147/365 : Arthur Rimbaud

Le Soleil, le foyer de tendresse et de vie,
Verse l’amour brûlant à la terre ravie,
Et, quand on est couché sur la vallée, on sent
Que la terre est nubile et déborde de sang ;
Que son immense sein, soulevé par une âme,
Est d’amour comme Dieu, de chair comme la femme,
Et qu’il renferme, gros de sève et de rayons,
Le grand fourmillement de tous les embryons !

Et tout croît, et tout monte !

19500398_e4bc0ea173

Mara Friedman

Temps difficiles…semaine blanche, sans rune, depuis lundi…une sorte de grand vide qui aspire tout, une fatigue latente mais qui n’empêche pas d’avancer…

Demain Oral blanc…je dois parler de moi, de ma pratique, en 10 minutes…j’aime pas tellement ces exercices très formels, j’aimerai y insérer un peu d’originalité, un peu de folie…il faut que j’aille m’entrainer!

au lieu de quoi je lis du Rimbaud!

Demain je vais parler Empowerment, en français : Développement du pouvoir d’agir…ou encore, en bons éducs qui aimons tellement les acronymes : DPA! Je m’en vais être sérieuse, et lire un peu plus sur le sujet afin d’avoir des billes demain! il me faut me construire une petite trame à suivre également…tout ça en une petite demie heure.

Que Tellus me donne la force de m’ancrer et de me recentrer afin d’atteindre mon but!

5 réflexions au sujet de « 147/365 : Arthur Rimbaud »

    • ça va! l’oral ok, mais l’écrit à reprendre pour l’année prochaine! mais le module est validé!merci c’est gentil de demander^^’ j’espère que tu vas bien!♪

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s