Cassandre Sylvestre :.Stille Volke.:

Fille de la Lune, Cassandre Sylvestre
Elle détient la torche souveraine
De l’astre lumineux à l’obscure reine
Elle hante les nuits de ses maléfices.

De la déesse mère, elle connaît tous les mystères
De la montagne qui touche sagement le ciel
Dans la ténébreuse caverne, elle va, poursuit, se terre
Possession ultime d’un secret universel

Par dedans le culte orgiaque, elle s’allonge devant sa mère
Et de son festin enfante les fruits de la terre
Materia Prima sauvage, féconde la mère sans âge
On la dit berceau mais elle demeure à jamais tombe

stille volke

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s