de déverser des flots libérateurs sur la Terre…. je me sens en osmose avec ce qui m’entoure, et pour un soir je vais essayer d’oublier un peu ce monde dégueulasse parfois.

2 réflexions au sujet de « 176/365 : une bonne paire de claques… »

  1.  » besoin de ritualiser se fait sentir. Chez moi c’est très rare, mais ça correspond toujours à des passages, à des moments clefs où j’ai besoin de me tendre toute entière vers un seul but. Ritualiser est une manière de me recentrer, de m’arrêter le temps d’un rituel (et avant de sa préparation), à me concentrer sur l’atteinte d’un objectif. c’est tout à fait salvateur pour quelqu’un comme moi qui papillonne sans arrêt. » Comment je te comprends.

    Gros clin d’oeil 🙂 Et sourire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s