34/365 : porteur d’espoir

Pierre Rabhi est une des rares personnes aujourd’hui qui ranime l’espoir en moi…

Quand je l’écoute, quand je le lis, je sens que tout est encore possible, j’y crois…alors je m’octroie de temps en temps une bonne piqûre de rappel, parce que sinon, le désespoir se pointe et me paralyse!

mais je veux être comme le petit colibri et faire ma part…

son idée des Oasis en tous lieux me parle énormément…

Les Oasis en Tous Lieux sont à construire.

Elles consistent en des regroupements géographiques d’unités de vie (terrain et habitat), fondées sur la terre nourricière et les échanges favorables à la reconstitution du lien social.

Les Idées forces :

- 1. Mettre l’humain et la nature au cœur du développement.

- 2. Recourir à la terre comme alternative pour un changement de vie.

- 3. Développer les cultures vivrières pour l’autosuffisance alimentaire selon les principes de l’agroécologie (produire sans détruire).

- 4. Être acteur du développement local.

- 5. Établir une solidarité ville – campagne sur la base d’une fédération de tous ceux qui adhèrent aux valeurs que les Oasis veulent servir et promouvoir.

- 6. Avoir un regard responsable sur nos besoins et nos modes de consommations. Adopter la sobriété de vie comme valeur de bien – être.

- 7. Recréer le lien social authentique par l’écoute, le partage et la solidarité.

- 8. Privilégier les échanges de proximité dans une démarche d’autonomie (système ouvert) et non pas d’autarcie (système fermé).

- 9. Dans une Oasis chaque personne est créatrice et responsable de son activité économique et financière.

- 10. Encourager les péréquations financières fondées sur la régulation des ressources.

- 11. Favoriser la pluriactivité des personnes à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Oasis.

- 12. Repenser l’accès à la propriété, son usage et sa pérennité.

- 13. Promouvoir un habitat écologique à faible coût.

- 14. Privilégier un habitat de proximité qui respecte la vie privée de chacun.

- 15. Se souvenir qu’avant d’être un refuge, l’Oasis est à construire.

- 16. Unir les Oasis dans une dynamique de réseau, régionale, nationale, internationale.

On me disait encore aujourd’hui que les personnes, que nous accompagnons, que nous accueillons, doivent s’adapter à notre manière de vivre en France (je suis censée devenir éduc spé fin d’année prochaine….vive le social…ahem) et je m’insurge….je ne suis pas sûre de vouloir inculquer notre modèle à qui que ce soit.

un modèle du chacun pour soit, du chacun chez soit, de la conso à tout va!

ce n’est pas ce que j’ai envie de défendre et de promouvoir.

Je me suis réorientée vers les métiers du social après en avoir eu marre du secteur artisanal, je voulais enfin être congruente entre celle que je suis et la profession que j’exerce, me sentir utile peut être aussi un peu…^^’. Educ spé me semblait être une bonne voie, mais j’ai parfois vraiment du mal avec les discours , les pratiques, ….mais Pierre Rabhi me laisse croire que je peux changer certaines choses, pour peu que je m’exprime, et que la société n’est pas figée et que notre modèle est à repenser

nous pouvons changer le monde!

alors, faisons notre part?

ce n’est jamais assez, je pense, mais il faut bien commencer, afin d’entamer une évolution, et devenir des passeurs!

 

2 réflexions au sujet de « 34/365 : porteur d’espoir »

  1. Cet homme est incroyable… Je n’ai de cesse de me perdre dans ses bouquins…
    Je trouve super que tu souhaites devenir educ spé (je comprends mieux ton article au près des gens du voyage…)
    Ma belle soeur est en passe de devenir assistante sociale, et crois moi, c’est parfois dans ce milieu (où les gens sont sensé AIMER ce qu’ils font) que l’on trouve les personnes les plus fermées et intolérants.
    Mais il faut malheureusement en passer par là, je reste cependant convaincu que tu Peux changer les choses, il n’y a pas de petite pierres, bien au contraire, quand je te lis, je t’en sent capable!
    Beaucoup de force!
    Branwen

    • merci!♥
      oui en effet c’est parfois déstabilisant, cela ne correspondait pas à l’idée que je m’en faisais, mais c’était un peu naïf d’y croire!
      un peu trop idéaliste parfois…..
      j’espère que tu as raison parce que en ce moment j’en manque un peu de force…^^
      mais c’est un cycle!^^ça va passer ça va passer ça va passer^^
      merci de ton passage ici!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s