58/365 :

 

ça sent le renouveau, ça sent le printemps…La roue tourne, pas toujours comme on l’attends, mais elle tourne encore!

L’odeur de l’air est différente, le vent charrie de belles promesses…

L’envie de gratter la terre revient, et l’envie des cueillettes et récoltes avec.

La lumière aussi change, et le chant des oiseaux est de plus en plus présent.

La tambouille de sorcière va reprendre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s